Trois constructions en zone inondable

Les réalisations de l'architecte Thierry Dujardin s'inscrivent dans une stratégie de développement durable. C'est pourquoi, il fait la part belle au bois dans tous ses projets.

Visuels des trois contructions bois

Noter cet article :

12345

Fiche technique

  • Lieu : Marne (77)

Rencontre avec l'architecte

Thierry Dujardin

Le bois permet de construire dans des zones où les terrains sont difficiles, parce que trop meubles ou inondables par exemple.

Il souhaite faire connaître l'architecture bois, même sur des terrains où on ne l'attend pas... comme par exemple des zones inondables. Il prouve ainsi, s'il en est besoin, que le bois s'adapte à toutes les situations.

Une maison en bord de Marne

Visuel de la maison en bord de marne

Une construction en bois au bord de l'eau.

Visuel de la maison en bord de marne

La maison est posée sur un vide sanitaire.

Un cabinet d'architecte en zone inondable

Visuel du cabinet d'architecte en zone inondable

Le cabinet Fonctions Plurielles est bâti sur une sorte de sous-sol non enterré.

Visuel du cabinet d'architecte en zone inondable

Ossature bois, panneaux en okoumé peints en bleu et bardage en Red Cedar.

Une maison sur les rives du Morin

Visuel de la maison sur les rives du Morin

Cette maison en construction se situe en bord d'un cours d'eau.

Visuel de la maison sur les rives du Morin

Sa structure est posée sur un vide sanitaire.

Les défis relevés par ces trois constructions

La maison en bord de Marne

L'utilisation du bois pour une construction au bord d'un cours d'eau est possible. Preuve en est, cette maison à ossature bois et bardage en Red Cedar, qui respecte les règles de la construction en zone inondable décrites dans le plan local d'urbanisme.

Le cabinet d'architecte en zone inondable

Le cabinet d'architecte "Fonctions Plurielles" dans lequel travaille Thierry Dujardin est bâti en zone inondable. Sa construction, en 1995, a d'ailleurs été interrompue par une montée des eaux. Il présente un vide sanitaire en briques, fermé par la dalle client, et dont la hauteur (environ un étage) est fixée par la ligne d'inondation. Au dessus, l'assise du bâtiment et et la structure en bois accueillent les principaux bureaux du cabinet.

La maison sur les rives du Morin

Cette maison en construction à Couilly Pont aux Dames se situe en bordure d'un cours d'eau, le Morin. Posée sur un vide sanitaire permettant de la surélever, sa structure est réalisée en poteaux poutres et remplie avec des panneaux sandwich contenant un complexe isolant. Ainsi l'isolation est effectuée directement à l'intérieur des murs de la maison. Pour chauffer celle-ci, il est prévu d'installer un poêle à bois grande inertie, permettant une autonomie de plusieurs heures.

Dans quelles zones peut-on construire à proximité de l'eau ?

Pour les constructions nouvelles, la délivrance du permis de construire s'effectue en fonction du niveau de risques.

On distingue trois zones :

  1. Zone rouge
    Cette zone est soumise aux aléas les plus forts : aucun permis de construire n'est délivré.
  2. Zone bleue
    Cette zone est soumise aux aléas moyens : le permis de construire est assorti de conditions.
  3. Zone blanche
    Cette zone est présumée sans risque. Le permis de construire est soumis aux règles du plan local d'urbanisme et, le cas échéant, à celle du plan de prévention des risques en vigueur dans la commune.

Le classement des zones inondables dépend des aléas. Selon les cas, le permis de construire peut être impossible à obtenir ou soumis à conditions

Questions à l'architecte

Le choix du bois : une évidence pour vous ?

Il y a pour moi de nombreuses raisons au choix du bois. D'abord parce que c'est un matériau facile à travailler, à transformer et peu énergivore. Ensuite, parce qu'à mon avis, il répond parfaitement aux besoins des constructions individuelles et de petits collectifs. Il est en outre très polyvalent et offre une richesse architecturale sans équivalent.

La démarche de développement durable est seulement une stratégie pour vous ?

Obtenir une certification de type 14 000 n'est pas un but en soi pour nous. En revanche mettre les normes en application pour le bien-être de nos client fait partie de nos priorités ! Notre stratégie de développement durable s'inscrit sur deux axes : la santé des habitants en étant attentifs aux matériaux employés et la protection de l'environnement en utilisant du bois pour piéger du carbone et parce que c'est une ressource renouvelable.

Le plus difficile dans ces réalisations ?

Il faut bien connaître la construction bois pour que la mise en oeuvre soit réussie, car cela demande énormément de précision.

Vos clients ont-ils des demandes particulières ?

Les clients viennent nous voir tout d'abord parce qu'ils savent que nous travaillons avec le bois, même sur des terrains "difficiles". Ensuite, certains souhaitent bénéficier des énergies propres que nous savons maintenant utiliser. Par exemple, nous allons installer des panneaux photovoltaïques produisant de l'électricité et des panneaux solaires pour l'eau chaude sur un de nos projets.

Qu'en est-il des coûts ?

Il faut raisonner en coût global et prendre en compte les économies d'énergie générées par ce type de construction, qui, sur le long terme, se révèlent indiscutables.