Mon métier, c’est aussi aider la forêt à respirer.

Bertrand Dugard, forestier attentif.

Jusqu’à ce qu’ils cessent de pousser, les arbres sont de vrais puits de carbone : ils stockent le CO² (1m3 de bois absorbe 1 tonne de CO²) et limitent les effets du changement climatique. Lorsqu’ils arrivent à maturité, ils perdent cette merveilleuse capacité, c’est alors qu’il faut récolter le bois et faire place aux jeunes pousses qui vont nous aider à mieux respirer. De plus, par la photosynthèse, les arbres absorbent le gaz carbonique dont ils ont besoin pour pousser et rejettent une partie de l’oxygène que nous respirons.

C’est cela la gestion durable des forêts françaises. D’une part, elle assure l’approvisionnement en bois de nombreux secteurs comme la construction, l’énergie, l’aménagement intérieur, la logistique, l’emballage et d’autre part, les jeunes arbres sont plus gourmands en gaz carbonique que leurs aînés. Arrivés en fin de vie et si on les récolte pas, les arbres se décomposent et libèrent dans l’atmosphère le gaz carbonique qu’ils ont piégé au cours de leur existence. Il est donc important de gérer la forêt.  Aidons la à respirer !