La construction bois, éco-logique

Agir pour l'environnement

Construire en bois, c'est d'abord faire le choix de respecter l'environnement. Ce matériau naturel aux multiples applications aide à lutter contre le réchauffement climatique et s'inscrit dans la politique de développement durable lancée en Europe ces dernières années. Zoom sur une solution constructive "éco-logique".

Noter cet article :

12345

Un matériau pour l'environnement

Choisir le bois pour son habitat, c'est :

  • Lutter contre le réchauffement climatique. Lors de sa croissance, l'arbre emprisonne le gaz carbonique atmosphérique (CO²), gaz à effet de serre. 1 m³ de bois en absorbe 1 tonne ! Ce stock de CO² est conservé en construction. Ainsi, une maison en bois de taille moyenne en utilise environ 20 m³, et stocke donc 20 tonnes de CO². De plus, de la forêt au chantier, le bois se révèle moins énergivore que la plupart des autres matériaux. Enfin, ses qualités thermiques limitent la consommation énergétique des bâtiments.
  • Opter pour le seul matériau de construction naturel renouvelable lorsqu'il provient de forêts durablement gérées. Ainsi, la forêt européenne s'accroît chaque annéede 510 000 hectares, soitl'équivalent de l'île de Chypre !Et ce, tant en surface plantée qu'en nombre d'arbres sur pied. Le jeu des coupes et des reboisements assure son renouvellement régulier et son extension, tout en maintenant sa diversité biologique et sa vitalité.

Champions d'Europe !

La France est le premier pays consommateur de bois-énergie en Europe. Un ménage sur deux en résidence individuelle principale (soit 6 millions de logements) utilise un appareil de chauffage au bois en complément d'une autre source d'énergie. (Source ADEME). En outre, le pays produit près de 15 % du volume de bois commercialisé sur le continent. Avec 16 millions d'hectares de forêt, soit plus de 29 % de la surface du territoire, la France se classe parmi les grands pays forestiers européens.

Une prise de conscience globale

Afin d'agir contre le réchauffement de la planète et en faveur d'une politique de développement durable, la communauté internationale tente de mettre en oeuvre une éco-logique au Nord comme au Sud.

  • En Europe, la forêt occupe 35 % du territoire. Des forêts boréales de conifères aux forêts tempérées à feuillage caduc en passant par les forêts méditerranéennes, la diversité règne ! Les feuillus y sont présents à 35 % et les résineux à 65 %. Malgré ce potentiel, le bois d'œuvre ne représente en valeur que 10 % de l'ensemble du marché des matériaux de construction.
  • Un rapport de l'Agence européenne pour l'environnement (AEE), publié le 12 novembre 2009, montre que les réductions des émissions de gaz à effet de serre préconisées par le protocole de Kyoto entre 2008 et 2012 (8 % par rapport aux niveaux de 1990) seront atteintes. Et ce, grâce à une combinaison de politiques existantes et complémentaires, et notamment par le biais d'activités forestières permettant l'absorption du CO2 présent dans l'atmosphère. Ce procédé devrait même contribuer à atteindre une réduction supplémentaire d'1 % !

Le bois énergie : le combustible domestique de demain

Le bois est une source d'énergie renouvelable issue de la biomasse, qui se substitue aux énergies fossiles dont les ressources se font de plus en plus rares (pétrole, gaz, charbon). Le bois énergie :

  • est un combustible compétitif, car son prix n'est pas soumis aux fluctuations des cours internationaux, des monnaies et des carburants,
  • possède un bilan carbone neutre (hors coût énergétique lié au transport) du point de vue des émissions atmosphériques,
  • constitue une excellente valorisation des sous-produits de la filière (bois d'éclaircie, forêt malade ou brûlée, rémanents d'exploitation forestière)
  • participe à la gestion rationnelle de nos forêts et donc à la qualité des paysages et au maintien des équilibres hydrologiques et climatiques.

 

Le bois énergie représente aujourd'hui environ 4 % de la consommation nationale annuelle d'énergie primaire, soit 9,2 Mtep (Mégatonnes équivalent pétrole). (Source : ADEME).

  • Pages :
  • 1
  • 2