« Précédent  Retour à la liste des sujets Suivant »

Parquet aménagement de combles. 156 5 J'aime

 
Activité :
Messages : 6
Inscription : 12/02/2018


Bonjour à tous.
Après avoir passé une bonne partie de la journée sur le forum, super forum par ailleurs, il me reste encore quelques questions sans réponse.
J'ai rehaussé ma maison pour pouvoir aménager les combles.
J'ai construit une structure en IPN et solivage bois recouverte par osb 3 en 18mm par dessus l'ancienne structure faite de poutres et solivage en chêne. Les 2 structures étant désolidarisées.
En gros: Rdc : pièce de vie plus cuisine, premier niveau 2 chambres plus 2 salles d'eau et ce fameux dernier niveau qui pour le moment restera une grande pièce sans cloisons.
Entre le plafond du niveau 1 et le dernier niveau nous avons donc un plafond en plaques de plâtres sur suspentes fixées sur l'ancien solivage, la nouvelle structure portante, de l'osb vissé sur les nouvelles solives. 40 cm d'isolant comblent le vide d'air.
L'ensemble étant perméable à la vapeur d'eau je ne veux pas coller un parquet contrecollé, car la colle et le parquet lui même freinent trop la vapeur d'eau.
De plus il est possible que dans le futur il soit nécessaire de retirer une partie du parquet pour la création d'une salle de bain.
Je vais donc mettre en place un paquet massif.
Les Questions:
1-pour une pose cloutée (j'utilise tjs un clouer mécanique [citation commerciale]) est ce qu'il est préférable de poser le parquet directement sur l'osb ou plutôt intercaler une sous couche en fibre de bois de quelques millimètres? Je pense que les bruits d'impacts pourraient être réduits avec la fibre, mais si avec le temps elle devait se tasser il y aurait un risque de jeu et cela occasionnerait des contraintes sur les clous qui pourraient finir par grincer... Qu'en pensez vous?
2-quid de la pose visée avec visses spécifiques ? Plus pratique pour le démontage certes mais il y a t'il de vrais points négatifs? Le parquet se dilate en effet mais les clous crantées que j'utilise "bloquent" le parquet autant que des visses non? Et si j'utilise des visses est-ce qu'il vaut mieux utiliser une sous couche en fibre de bois ou pas?
3-la longueur de la pièce étant de 12 mètres et évidemment je veux poser le parquet dans le sens où la dilatation sera la plus importante, est ce que je peux poser le parquet sans fractionner le tout en 2 parties? Apparemment le max étant de 8 mètres... Hormis les joints periferiques certains ont-ils déjà intercallé des petites cales de 0,3 mm toutes les 2 ou 3 lames par exemple? J'ai lu ca et je trouve l'idée intéressante surtout pour un parquet chanfreiné et assez rustique ou cela ne se vera quasiment pas.
4-huiler le parquet avec une huile qui laisse respirer le bois au maximum... Des conseils?

Merci par avance à tous pour les réponses
 
Activité :
Messages : 6
Inscription : 12/02/2018


Bonjour.
Il y a t'il des contrindication à clouer un parquet chêne 14 mm d'épaisseur?
Lames de 140mm de largeur?
 
Activité :
Messages : 6
Inscription : 12/02/2018


Bonjour.
Il y a t'il des contrindications à clouer un parquet chêne 14 mm d'épaisseur?
Lames de 140mm de largeur?
Éventuellement je pourrais doubler le nombre de clous vu que c'est une pose sur osb? Un clous sur chaque solive en traversant parquet plus osb et un clou entre chaque solive pris que dans le parquet et l'osb?
 
Activité :
Messages : 14000
Inscription : 09/02/2005


1) On ne choisis pas son parquet en fonction de ses idées ou ses goûts mais en fonction du support.
2) Si on veut un parquet bien spécifique, alors il faut adapter le support.
3) Un parquet massif en 14mm se colle en plein, il ne se cloue pas.
4) Pour une pose clouée, il faut un 21 ou 23mm.
5) Il ne sera possible de coller ce 14mm sur OSB que dans la mesure où l'OSB est posé correctement, petites rives posées et fixées sur les solives, assemblage collés et fixation conventionnelle par vis.
 
Activité :
Messages : 6
Inscription : 12/02/2018


Bonjour Boisphile.
Merci pour cette réponse.
L'osb est bien posé dans les règles de l'art comme idiqué dans votre blog à la virgule près ;)
Je vais faire mon relou mais j'ai eu un avis différent pas plus tard que ce matin, j'exposais donc à un poseur professionnel de parquet vos retissences.
En résumant voilà ce qu'il m'a dit:

- un parquet mal stocké, pas au bon taux d'humidité, posé sur solives, lambourdes, osb qui ne seraient pas elles aussi à un taux d'humidité adéquat, que se soit en pose collée, clouée ou vissée le parquet bougera s'il "a envie" de bouger, rien ne l'arrêtera.
Par conséquent il m'a conseillé de mettre la pièce à 19 C avec le parquet entreposé dans cette même pièce à 20 cm du sol sur deux palettes en laissant au moins deux cm entre les bottes de parquet pour faire circuler l'air et en retirant l'emballage plastique mais pas les "ficelles" qui tiennent les lames de parquet. Entreposé pendant 15 jours puis de baisser le chauffage à 17C trois jours avant la pose, et une fois la pose terminée trois jours plus tard remonter le chauffage à 19C. Laisser reposer une semaine avant de poncer et huiler.
Bien sûr s'assurer de la provenance du parquet pour être sur que c'est un lot bien "séché", éviter par conséquent les lots douteux à prix sacrifiés.

En ce qui concerne l'épaisseur du parquet chêne en 14 il n'y aurait pas de problème pour une pose clouée ou vissée car:

-même si le clou ou la visse traversent une épaisseur moindre de bois dans le parquet de l'orde de 7-8mm pour un parquet en 14 mm d'épaisseur au lieu de 12 à 15 mm pour un parquet en 23 mm d'épaisseur, le parquet en 14mm étant moins épais qu'un parquet en 23mm il exercera une force de poussée réduite car il est moins épais lors des dilatations quand il gonfle ou se rétracte au fil des saisons. Petit conseil: au lieu de visser à 45 degrés par rapport au sol privilégier un angle de 35degres avec des clous plus longs ou des visses plus longues pour traverser une épaisseur plus importante de parquet avant que clous et visses ne viennent traverser l'obs et les solives sous jacentes.
Fixer une cale sous le cloueur mécanique pour corriger l'angle.
Se fabriquer une fausse équerre si utilisation de visseuse pour guider cette dernière.
Fixer une visse ou clous à l'aplomb des solives (donc tous les 417mm si mes souvenirs sont bons) et une autre entre les solives donc que dans le parquet et l'osb. En gros deux fois plus de clous ou visses que pour une pose de parquet de 23mm d'épaisseur...
(Je précise que dans mon cas il y a un joint de dilatation de 1,5 cm au milieu de la pièce pour le travail de l'osb en plus des joints périphériques, les solives elles aussi ayant la possibilité de se dilater dans les IPN sur lesquels elles prennent appui )

-par contre il se peut qu'avec une pose avec cloueur mécanique, le clou puisse parfois fendre la languette en fonction de l'essence du bois vu l'épaisseur moindre d'un parquet en 14mm. Si cela devait se produire trop fréquemment il faut privilégier une pose vissée et éventuellement avec un petit forêt légèrement pré dessiner l'empreinte que laissera la tête de la visse. Mais les visses spécifiques apparemment ont une tête fine et fraisée qui normalement permet de s'affranchir de ce travail fastidieux.

-dans tous les cas sur des épaisseurs inférieures à 20mm il préconise une pose vissée avec visses spécifiques étudiées pour ne pas casser quand le parquet se dilate.
Ce serait un peu mieux qu'une pose clouée...

Je trouve qu'il y a une certaine logique. Qu'en pensez vous?


 
Activité :
Messages : 14000
Inscription : 09/02/2005


Je suis en grande partie d'accord avec le pro et d'ailleurs vous trouvez tout cela dans mon blog.
Par contre, comme il le précise lui-même, le parquet doit être libre de "bouger" au gré des saisons et pour ce faire depuis des siècles on n'a pas trouvé mieux que le clou qui garde une certaine plasticité.
Vous allez clouer dans l'angle supérieur de la languette, c'est-à-dire qu'avec du 14mm vous ne prendrez guère qu'une dizaine de millimètres compte tenu du biais et le tout dans un bois sec, sans doute feuillu ou vous risquez de fendre le bois.
A partir de là, vous faites comme vous voulez, ce ne sont que des conseils de vieux.
Vérifiez bien les humidités d'équilibre, c'est fondamental.










 
Activité :
Messages : 6
Inscription : 12/02/2018


Merci pour ces reponses ultra rapides. Ca fait plaisir :)
Bon je vais couper la poire en deux lol.
Pose cloutée avec cloueuse mécanique et clous en L longueur max ( 50 mm je crois...) avec un angle un peu inférieur à 45 degrés pour éviter de fendre la languette. Un clou sur chaque solive plus un intermédiaire avec parquet chêne 14 mm et largeur 140 mmm.

Je viens de faire des tests avec des vielles lattes en chêne qui traînent chez moi.
A l'arrachement :
Les clous tête d'hommes sortent très facilement de l'osb , les clous en L de la cloueuse mécanique résistent bcp plus (ils sont dentelés) plient mais ne rompent pas et finissent par sortir sans dégrader l'osb ni le parquet, les visses spax ne sortent pas de l'osb et c'est le parquet qui casse.

En tapant avec marteau sur le flanc d' une latte fixée avec les trois méthodes différentes.
Clous tête d'homme: le clou sort de l'osb très facilement, pas vraiment d'effet élastique-ressort. Le parquet se décale et le clou sort de plus en plus à chaque petit coup de marteau. En tapant de l' autre côté en ayant préalablement enboité une seconde latte: le parquet reprend sa place facilement.

Clous en L cranté: sur les premiers coups de marteau le clou ne sort pas de l'osb puis même résultat que clou tête d'homme mais avec bcp plus de coups de marteau, effet élastique évident, je dirais plutôt un effet ressort en fait.

Visse: c'est très raide ça ne bouge pas, pas d'effet ressort. Si on tape fort le parquet casse, et l'osb se détériore également.
 
Activité :
Messages : 6
Inscription : 12/02/2018


Ah oui j'oubliais, est-ce que vous metteriez une sous couche en fibre de bois en procédant de la sorte?
 
Activité :
Messages : 14000
Inscription : 09/02/2005


NON !

« Précédent  Retour à la liste des sujets Suivant »