Des économies substantielles

Au delà de la démarche sociétale, un projet monté de façon rigoureuse peut laisser espérer des économies importantes, de 5 à 20% selon différentes sources, comparativement à une opération immobilière classique. Ces économies sont générées par la mutualisation de certains espaces et locaux, mais aussi par la suppression des intermédiaires.

Noter cet article :

12345

La notion de coût global, maintenant bien ancré dans les esprits, se situe au premier plan des projets d’habitat participatif. Dans ce contexte d’habitat durable, le bois occupe une place de choix. C’est un matériau renouvelable, chaleureux, isolant, et qui nécessite une maintenance très réduite dans la durée. Autant d’atouts qui incitent les concepteurs à retenir le bois en structure porteuse, en remplissage de façade, et de plus en plus fréquemment, au sein de structures mixtes bois/béton.

Il faut tout de même être vigilant. Des expériences passées ont montré les limites de ce type de démarche quand elle n’est pas accompagnée d’une expertise professionnelle au moins dans la phase de conception.