« Précédent  Retour à la liste des sujets Suivant »

Isolation acoustique plancher 476 6 J'aime

 
Activité :
Messages : 4
Inscription : 31/05/2018


Bonjour,

après avoir lu attentivement les échanges de ce forum et le blog de Boisphile, je compte me lancer dans un projet d'isolation acoustique du plancher de mon appartement, afin d'atténuer les bruits d'impacts vers les étages inférieurs et les bruits aériens provenants des étages inférieurs.

Après avoir envisagé la pose de plaques [citation commerciale] + Laine de roche (20+10), je compte opter pour une solution plus économique et peut être plus efficace.

Sur le plancher existant (je ne connais pas précisément sa composition, l'immeuble date des années 30), je souhaite installer des panneaux de Domisol LV 15mm (c'est l'isolant qui semble présenter les meilleures performances acoustiques) qui admettent une charge d'exploitation allant jusqu'à 200 kg/m². La résistance mécanique est moins bonne que pour la laine de roche mais cela doit être suffisant pour de l'habitation.

Sur l'isolant, je souhaite installer des panneaux OSB + un revêtement, ce qui veut dire que l'OSB 1 et 2 sont exclus, et que je dois prendre des panneaux de type 3 ou 4 qui répondent à la norme NF EN 13986. Est-ce que des panneaux de 18mm seraient suffisants ou il faut tabler sur du 22 ? Est-ce que des panneaux CTBH vous sembleraient une meilleure option ?
Les panneaux OSB peuvent ils reposer uniquement sur l'isolant, ou faut-il les fixer sur tasseaux (au risque de créer des ponts phoniques ?)

Pour finir, je souhaite finaliser avec un revêtement vinyl, pvc ou linéolum (selon budget et préconisations). J'ai lu avec regret que l'OSB ne pouvait pas être vernis ou vitrifié, sinon j'aurais choisi cette option car j'aime l'aspect de ce matériau. Si j'ai bien tout compris, il ne faudra pas installer d'isolant mince entre les couches pour ne pas bloquer l'humidité.

Est-ce que mon projet vous semble cohérent ? Pour résumer, de bas en haut :
Plancher existant
Domsiol LV 15mm
OSB 3 18 ou 22mm
Sol PVC, vinyl ou lino
et bande de désolidarisation en LV ou LR sur le pourtour.

Merci par avance pour vos conseils.
 
Activité :
Messages : 14516
Inscription : 09/02/2005


Vous dites habiter un immeuble, donc sous le régime de la copropriété.
Vous allez ajouter une charge de l'ordre de 20kg/m² alors que dans type de construction des années 30, les planchers sont la plus souvent sous-dimensionnés par rapport aux utilisations actuelles.
Je vous conseille donc vivement de demander l'autorisation préalable et écrite au Syndic de l'immeuble en lui précisant les charges additionnelles que vous souhaitez apporter et les type de revêtement de sol bloquant les échanges hygrothermiques que vous souhaitez poser.
 
Activité :
Messages : 4
Inscription : 31/05/2018


Bonjour, merci pour votre conseil. Etant locataire, j'ai déjà contacté mon bailleur qui va s'occuper de vérifier la faisabilité des travaux avant de me donner son accord.
Je précise que le revêtement actuel est un revêtement PVC donc je ne sais pas si cela change quelque chose aux échanges hygrothermiques que de terminer la nouvelle réalisation par un revêtement du même type.
 
Activité :
Messages : 14516
Inscription : 09/02/2005


ce n'est pas parce que le locataire précédent a fait une erreur que vous devez la reproduire.
En location, le problème est de savoir quel était le sol à l'origine, c'est cela qui compte.
Toute transformation portant préjudice à l'existant peut entrainer la responsabilité de celui qui a réalisé la transformation.
Je ne sais pas comment est composé ce plancher, mais imaginons qu'il soit en bois et panneaux dérivés du bois, les échanges hydriques peuvent causer des moisissures dans le plénum et altérer la durabilité de ces éléments, d'où ma mise en garde, l'autorisation devant obligatoirement venir du Syndic de l'immeuble.
 
Activité :
Messages : 4
Inscription : 31/05/2018


Entendu, dans ce cas je vais spécifier ce point concernant l'hygrothermie dans ma demande d'autorisation. Par ailleurs, je suis étonné par la charge que vous annoncez (20 kg/m²). J'ai calculé 1,0935 kg/m² pour les panneaux de laine de verre et 10,785 kg/m² pour les panneaux OSB 18mm. Et les sols PVC chargent rarement au delà de 4 kg/m² (par exemple les linos conçus pour les salles de sport), mais on se situe plutôt entre 1 et 2 kg/m² pour les sols prévus pour l'habitat. Me trompe-je ?

Merci en tout cas pour vos mises en garde utiles.
 
Activité :
Messages : 4
Inscription : 31/05/2018


Le syndic n'y voit pas d'inconvénients. Le plancher actuel est composé d'IPN et de briques, sur lesquelles est coulée une chape de béton (résistance bien supérieure à 150 kg m² selon eux).
Quant à l'hygrothermie, on m'a assuré qu'il n'y avait pas à s'inquiéter dans la mesure où les étages inférieurs sont ventilés et que les plafonds disposent d'un pare vapeur.

En ce qui concerne les dalles OSB, dans la mesure où il n'y a pas de contrainte particulière concernant la "respiration" du plancher, je souhaite finalement les garder brutes en les vitrifiant sur les deux faces pour éviter la déformation.

J'en reviens à ma première question : faut-il un film polypropylène entre le sol PVC existant et la laine de verre ? entre la laine de verre et l'OSB ?

Merci :)
 
Activité :
Messages : 14516
Inscription : 09/02/2005


Si la composition des planchers est telle que vous la décrivez, effectivement il ne devrait pas y avoir de problème.
Toutefois je vous conseille vivement (par expérience) de vous faire confirmer la réponse du syndic par écrit.
Vous pouvez également l'informer que les 150kg/m² auxquels il fait allusion, ne sont QUE les charges d'exploitation et rien que cela, c'est-à-dire les fonctionnement de ce plancher dont 20% sont des charges permanentes symbolisant les charges statiques comme le mobilier et les 120 kg/m² sont des charges temporaires correspondant à la circulation des personnes.
Aux 30 kg/m² de charges permanentes, il faut ajouter toutes les autres charges permanentes que sont les poids propres des matériaux, les plafonds, les cloisons et les revêtements de sol.
Dans le cas présent, on arrivera sans doute aux environ de 400 kg/m² (à vérifier) de charges permanentes et 120 de temporaires. (très loin des estimations du syndic)
« Précédent  Retour à la liste des sujets Suivant »