L'outillage de base

Le traçage

Equerre, mètre, compas : tout pour être précis dans son traçage.

Noter cet article :

12345

L'équerre de menuisier

visuel d'une équerre

Elle permet de tracer les traits de coupe à angle droit. Elle sert aussi à contrôler la perpendicularité des découpes ou des assemblages. Une équerre de 30 cm est un bon compromis entre précision et maniabilité.

Le conseil de Marc

"Pour vérifier la perpendicularité d'une équerre, tracez une première ligne à angle droit par rapport à une surface d'appui. Retournez l'équerre : sa lame et le trait tracé précédemment doivent coïncider parfaitement."

La fausse équerre

visuel d'une fausse équerre

Elle sert à relever des angles pour les reporter sur la pièce à recouper.

Le compas de menuisier (à pointes sèches)

visuel d'un compas

Pourvu de deux pointes, il laisse une trace gravée dans le bois.

Le trusquin

visuel d'un trusquin

Le trusquin permet de réaliser un tracé par gravage de lignes parallèles à une surface d'appui. (exemple d'utilisation : le tracé des tenons et mortaises).

Le réglet

visuel d'un réglet

Le réglet métallique de 20 cm permet les tracés de précision. Celui de 50 cm ou 100 cm permet le traçage des parties courbes lorsqu'il est utilisé sur son chant.

Le mètre

visuel d'un mètre

Choisissez un mètre ruban métallique de 3m avec enrouleur automatique et blocage. Le mètre de menuisier pliable (2 m) est également bien utile pour sa rigidité.