« Précédent  Retour à la liste des sujets Suivant »

Avis technique sur la structure lors de l'aménagement des combles 324 6 J'aime

 
Activité :
Messages : 4
Inscription : 11/05/2017


Bonjour,
Après de nombreuses heures de recherche sur internet sans succès, je vous contacte car nous avons fait venir 2 professionnels dans l'aménagement des combles (modification charpente W + création plancher) mais j'aurai besoin d'avoir votre avis sur la partie technique de la structure.

Voici les caractéristiques de la maison :
- Surface de 9.0 m x 9.6 m au RDC avec uniquement des murs porteurs extérieurs parpaings
- Dalle hourdis béton au RDC
- Mur de refend dans le vide sanitaire au centre de la surface (c-a-d 4.5 m)

Voici les propositions des prestataires pour la partie plancher et soutient charpente :
1. Une poutrelle en acier en longitudinale (9.6 m) introduit dans les murs porteurs extérieurs + un poteau au RDC sur dalle béton à environ 40 cm excentré du mur de refend + ossature madriers en largeur en appui sur murs porteurs extérieurs et poutrelle + solivage
2. Plusieurs poutres [citation commerciale] sur la largeur (9 m) en appui sur les murs porteurs extérieurs de la maison + solivage

Mes questions sont très simples :
1. Est ce qu'il y a un risque si le poteau au RDC n'est pas au niveau du mur de refend (affaisse de la dalle RDC ou plancher, traction des murs porteurs, etc) ?
2. Est que les poutres [citation commerciale] sont résistants dans le temps compte tenu de la longueur sans murs porteurs intérieurs ?

En vous remerciant pour votre retour, je reste bien entendu disponible pour plus d'informations,
Cordialement,
Sébastien
 
Activité :
Messages : 13792
Inscription : 09/02/2005


Si c'était si simple cela se saurait ……………..Très peu d'entreprise est capable de réaliser ce type e transformation à haut risque dans de bonnes conditions, il vous suffit pour cela de consulter ce forum pour vous en convaincre.

1) L'entreprise doit vous fournir une note de calculs complète :

            a) de la modification des fermettes

            b) de la justification de la poutrelle métallique

            c) des descentes de charges des trois appuis de cette poutrelle.

            d) du solivage.

            e) de la justification par un BE béton de ces mêmes appuis sur la maçonnerie existante.

Si l'entreprise ne vous fournit pas ces documents essentiels pour la garantie décennale, en vous disant qu'elle n'a pas besoin de calculs parce qu'elle à l'habitude, ne poursuivez pas avec elle.

Si l'entreprise se recommande d'une technique existante et reconnue, demandez-lui la preuve qu'elle est bien à jour de ses cotisations vis-à-vis de cette technique.

Et voici ce qu'en pense l'Agence Qualité construction

Combles perdus :

Les risques d’une transformation 

> LE CONSTAT

Rendre habitables des combles perdus représente une intervention lourde et à haut risque.

Ces travaux peuvent entraîner des déformations des charpentes, des couvertures, des planchers créés, des cloisons du rez-de-chaussée,...

Ces désordres sont généralement graves et peuvent aller jusqu'à l'effondrement des planchers créés et des charpentes modifiées.

> LE DIAGNOSTIC DES DÉSORDRES 

Les désordres ont pour cause l'ignorance des contraintes nouvelles qui résultent de la modification des hypothèses de calcul d'origine, ainsi que de défauts variés de mise en œuvre.

Défauts de renforcement

> Des éléments porteurs :

Les fermettes industrielles sont reliées entre elles par des entretoises, des contreventements et des barres anti-flambement qui assurent la stabilité de l'ensemble

Pour rendre habitables ces combles perdus, il faut supprimer toutes les barres encombrant le volume central et créer un plancher porteur.

La suppression des barres en volume central avant renforcement des fermettes provoquera leur ruine, sinon de graves déformations généralement impossibles à reprendre ultérieurement. Certaines barres raidissent notamment l'arbalétrier. Avant de les supprimer, il faut renforcer les arbalétriers existants au risque de les voir fléchir

> Aux points singuliers :

Des précautions doivent également être prises lors de la création des trémies nécessaires à l'escalier d'accès aux combles, aux lucarnes ou aux fenêtres de toit. Pour les réaliser, il est nécessaire de sectionner l'entrait ou l'arbalétrier d'une fermette existante.

Des chevêtres nouveaux reportent alors les charges sur les deux fermettes voisines. Celles-ci risquent de s'affaisser si elles ne sont pas suffisamment renforcées.

Malfaçons diverses :

• Les assemblages : tiges filetées passant dans des percements trop grands, clous et vis en nombre insuffisant, trop courts ou mal implantés (trop près du bord), etc. Le jeu ainsi provoqué dans les assemblages risque d'entraîner des déformations de structures qui s'additionnent aux déformations existantes des fermettes.

• La fixation des poutres longitudinales sans pénétration dans les pignons maçonnés est aussi particulièrement risquée.

• Des nouvelles solives sous-dimensionnées ou non-entretoisées. Le nouveau plancher risque alors de s'affaisser. Ce risque existe également si les solives sont en appui sur des éléments déformables comme une poutre longitudinale mal conçue ou mal réalisée, par exemple.

L'affaissement du plancher peut entraîner des fissurations et même l'effondrement du plafond sous-jacent, le flambement et la fissuration des cloisons de l'étage inférieur, la fissuration des cloisons des combles,… Les pignons maçonnés en parpaings creux peuvent aussi se fissurer par traction.

> LES POINTS SENSIBLES 

• La conception.

La transformation d'une charpente nécessite une très bonne connaissance des structures et des charpentes. Elle exige de vérifier par le calcul tous les points-clés.

• Les assemblages sont fortement sollicités.

Leur faiblesse entraîne la fragilisation de toute la charpente.

• La qualité des bois doit garantir leur tenue 

> LES CONSEILS DE PREVENTION

 • Le phasage des travaux doit permettre de préserver la stabilité de l'ouvrage à chaque instant du chantier. Par exemple, il ne faut pas supprimer les contreventements d';origine avant d'avoir mis en place les nouveaux ou, le cas échéant, des contreventements provisoires ;

• Porter une attention toute particulière au déroulement des travaux.

Contrôler la bonne exécution de chaque phase avant de passer à la suivante ;

• Les bois et panneaux de plancher utilisés doivent être secs et préservés des reprises d'humidité en cours de chantier. N'utiliser que des produits de qualité ;

• Veiller de très près à la bonne exécution des assemblages.  

 
Activité :
Messages : 4
Inscription : 11/05/2017


Bonjour Boisphile et merci pour votre retour rapide.

Pour être tout à fait honnête j'ai déjà eu plusieurs devis et vous avez rarement (pour ne pas dire jamais) le calcul d'un BE fait exclusivement pour votre chantier avec tous les détails qui vont avec. Bien entendu ce serait l'idéal mais malheureusement le monde est différent pour les particuliers.
En tout cas je vois que vos conseils et mise en garde sont complètes. Mais pour ne pas aller aussi loin avec le jargon qui rebute, je vais reformuler l'une de mes interrogations en la simplifiant :

Est ce choquant ou une pratique courante d'avoir un poteau de support de la poutrelle métallique qui ne tombe pas sur le mur de refend du vide sanitaire ?

En vous remerciant par avance pour votre réponse et votre temps

Bien à vous
 
Activité :
Messages : 13792
Inscription : 09/02/2005


Ce n'est pas Boisphile mais l'Expert qui vous conseille, parce que j'ai pas mal d'heures de vol à mon actif et je sais de quoi je parle.
En quoi le monde des particuliers devrait-il être différent ?
Lorsque vous voulez acheter un aspirateur à 200€ vous faites "X" magasins, posez "X" questions à "X" vendeurs et pour une entreprise aussi risquée que la transformation de combles vous seriez prêt à donner un chèque en blanc au premier bon parleur qui se présente ?
Désolé, mais vous faites fausse route.
Pour vous faire un devis qui tient la route, il faut bien que l'entreprise détermine la section de la poutrelle métallique, la section du poteau, la section des solives et vérifier les descentes de charges pour vérifier s'il ne faut pas renforcer la maçonnerie.
Alors que l'entreprise vous présente un "pré-dimensionnement" de tout cela avec son devis détaillé, d'accord, mais une commande est un contrat passé avec l'entreprise et vous pouvez très bien signer un devis avec le mention : Bon pour accord sous réserve de la présentation des notes de calculs d'un BE structure avant démarrage des travaux, faute de quoi le présent accord sera annulé de plain droit.
Quant à votre question, en tant que professionnel, je ne peux pas y répondre dans la mesure où je n'ai aucune information sur la descente de charge du poteau, pour lequel on sait que l'appui milieu d'une poutre reprend à lui seul 62% de la charge totale et pas d'information sur la qualité de la dalle béton.
Mon aide consiste à vous mettre en garde et l'AQC est un organisme national reconnu et incontestable que vous pouvez consulter vous même si vous le souhaitez et les appeler.
Ultime conseil, vérifier les assurance de l'entreprise en demandant leur certificat pour l'année en cours en vérifiant également qu'elle est à jour de ses cotisations, pour le reste il en est de votre responsabilité en tant que maître de l'ouvrage.

http://www.qualiteconstruction.com/





 
Activité :
Messages : 4
Inscription : 11/05/2017


Merci pour votre retour rapide.

Bien entendu vos précieux conseils ne sont pas remis en cause loin de là et comprenant parfaitement vos précautions vis à vis des difficultés dans l'aménagement des combles. Je me permets de reposer ma question encore plus simplement de manière binaire :

Avez vous déjà vu un poteau de soutien de poutrelle non placé sur le mur de refend ?

D'avance merci pour votre retour
 
Activité :
Messages : 13792
Inscription : 09/02/2005


Dans un cas semblable, la réponse est non, cela nécessite dans la très grande majorité des cas un massif sous-jacent.
 
Activité :
Messages : 4
Inscription : 11/05/2017


Bonjour,
Je vous remercie pour votre réponse. J'en ai bien pris note pour ne pas aller vers cette solution.
« Précédent  Retour à la liste des sujets Suivant »