Le bois, un choix logique en extérieur

Depuis 25 ans, Alain Petitrenaud, designer d'espace, met le bois en oeuvre dans les contextes les plus variés. Avec une conviction : le bois est un matériau esthétique et performant, qui peut s'adapter à de nombreux projets, en intérieur comme en extérieur.

Noter cet article :

12345

Bois.com Pour quel type de projets préconisez-vous de recourir au bois ?

Alain Petitrenaud Il n'y a pas de règle ! Le bois est victime d'un certain nombre de préjugés, qui conduisent à restreindre son usage. On considère, par exemple, que ce n'est pas un matériau d'extérieur. Je peux vous assurer que c'est faux !

Si, en aménagement intérieur comme en extérieur, j'ai souvent recours au bois, c'est parce qu'il constitue le choix le plus logique.

Bois.com Le bois peut donc s'utiliser partout ?

A.P. Il ne s'agit pas non plus d'utiliser le bois "pour le bois", sans réelle justification. En fait, il faut définir clairement le projet, puis déterminer sans a priori les matériaux les plus adaptés. Si, en aménagement intérieur comme en extérieur, j'ai souvent recours au bois, ce n'est pas seulement pour privilégier ce matériau, c'est parce qu'il constitue le choix le plus logique.

Bois.com On hésite pourtant souvent à utiliser le bois en extérieur...

A.P. Et c'est bien dommage ! Pour ma part, j'utilise régulièrement le bois en "signalétique d'environnement", pour des panneaux d'information dans des parcs naturels, par exemple. Bien mis en oeuvre, c'est un matériau qui résiste sans problème à l'humidité : il faut simplement s'assurer qu'il est correctement ventilé, et éviter le contact direct et prolongé avec l'eau.

Les avantages sont évidents, en termes d'aspect et d'intégration à l'environnement. J'ai souvent remarqué que le bois, en usage extérieur, engendre moins de dégradations volontaires que les autres matériaux.

Bois.com Et en intérieur ?

A.P. Au-delà des usages traditionnels (parquets, lambris), les possibilités offertes par le bois sont infinies. Prenez les panneaux de particules ou de fibres, par exemple : leur grand format permet de dépasser les limites dimensionnelles du massif, ils existent en plusieurs épaisseurs, ils peuvent être ignifugés ou imperméabilisés... Il existe ainsi un grand nombre de matériaux dérivés qui offrent des possibilités remarquables.

Le bois résistant de façon satisfaisante à l'humidité, il est couramment employé en extérieur, par exemple pour des panneaux signalétiques.

Bois.com Vous appréciez leur dimension pratique, donc.

A.P. Et esthétique ! Les panneaux de fibres orientées (OSB) ont une texture très intéressante. Le MDF est également un beau matériau, qui offre des chants aussi lisses et nets que ses parements. Il existe aujourd'hui des panneaux de MDF directement teintés dans la masse (noirs, bruns, jaunes, rouges...) : il suffit d'adapter un traitement de surface pour obtenir une finition qualitative.

Je pense que l'on n'utilise pas suffisamment ces dérivés du bois. Le massif, c'est un vrai matériau, mais une fois de plus, il faut l'adapter aux contraintes du projet. Pour des aménagements intérieurs, un beau contreplaqué bien usiné fera peut-être mieux l'affaire !