Réaliser un châssis de culture

Charnières, couvre-joints et butées

Une fois ces dernières finitions réalisées, votre meuble sera prêt à accueillir fleurs et légumes.

Noter cet article :

12345

Les charnières

Visuel de la fixation des charnières

Positionnez les châssis vitrés sur l'ossature et vissez les charnières (paumelles) de part et d'autre du châssis.

Visuel de la charnière

Veillez à l'orientation des paumelles pour garantir que les châssis puissent être mis en place par les extrémités

Visuel de deux charnières et de leur orientation

Il existe des paumelles droite et gauche.

Les couvre-joints

Visuel des deux châssis

Entre les deux châssis vitrés, on positionne une traverse évidée qui aura la fonction de rigole.

Visuel de la mise en place du couvre-joint

Aux abords de cette rigole, on positionne un « couvre joint » à cheval sur la rigole et sur le châssis vitré.

Visuel de face du couvre joint non encore recoupé

Vue de face couvre joint non encore recoupé.

Les butées

Visuel des butées

Réalisez des butées pour le maintien du châssis vitré en position ouverte.

Visuel des butées tenant la porte

La butée de maintien permet de moduler l'ouverture.

Le châssis de culture en place

Visuel du châssis en place

En hiver, vos dernières salades seront protégées et votre châssis servira au forçage des premiers bulbes.

Visuel du châssis en place

Orientées vers le sud, les plantes profiteront au mieux du soleil.