Bois cérusé : déco chic, effet choc

Qu'elle rafraîchisse d’un givre poudré ou illumine d’une touche de sable chaud, la céruse est une mise en lumière qui anoblit, rénove ou égaye les bois ternes et ordinaires. Tendance et très facile à réaliser, la céruse revisite vos bois d’un coup de pinceau sans en ôter le charme naturel. Style et effet garantis !

Noter cet article :

12345

Qu'est-ce que la céruse ?

La céruse est une technique décorative destinée à faire ressortir le veinage du bois. Elle consiste à creuser les veines les plus tendres puis à garnir le grain d'une cire blanche ou pastel qui les souligne par contraste.

En général, on teinte l'essence (ton bois ou couleur) avant d'y appliquer la céruse, mais on peut également céruser du bois naturel. Peuvent être cérusés :

Comment préparer le support ?

La céruse peut être effectuée sur un support neuf ou ancien.

  • Sur support neuf, veuillez à travailler uniquement sur un bois massif de préférencetendre et exempt de finition. Le bois de placage est donc à proscrire.
  • Sur support ancien, il convient décaper toute finition antérieure (cire, vernis, lasure…).

Les 10 étapes d'une céruse réussie

Les pâtes à céruser, composées de cire et de pigments sont disponibles prêtes à l'emploi dans les grandes surfaces de bricolage. Elles permettent d'obtenir un ton blanc classique mais sont aussi proposées dans une large gamme de nuances. Pour réaliser votre céruse :

  1. Ouvrir les pores du bois en frottant le support à la brosse métallique dans le sens du fil.
  2. Epousseter soigneusement.
  3. Dégraisser le support à l'aide d'un chiffon imbibé de white-spirit.
  4. Colorer le bois, si besoin, pour accentuer le contraste de la céruse, en appliquant une teinture à l'eau à la mèche de coton.
  5. Essuyez le surplus de la teinture au chiffon. Egaliser la teinte qui ne doit pas être couvrante. Laisser sécher.
  6. Egrener légèrement. Dépoussiérer méticuleusement.
  7. Appliquer la la pâte à céruser à l'aide d'un pinceau plat dans le sens du fil ou par mouvements circulaires avec un carré de toile de jute.
  8. Retirer l'excédent à l'aide d'un chiffon propre avant séchage.
  9. Egrener si besoin avec un papier abrasif fin pour accentuer l'effet (uniquement sur bois non teinté).
  10. Lustrer avec une encaustique.

Quelles essences peut-on céruser ?

Toutes les essences à pores ouverts et larges peuvent recevoir une céruse. Le chêne et le frêne étant les essences les plus adaptées car leur veinage et leur grain réguliers dessinent un relief qui se pigmente harmonieusement. Les résineux peuvent également recevoir une céruse à condition d'ouvrir leurs pores préalablement.

Les bois durs et les bois tropicaux aux pores fermés se prêtent mal à cette finition

Céruser le...C'est ruséC'est pas rusé
Bouleau  
Châtaignier  
Chêne  
Douglas  
Ebène  
Epicéa  
Erable  
Frêne  
Doussié, Ipé, Iroko  
Merisier  
Melèze  
Merbau, Maobi  
Pin sylvestre/maritime  
Noyer  
Robinier  
Sapin  
Teck  
Western Red Cedar  
Wengé  

Le truc du pro

Pour un bel effet, préférez les bois au veinage accentué en épis. Seules les veines creuses doivent rester blanches, le reste du support faisant la part belle au bois naturel ou teinté.

Du plomb dans l'aile...

La technique de la céruse est très ancienne : elle est apparue en Europe au XVI° siècle.

Elle consistait alors à protéger le bois grâce à une pâte caustique à base de chaux éteinte, dont le contact et les vapeurs étaient très toxiques. Tout aussi nocif, le blanc de plomb (carbonate basique de plomb) contenu dans les recettes traditionnelles ultérieures est actuellement interdit.

Ce qu'on appelle aujourd'hui céruse est en réalité une méthode de blanchiment contenant cireet pigments naturels. Une formule absolument sans danger !