La construction bois, un pari d'avenir

Réchauffement climatique, épuisement des réserves d'énergies fossiles... Alors que notre environnement se dégrade, Dominique Gauzin-Müller, spécialiste de l'architecture écologique, rappelle le rôle positif que peut jouer la construction bois.

Noter cet article :

12345

Bois.com On parle de plus en plus d'architecture écologique. Quel rôle le bois y joue-t-il ?

Dominique Gauzin-Müller Le bois est le seul matériau de construction renouvelable. Son utilisation en structure, en agencement et en bardage est donc un moyen de préserver les réserves des autres matières premières employées dans le bâtiment. La transformation du bois mobilise peu de matière et d'énergie et la pollution de l'eau, de l'air et du sol est très faible.

La légèreté du bois facilite une mise en œuvre sans gros engins, limitant bruits et poussières pendant le chantier. Une conception tenant compte des dimensions de fabrication permet de réduire les chutes, donc le volume des déchets. Ces derniers peuvent être recyclés, brûlés en produisant de l'énergie ou biologiquement dégradés.

Bois.com Les avantages du bois sont donc uniquement environnementaux ?

D.G-M. Pas du tout ! L'emploi du bois répond aussi aux aspirations des usagers à une plus grande qualité de vie dans leur logement et leur cadre de travail : air sain à l'humidité naturellement régulée, confort thermique, surfaces douces et chaudes au toucher.

L'emploi du bois répond aux aspirations des usagers à une plus grande qualité de vie dans leur logement et leur cadre de travail.

Bois.com Le bois n'est-il pas limité techniquement ?

D.G-M. Non ! Matériau écologique, le bois affirme également de remarquables qualités techniques. Au cours des dernières décennies, le développement de panneaux structurels (à base de placages, de particules, de fibres ou de lamelles orientées) a profondément transformé l'architecture en bois.

Ces produits de haute technologie permettent au bois de dépasser les limites dimensionnelles et mécaniques imposées par l'arbre. Ils lui confèrent les caractéristiques d'un matériau industriel, sans lui ôter les qualités d'une matière noble.

Bois.com De nombreux éléments sont désormais préfabriqués...

D.G-M. En effet. Depuis le début de la civilisation, le bois était un matériau d'ossature, mis en œuvre sur le site : colombage, poteaux-poutres. La réalisation d'éléments préfabriqués pour les murs, les planchers et les toitures, a permis soudain de réaliser des voiles porteurs à base de bois, mécaniquement et économiquement performants. C'est un tournant décisif qui décuple les possibilités du bois dans le domaine des structures.

Bois.com Y a-t-il une prise de conscience de l'intérêt de la construction bois ?

D.G-M. C'est très clair. Le succès du Salon de la maison bois d'Angers et la lecture des magazines professionnels et grand public prouvent l'engouement actuel pour l'architecture bioclimatique et la construction en bois. Cette remise en cause de pratiques de plus en plus éloignées des réalités économiques, sociales et écologiques offre au secteur du bâtiment un retour salutaire vers le bon sens.

Les panneaux structurels confèrent au bois les caractéristiques d'un matériau industriel, sans lui ôter les qualités d'une matière noble.

Bois.com Un retour à la tradition ?

D.G-M. Pas seulement ! L'approche environnementale est aussi un moteur de l'innovation, comme le prouvent de nombreuses réalisations, en particulier dans les pays scandinaves et germaniques.

Cette démarche, qui exige une étude précise du site et un choix plus critique des matériaux, incite à la recherche en amont de solutions architecturales et constructives pertinentes et économiquement efficaces. En suscitant les échanges et la mise en commun des compétences spécifiques de chaque intervenant, cette démarche d'ouverture estune chance pour la création architecturaleet tout particulièrement pour laconstruction en bois.

L'architecture écologique, une démarche responsable

L'architecture écologique est respectueuse à la fois de l'homme et de la nature. Elle s'inscrit dans la logique du développement durable avec plusieurs objectifs : le bien-être des usagers, la protection de l'environnement, une utilisation économe des ressources naturelles, la maîtrise des déchets et la réduction des gaz à effet de serre.

L'architecture écologique est respectueuse à la fois de l'homme et de la nature.

Le secteur du bâtiment est le principal responsable des dépenses énergétiques (fabrication, transport et mise en œuvre des matériaux ; chauffage et production d'eau chaude) et de l'effet de serre, ainsi que de la production de déchets (en France, environ 30 millions de tonnes par an, soit plus que les ordures ménagères).

La situation inquiétante de la planète nous oblige aujourd'hui à arrêter enfin ce gaspillage et à revenir à une architecture "raisonnée", fidèle aux principes bioclimatiques. Ce qui est aujourd'hui écologiquement irresponsable sera demain économiquement et socialement lourd de conséquences.