Le diagnostic de performance énergétique

Le DPE, comment ?

Obligatoire pour le neuf comme pour l'ancien, le diagnostic de performance énergétique s'applique dès l'instant où il y aura un changement d'occupant.

Noter cet article :

12345

Trois cas de figure

  • Lors de la vente d'un bien ancien (obligatoire depuis novembre 2006),
  • Pour une location (obligatoire à partir du 1er juillet 2007),
  • Pour une construction neuve (obligatoire à partir du 1er juillet 2007).

La réalisation de ce diagnostic, d'une validité de 10 ans, est le fruit de méthodes très précises, qui doivent être validées par le Ministère de l'emploi, de la cohésion sociale et du logement.

Ces procédures, variant selon la nature des biens (maison ancienne, copropriété, maison neuve...) ont pour objectif d'analyser l'ensemble des caractéristiques du bâtiment pouvant influer sur ses consommations :

  • superficie des surfaces chauffées
  • déperditions thermiques,
  • orientation,
  • mitoyenneté,
  • qualité des vitrages,
  • inertie thermique,
  • protection solaire,
  • renouvellement d'air et ventilation,
  • caractéristiques des systèmes de chauffage...

Autant d'informations qui permettront d'émettre des prévisions quant aux dépenses d'énergie relatives au chauffage, à l'eau chaude sanitaire et au refroidissement. Dans certains cas (appartement en copropriété avec chauffage collectif), le diagnostiqueur pourra s'appuyer sur les dépenses réelles constatées sur les trois années précédant le diagnostic.

Bruno Rossi Diagnostiqueur, cabinet "Diagnostics d'Ile de France" (78)

Qui est le diagnostiqueur ?

Un technicien du bâtiment, formé sur les questions techniques et juridiques. C'est, généralement, la même personne qui effectue le DPE et qui réalise le reste des diagnostics obligatoires (amiante, plomb, termites...)

Quelles compétences particulières le DPE exige-t-il ?

Le professionnel doit pouvoir produire une attestation de formation. Depuis le 1er novembre, une certification est obligatoire pour le DPE comme les autres diagnostics. Accordée sur la base de la formation et d'un test pratique, cette certification sera renouvelable tous les 5 ans.

Qui fait appel à vos services ?

Des professionnels, comme le Comité National d'Expertise et de Mesurage, les agences immobilières ou les notaires, et, bien entendu, des particuliers.

Comment se déroule un diagnostic ?

Tout d'abord il s'agit d'identifier les lieux : surface, forme, étage (emplacement dans la copropriété ou nombre d'étages pour une maison). Ensuite on mesure l'épaisseur des murs et on essaye d'en déterminer la nature (matériau, isolant...). Puis on identifie la surface des murs et planchers, la nature de la dalle, la taille des fenêtres et les matériaux utilisés. Enfin, évidemment, on étudie les systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation. Après, il s'agit de calculer.

Que préconisez-vous le plus souvent ?

Dans le cadre d'un chauffage électrique, nous conseillons de remplacer les convecteurs par des panneaux rayonnants ; pour l'eau chaude, nous incitons à un système solaire thermique ; et globalement, nous recommandons de renforcer l'isolation des murs, du sous-sol et du plancher haut.