Le marché du bois se porte bien

Approvisionnement, stockage, commerce du bois, mais également conseils auprès de la clientèle, Didier Laurent, négociant en bois explique les tenants et aboutissants de sa profession.

Noter cet article :

12345

Bois.com En quoi consiste le métier de négociant en bois ?

Didier Laurent Nous intervenons dans l'achat, le stockage et la revente du bois. Le tout dans un souci constant de qualité, pour satisfaire au mieux les besoins de la clientèle. En ce qui concerne le stockage, la connaissance du matériau est essentielle, car chaque type de produit nécessite des conditions de conservation appropriées. Par exemple, les grumes (tronc d'arbre dont les branches ont été coupées) et les plots (bois débité en planches empilées sous forme de tronc) se stockent en extérieur. Les parquets et charpentes, quant à eux, sont conservés dans des hangars.

Bois.com Quel type de clientèle fait appel à votre entreprise et quels conseils cherche-t-elle ?

D.L. Nos interventions concernent généralement les professionnels. Les particuliers représentent 3 % de notre clientèle. Leurs interrogations portent généralement sur des thématiques liées à la construction. Par exemple le type d'essences à utiliser, ou les conditions de conservation du bois.
Pour ma part, je suis spécialiste de l'ossature bois. Mais notre activité ne s'arrête pas là : nous vendons également des grumes, des charpentes ainsi que des planchers.
Les questions les plus récurrentes concernent l'apparence extérieure des maisons en bois. Certains clients aimeraient pouvoir conserver la couleur d'origine du matériau, sans savoir que la pluie et le soleil le grisaillent naturellement. Dans ce cas, nous leur conseillons des traitements adaptés.

Les questions les plus récurrentes concernent l'apparence extérieure des maison en bois.

Bois.com L'écologie fait-elle partie de vos préoccupations ?

D.L. Oui, nous accordons une place prépondérante à l'environnement dans notre métier. Pour garantir notre engagement, nous veillons à l'éco-certification du bois que nous achetons. De même, le bois que nous commercialisons en France et à l'international est labellisé. Pour notre clientèle, nous privilégions les essences françaises et locales.
Cette philosophie écologique s'étend à d'autres produits comme les isolants, que nous revendons également. Ainsi, nous recommandons des matériaux constitués de fibres de bois ou de cellulose.

Bois.com Le parc des maisons bois est en constante augmentation depuis ces trois dernières années, pensez-vous que ce soit un simple effet de mode ?

D.L. Pas du tout. Le bois a certes longtemps souffert d'une mauvaise image. On pensait qu'il était réservé aux cabanes ou aux chalets, qu'il prenait feu à la moindre étincelle et que sa solidité n'était pas au rendez-vous…
Mais ses qualités naturelles, techniques, écologiques et esthétiques jouent aujourd'hui en sa faveur. Le parc d'habitation se dirige vers le bois, nous constatons d'ailleurs au sein de notre profession que le marché de ce matériau se porte bien.