L'outillage de base

Complétez votre trousse à outils

Le nécessaire pour compléter sa trousse à outils : papier abrasif, tournevis, rabots, etc.

Noter cet article :

12345

Les papiers abrasifs

Une cale à poncer permet de maintenir le papier abrasif sans vous abîmer les doigts.

Les papiers abrasifs sont classés selon la taille du grain.

Un bon compromis sera l'utilisation des grains suivants : grain 60 à 80 pour dégrossir, grain 120 à 180 pour la finition et grain 240 à 320 pour les super finitions.

Ne cherchez pas à faire trop d'économies sur les papiers abrasifs, un papier de bonne qualité durera bien plus longtemps qu'un papier trop bon marché.

visuel de papier abrasif

Papiers abrasifs de diverses tailles de grain.

Les mèches à bois et les bâtons de cire

visuel de mêches

Les mèches à bois sont pourvues d'une pointe de centrage et de deux "éperons" qui permettent au foret de casser les fibres du bois pour garder une trajectoire rectiligne.

visuel de bâtonnets de cire

Utiliser cette cire malléable et dont les teintes sont miscibles pour cacher les têtes des pointes enfoncées au chasse clou.

Le chasse-clou

visuel d'un chasse-clou

Le chasse-clou permet d'enfoncer les têtes des pointes pour les rendre invisibles.

La tenaille

visuel d'une tenaille

Il est parfois utile de retirer une pointe mal engagée, ou impossible à arracher au marteau arrache-clou : la tenaille sera l'outil adapté.

Le tournevis

visuel d'un ensemble de tournevis

Vérifiez simplement que l'empreinte de l'outil corresponde parfaitement à l'empreinte de la vis, cela vous évitera d'abîmer les têtes des vis. Choisissez un assortiment de tournevis plats, cruciforme, et pozidrive.

visuel d'une empreinte Pozidrive

Empreinte Philips.

visuel d'une empreinte Philips

Empreinte Pozidrive "PZ".

visuel d'une empreinte Torx

L'empreinte "torx", réservée à l'industrie il y a quelques temps, devient aujourd'hui très courante dans le bricolage. C'est une empreinte très efficace.

Les rabots

Il existe une multitude de rabots selon les travaux à réaliser. Voici les principales désignations avec leurs cas d'emploi.

  • La varlope : avec une semelle longue, elle permet de dégauchir les pièces irrégulières.
  • Le riflard : avec une semelle de taille moyenne, c'est le rabot à dégrossir l'ouvrage.
  • Le rabot à recaler : le fer dépasse de très peu la semelle, pour glisser sur la surface, c'est le rabot pour les dernières retouches.
  • Les rabots à feuillurer et guillaumes : la feuillure étant une encoche de forme rectangulaire, ces rabots prennent appui sur deux surfaces perpendiculaires l'une par rapport à l'autre.
  • Les bouvets : c'est la combinaison d'un rabot à feuillurer avec des fers de formes variables (moulures, cannelures, languettes...)

Le conseil de Marc

Hormis chez quelques passionnés du travail manuel du bois, les rabots traditionnels sont aujourd'hui remplacés par des machines électroportatives.

Mais je vous conseille de profiter d'un marché aux puces ou d'une brocante pour acquérir un rabot manuel.

Faites affûter le fer, laissez dépasser la lame de 0.1 à 0.2 mm et essayez, vous serez surpris de vos capacités à faire de jolis copeaux !

visuel d'un rabot

Rabot classique.

visuel d'un rabot

Rabot à recaler.