L'exploitation forestière

Une forêt en pleine expansion

En France, les surfaces boisées ont quasiment doublées depuis 1800, pour atteindre aujourd'hui 16 millions d'hectares. Soit plus du quart du territoire métropolitain !

Noter cet article :

12345

On plante, chaque année, 80 millions d'arbres. Et entre 1985 et 1995, la forêt française a progressé au rythme annuel de 30 000 hectares, soit trois fois la surface de Paris !

Explications avec Jean-Luc Peyron, spécialiste de la forêt française.

Une expansion que Jean-Luc Peyron replace dans son contexte historique et économique : "La surface boisée française a d'abord largement décru depuis le néolithique pour arriver à un point bas vers 1800, après quelques oscillations selon l'évolution démographique, les famines, les pestes et les guerres.

La surface boisée française a largement décru jusqu'en 1800. Mais depuis deux siècles, le mouvement s'est inversé.

Depuis deux siècles, le mouvement s'est inversé : les ressources naturelles bénéficient d'une meilleure considération, les gains de productivité agricole ont permis une réduction des surfaces cultivées et pâturées en dépit de l'augmentation de la population, des terrains instables ou incultes ont été fixés ou valorisés par le boisement (dunes et landes de Gascogne, terrains de montagne, ...).

Il est important de noter que cet accroissement des surfaces boisées françaises se poursuit aujourd'hui à un rythme voisin de celui des deux siècles derniers, en dépit de quelques défrichements liés à l'urbanisme et aux infrastructures."

Cette croissance de la forêt ne se limite pas à la France. C'est une tendance générale en Europe, notamment en Allemagne, en Finlande et en Norvège (pays qui ont une longue expérience de l'exploitation forestière).

  • Pages :
  • 1
  • 2