« Précédent  Retour à la liste des sujets Suivant »

Fissures après travaux... 590 5 J'aime

 
Activité :
Messages : 3
Inscription : 06/02/2018


Bonjour,

nous venons d'acheter une vieille maison de 1900 (8mx12m).

Nous avons aménagé le 2ième étage, isolation placo.

Depuis, au 1er, des fissures apparaissent dans les cloisons...

Le plancher du 2nd est fait de poutres scellées dans les murs en pierre.

Les poutres font 8 m de long de section 250mmX70mm (à peu près) et sont espacées de 50 cm.

Par dessus il y a une couche d'aggloméré (12mm) doublée par une couche d'OSB3 (12 mm).

Au 1er, les cloisons sont faites de briquettes creuses. En gros, il y a une cloison au milieu qui sépare les chambres. Si ces cloisons portent un peu les poutres, elles ne sont, à mon avis, pas assez solides pour être réellement porteuses. Au centre le palier donc pas de cloisons.

Pour amménager l'étage, j'ai monté quelques 350 m2 de placo.

Y a t il un risque que tout s'écoule?...

J'avoue ne m'être posé aucune question avant de commencer les travaux....

Je vous remercie d'avance pour vos réponses.

Cordialement.

Charlie.



 
Activité :
Messages : 14578
Inscription : 09/02/2005


Une poutre ou une solive qui est posée sur trois appuis, c'est l'appui milieu qui porte l'essentiel des charges.
Dans votre cas, une solive de portée 8000, d'entraxe 570 et de section 70 x 250 donne les résultats suivant sur la base de charge plancher standard 120+120kg/m², 220 kg à chaque appuis d'extrémité, mais 720 kg sur l'appui milieu, donc la cloison ce qui donne une charge au mètre linéaire de 1263 kg.
 
Activité :
Messages : 3
Inscription : 06/02/2018


Merci pour votre réponse.

Du coup, je ne vois pas trop comment exploiter les chiffres que vous me donnez.

Est-ce que ces chiffres vous paraissent raisonnables?

Je suppose que les cloisons ne sont pas porteuses. Elles ont dûes être montées bien après que le plancher du second soit fait.

D'après ce que vous dites, l'effort qu'elles subissent aujourd'*** (que j'ai chargé le plancher du 2nd) est bien supérieur à ce qu'elles peuvent porter.

J'ai calculé à la grosse que j'ai ajouté 6 tonnes de matériaux soit à peu près 60kg/m2.

Mes craintes sont les suivantes:

que va t il arriver aux cloisons?

Le plancher du 2nd risque-t-il de s'écrouler?

Sans doute 2 questions idiotes, je m'en excuse.

Cordialement.

Charlie.
 
Activité :
Messages : 14578
Inscription : 09/02/2005


Est-ce que ces chiffres vous paraissent raisonnables?  Si vous pensez que cette cloison peu reprendre 1260 kg par mètre linéaire ou pire encore 720kg au passage de chacune des poutres sachant que la largeur de la poutre mesure 7 centimètres, les briquettes sans doute 5 centimètre soit 35 cm² soit encore 720/35 = 20.6 kg/cm²
Vous rendez vous bien compte de ce que représente 20.6 kg/cm² ? Peut-être pas, alors il suffit de multiplier par dix mille pour savoir ce que cela représente par m², c'est sans doute plus parlant.............. Non, vous ne rêvez pas cela fait bien 206 tonnes !!!
Ce n'est évidemment qu'une image, certes, mais cela vous montre la pression exercée sur cette cloison et la cloison sur le plancher sous-jacent que j'espère dans ce cas ne pas être en bois.

Pour répondre à votre calcul de 6 tonnes soit 60 kg/m², le problème essentiel c'est que vous répartissez cela équitablement, ce qui n'est pas le cas dans la réalité, pourquoi ?
Parce que vous ne comptez que ce que vous avez ajouté, auquel il faut encore ajouter les matériaux existants et les 150 kg/m² de charge d'exploitation de ce plancher dit habitable.
Et tout cela est reporté à raison de 62% du total sur la cloison qui se trouve être dans ce cas un appuis intermédiaire.
C'est-à-dire que si on ne parle que de ce que vous avez ajouté soit 6 tonnes, la cloison en reprend à elle seule 3,720 tonnes en n'oubliant pas que c'est le plancher sur lequel repose la cloison qui reprend toutes ces charges.
(Prochaine réponse lundi prochain)

 
Activité :
Messages : 3
Inscription : 06/02/2018


Bonjour,

écoutez je suis bleufé par votre altruisme.

Nous ne nous connaissons pas et vous prenez de votre temps pour mon pb, quelle gentillesse.

De mon coté, je suis musicien, je serais heureux de pouvoir vous aider.

Pour en revenir à ma maison.

Mon raisonnement est le suivant:

Le plancher du 2nd préexistait au cloison du 1er.

Lorsqu'elles ont été montées, les solives du plancher du 2nd avaient déjà pris leur place. Ces cloisons ne subissaient donc aucun effort et n'avaient pas de rôle d'appui intermédiaire.

Aujourd'***, j'ai amménagé le 2nd.

Les matériaux qui pèsent sur le plancher sont ceux des cloisons et de l'OSB que j'ai posé sur l'agglo qui était présent. Soit environ 3 tonnes.

Le reste, l'habillage des murs extérieurs et de la toiture ne pèsent pas sur le plancher. Etes vous d'accord?

Ces 3 tonnes sont les seules à prendre en compte pour évalué le changement par rapport à la situation initiale. Biensûr, il faut tout prendre en compte si on veut savoir si on dépasse la charge maximale admissible par mes solives. Mais si on veut juste savoir l'effort que j'ai crée alors on ne doit prendre en compte que les 3 tonnes ajoutées, correct?

Entraxe: 500 mm, L: 8000 mm l: 70 mm surface de charge: 4,56 m².

La surface du plancher est de 96 m², donc si les 3 tonnes étaient uniformément réparties on aurait 31.25 kg/m².
Il est clair que ce n'est pas le cas. Au moins la moitié des 3 t se situe au milieu (cloison entre chambres).

Calculons pour une charge répartie avec 40 kg/m² et 4.5 m² en surface de charge pour simplifié les calculs:

on a 180 kg en plus sur chaque solive.

A cela, il faut ajouter la charge d'exploitation 150 kg/m².

On arrive à 855 kg sur chaque solive.

Cela me semble énorme!

Je devrais peut-être faire venir un architecte qu'il me dise clairement ce que je dois faire.

Ca craint un peu, non?



 
Activité :
Messages : 14578
Inscription : 09/02/2005


ce que vous ne prenez pas en compte dans vos savants calculs, c'est que la cloison est un appuis intermédiaire aux solives. A ce titre elle reprend donc à elle seule 62% des charges des solives.
Dans vos calculs, vous faites comme si les trois appuis des solives portent les mêmes charges, si c'était le cas la cloison ne reprendrait que 33% des charges alors qu'en réalité elle porte 62%, c'est-à-dire presque le double.
« Précédent  Retour à la liste des sujets Suivant »