Les nouveaux matériaux de structure bois

Que ceux qui pensent encore que la maison bois est constituée d'un tas de planches aillent y voir de plus près ! Les bois structuraux sont devenus des produits ultra modernes et performants. Petit tour dans les bois pour comprendre.

Noter cet article :

12345

La relève du bois massif

La maison bois moderne se bâtit de moins en moins avec des bois massifs de fortes sections. En effet, obtenir des éléments de structure secs, calibrés et exempts de défauts en grandes sections, avec du bois massif est difficile techniquement et revient cher.

C'est pourquoi la plupart des constructeurs font désormais appel aux bois structuraux de dernière génération, massifs ou dérivés : leurs caractéristiques sont constantes et garanties (notamment au niveau des essences, des dimensions, de la résistance mécanique et des traitements de préservation) et ils offrent des performances techniques souvent très supérieures à celles du bois massif.

Des produits variés et performants

Les bois structuraux de dernière génération sont nombreux et les procédés de fabrication variés. Industriels français et étrangers rivalisent en effet pour améliorer constamment les performances des bois, que ce soit au niveau de la résistance, de la portée comme du nombre de sections.

On retient 4 types de produit phares :

  • le lamibois
  • le panneau contrecollé croisé
  • le caisson plancher creux
  • Les éléments murs-plancher en bois tourillonné

Le lamibois

Le lamibois offre de remarquables qualités structurelles, comme le démontre cette sous-toiture. (Photo : Finforest-Merk)

Sa polyvalence, couplée à ses caractéristiques mécaniques très élevées (supérieures à celle du lamellé-collé) en fait un matériau performant :

  • mince et léger,
  • à structure homogène,
  • résistant et stable (2 fois plus qu'un bois massif en contraintes axiales),
  • compatible avec divers traitements (autoclave classe III et IV) et finitions,
  • résistant au feu.

Il se présente en plateaux larges (jusqu'à 2,50 m) de longueur importante (20 m !), et dans une gamme d'épaisseurs variables selon le nombre de plis.

Le panneau contrecollé-croisé, libre et efficace

Très spectaculaire également, le panneau contrecollé-croisé est un concept innovant, alliant liberté de conception et grande rapidité de mise en œuvre.

Fabriqué à partir de lames d'épicéa séchées artificiellement, calibrées et contrecollées en au moins 3 plis croisés , ce panneau permet de construireplanchers,mursoutoituresen un temps record (2 jours pour 150 m2 !) et en dehors de toute contrainte modulaire ou de trame.

Le contrecollé-croisé peut être utilisé pour réaliser l'intégralité d'un bâtiment, comme cette crèche, par exemple..(Photo : Finforest-Merk)

Le caisson-plancher creux, mince et léger

Le caisson-plancher creux est un produit semi-fini pour planchers et toitures. Il forme une surface continue remplissant des fonctions tout à la fois porteuses, esthétiques, d'isolation phonique et/ou thermique et de protection incendie.

Ce produit "tout en un" mince et léger s'adresse aussi bien à la rénovation de bâtiments anciens qu'à la construction de bâtiments neufs.

A l'instar des produits précités, la préfabrication usine permet de réaliser de considérables économies de temps et d'argent puisque les caissons peuvent être livrés sur chantier câblés, lestés et/ou isolés selon la demande. Coupés sur mesure, ils sont également livrés prêts à gruter.

Les éléments murs-plancher en bois tourillonné, techniques et ingénieux

Ces éléments développent un procédé semi-industriel particulièrement ingénieux. Il consiste en un arrangement de planches sur chant (d'environ 60 cm de largeur) dans lequel sont percés à intervalles réguliers (15-20 cm) des trous de diamètres extrêmement précis.

Dans ces percements sont introduits des tourillons de bois en hêtre. Ces tourillons sont séchés artificiellement à 6-8 % alors que l'épicéa des planches sur champs est stabilisé autour de 12-15%. Au contact des deux bois, des échanges hygrométriques s'opèrent, faisant gonfler les tourillons de hêtre de façon irréversible, et apportant ainsi une très grande stabilité à l'ensemble. Cet assemblage ne nécessite donc pas de colle.

visuel de matériaux structuraux

Exemples de planchers en bois tourillonné, stables et légers. (Photos : Kaufmann Massivholz)

Utilisant les propriétés physiques du bois, ce procédé innovant permet de réaliser des murs et planchers de bâtiments industriels comme d'habitations individuelles.

A l'image des caissons creux, c'est un produit léger qui optimise encore le principe constructif déjà performant de la maison bois.

Ces produits et systèmes constructifs ne changent en rien la conception architecturale. Mais ils la libèrent de contraintes matérielles que la construction bois connaissait éventuellement auparavant (lebesoin de contreventement dans les systèmes à colombages, par exemple), sans en imposer de nouvelles.

L'avenir est au matériau bois !