« Précédent  Retour à la liste des sujets Suivant »

plancher bois sur ossature bois 19752 6 J'aime

 
Activité :
Messages : 35
Inscription : 15/08/2005


Bonjour,

 

Je construis une maison en ossature bois en hors d’eau/air.

L’empoutrement de l’étage, fait par le constructeur se compose de solives 215*68 avec entraxes 60.

A l’étage 2 chambre sur salon, wc sdb sur chambre, mezzanine (dégagement pour futur chambre/bureau) sur cuisine.

Le plancher sera constitué de laine 100 a mi-solives(en apparent)sur le salon et 200 pour le reste, finition en BA 13, bandes phaltex 10 sur solives, OSB ou panneaux de particules, isolant phonique associé à un stratifié flottant (probablement carrelage dans sdb).

 

Si j’ai bien compris les différent post (notamment Biophile) :

 

1-     Il faut considérer travailler en milieu humide sur toute la maison et donc utilisé  de l’OSB3 ou CTBH pour éviter la stagnation de vapeur et pourrissement du bois.

2-     Les épaisseurs : 22 pour l’OSB, 25 pour CTBH en rapport à l’entraxe de 60sont –elles suffisantes pour une pose sur solives ou dois-je tout de même utilisé des lambourdes pour diminués l’entraxe.

3-     Les cloisons seront placés sur l’OSB pour éviter le pont phonique horizontal et sur les solives lorsqu’elles sont parallèles pour éviter l’affaissement du plancher.

 

 

Mes questions :

 

1-     Ai-je bien compris le principe ?

2-     Quelles différences entre OSB et CTBH en termes qualité/prix.

3-     L’isolation phonique est elle suffisantes ? Dois-je remplacer l’isolant classique des stratifié par du phaltex sur toute la superficie ?

4-     Quelles précautions prendre pour limiter les ponts phonique.

 

 

Merci de m’éclairer.

 

 
Activité :
Messages : 13831
Inscription : 09/02/2005


Bonjour Lebois

Bravo pour votre chois de maison bois.
Tout d'abord, je vous conseille de vous procurer le "Journal du Bois" N° 88 qui consacre 8 pages aux panneaux dérivés du bois et le N° 89 qui consacre également 8 pages aux planchers bois.
Pouvez-vous me communiquer le nom de votre constructeur ? vous pouvez le faire hors forum au : bois.sansmoderation@wanadoo.fr
J'aimerai pouvoir contrôler la section de vos solives pour cela il faudrait me communiquer avec précision leur portée.
L'entraxe de 600 mm n'est pas correct pour une pose directe des panneaux de plancher.
En effet, les petites rives des dalles de plancher doivent obligatoirement être supportées, donc reposer sur des solives ou lambourdes, hors les dimensions standards utiles des dalles de plancher OSB ou CTBH ne correspondent pas à cet entraxe.
Le constructeur vous opposera que les solives doivent se trouver au droit des montants de l'ossature, ce qui est faux, ce n'est pas obligatoire, il suffit de doubler la lisse haute pour qu'elle soit porteuse en tout point. En tout état de cause, il est possible de placer les solives avec un entraxe de 600 mm mais dans ce cas il faut prévoir un lambourdage qui correspond à un sous-multiple de la longueur utile de dalles de plancher.
En ce qui concerne le montage du plancher, comme sa surface sera probablement étanche aux migrations de vapeur, il vous faudra placer un pare-vapeur efficace entre le BA 13 et l'isolant. (le papier kraft ne sert à rien)
Point 1 = confirmé.
Point 2 = La réponse est ci-dessus. En fonction de ce que vous souhaitez, vous pouvez utiliser un entraxe de lambourdes de 510 mm pour un CTBH de 22 mm en dalle de 2050 (commercial) 2043 utile ou 500 mm pour un OSB 3 de 18 mm en dalle de 2500 mm de longueur utile.
Point 3 = Très bien pour les emplacements de cloisons, par contre, avec une seule dalle de plancher, les sons se transmettrons horizontalement par la dalle elle-même. Pour l'éviter, il faudrait ensuite poser une autre dalle flottante sur Phaltex dans chaque pièce.
Réponse aux questions :
1)       – Oui.
2)       – Ce sont tous les deux de bon produits qui ont fait leurs preuves, mais j'avoue avoir un faible pour l'OSB; (mais faites le bon choix !)
3)       – Pour le revêtement de sol, son isolant est suffisant, mais je vous conseille de poser les dalles sur bandes Phaltex; Le Phaltex isole des bruits d'impact et l'isolant fibreux des bruits aériens.
4)       – Tout dépend de vos exigences personnelles, mais il est vrai qu'un double plancher est plus performant, mais bien sur plus cher et plus lourd pour la structure (solives) dont il faudra vérifier les capacités.

Boisphilement votre.

 
Activité :
Messages : 35
Inscription : 15/08/2005


Bonjour Boisphile,

 

Merci pour toutes ces infos qui m’amènent d’autres questions.

 

*   avec une seule dalle de plancher, les sons se transmettrons horizontalement par la dalle elle-même. Pour l'éviter, il faudrait ensuite poser une autre dalle flottante sur Phaltex dans chaque pièce.

 

Est-ce que l’épaisseur de l’OSB3 peut diminué. 2 OSB de 160 remplace 1 de 180. Ce qui permetrait de retrouver les dimensions standards de plaque pour un entraxe de 600.

Dans le cas contraire : les lambourdes doivent être posées sur les solives ou peut-on mettre des sections de bois (107*68,(1/2 solive)) entre et perpendiculaire aux solives, qui supporteront les petites rives des dalles de , afin de gagner en surface habitable.

 

 

*   3)       – Pour le revêtement de sol, son isolant est suffisant, mais je vous conseille de poser les dalles sur bandes Phaltex; Le Phaltex isole des bruits d'impact et l'isolant fibreux des bruits aériens.

Le phaltex est mis en complément de l’isolant du revêtement ou en remplacement sachant qu’il y’a déjà la laine minérale entre les solives pour les bruit aériens( 100 sous les chambres et 200 pour le reste).

 

 

*   En ce qui concerne le montage du plancher, comme sa surface sera probablement étanche aux migrations de vapeur, il vous faudra placer un pare-vapeur efficace entre le BA 13 et l'isolant

Vous avez confirmé mes craintes…

 

Merci encore des conseil.

 

Je vous communique le nom du constructeur par mail.

 
Activité :
Messages : 13831
Inscription : 09/02/2005


Bonjour Didier,

Bien reçu vos plans.

J'ai vérifié pour la forme, mais le nom du fabricant me suffisait pour savoir que le dimensionnement serait correct.
Maison nature et bois que je connais bien, est adhérent Afcobois, ils ont quelques dizaines d'années d'expérience.
Donc je vous confirme que le dimensionnement est correct et vous autorise même au lambourdage et aux deux couches de plancher si vous le souhaitez.
Première couche porteuse en OSB 3 ou 4, épaisseur 18 mm longueur commerciale et utile 2500 mm pour un entraxe de lambourdes de 500 mm, (lisez bien le dossier dans le Journal du Bois 89 pour la pose des deux premières lambourdes) Phaltex et ensuite dalles de doublage 15 ou 16 mm.
Réponse à vos questions :
1)       – Oui – Le Phaltex est posé en diagonale, à 45° par rapport aux dalles de plancher et dessus vous poserez les dalles de doublage dans le même sens que le plancher porteur, mais de manière décalée dans les deux sens de telle sorte qu'aucun joint des deux couches ne corresponde (aussi dans le JdB).
2)       1 – Non, pour cela il faudrait qu'ils soient collés entre eux, donc il y a un "porteur" et un doublage.
2)       2 – Non, les dalles de planchers sont toujours posées sens long perpendiculaire aux supports, donc pour que leurs petites rives soient supportées il faudrait ajouter des solives intermédiaires, ce qui n'est pas pensable.  C'est la raison pour laquelle il est nécessaire de poser des lambourdes de section 80 x 52 (pose à plat) perpendiculairement aux solives, avec l'entraxe correspondant à un sous-multiple de la longueur utile des dalles.
3)       Si vous ne poser qu'une seule couche de dalles, celles-ci sont effectivement posées sur bandes Phaltex, mais si vous décidez de poser deux couches de panneaux, la première couche est posée directement sur les lambourdes, puis le Phaltex et enfin la seconde couche de panneaux. L'isolant du revêtement de sol ne concerne que le revêtement de sol et, bien sur, il faut également le poser pour un meilleur confort.
4)       Oui, le pare vapeur doit être efficace tant dans sa qualité que dan sa pose, c'est-à-dire que vous couperez des lés plus larges que l'écartement entre solives, vous poserez le BA13 et ensuite vous arasez ce qui dépasse au cutter.

Boisphilement votre.

 
Activité :
Messages : 35
Inscription : 15/08/2005


Bonjour Boisphile,

 

Le dossier du JDB 89 est effectivement très instructif. Après l’avoir lu et relu une bonne partie de la journée (Et de la nuit….), je commence à avoir les principes de poses bien en tête. (Ne seriez vous pas auteur de cet article ?..)

Je le conseille vivement à tous. Il permet réellement d’appréhender LA CHOSE plus sereinement.

 

Heureux d’apprendre que le  constructeur est sérieux. Mais pourquoi s’obstinent-ils tous à faire des entraxes de 600mm ??!! Je suppose que doubler la lisse complique quelque chose qui m’échappe dans la construction de l’ossature.

 

Ile ne me reste que 2 questions (avant les prochaines …..)

 

1-     les lambourdes sont-elles fixées aux solives ou en flottantes ?

2-     Leurs sections dépendent-elles du nombre de couches ? Si oui quelle dimension prendre pour 1 couches et 2 couches.

 

 

Encore merci de votre collaboration efficace.

 

Didier

 
Activité :
Messages : 13831
Inscription : 09/02/2005


 

Bonjour Lebois,

Heureux que l'article vous ait apporté quelque chose, le précédent traitait des panneaux dans la construction et le suivant qui paraîtra fin septembre sur les poutres composites en bois.

Pourquoi cet entraxe de 600 ? mais pourquoi pas ?

Les industriels du panneau fabriquent des dalles de plancher de longueurs utiles différentes et même chez un même industriel, les dalles de CTBS ne sont pas de la même longueur que le CTBH. Quand il s'agit de différents produits, c'est encore pire, parce que la logique de fabrication n'est pas universelle. Exemple : Les dalle de panneaux de particules sont fabriquées à partir des panneaux bruts, hors ces panneaux sont en grande majorité destinés à l'industrie du meuble, bruts ou mélaminés et les standards dimensionnels des industriel du meuble sont différents de ceux du bâtiment, ce qui fait que l'OSB se trouvera en 2500 alors que le PPB est en 2050.

Les constructeurs sérieux (et il sont quand même et heureusement en grande majorité) adoptent l'entraxe de 600 mm parce que c'est la trame des montants verticaux d'ossature et ils sont donc assurés d'obtenir une rigidité optimum tout en transmettant les charges horizontales à la structure verticale et utilisent le lambourdage pour la pose du plancher, ce qui leur permet à la fois de s'adapter au format des dalles de le poser lorsque la construction est hors d'eau.

Réponses à vos questions :

1)       Les deux sont possibles, mais dans le cas de lambourdes flottantes, prévoyez-les le plus large possible (de toute façon pas inférieur à 80 mm) et posez-les sur Phaltex mince, ce qui aura pour double effet d'éviter les grincement dus au frottement bois sur bois et d'améliorer le confort acoustique. (agrafez l'isolant sur la solive)

2)       La section minimale de 80 x 52 convient aux deux possibilités.

 

Boisphilement votre
 
Activité :
Messages : 35
Inscription : 15/08/2005


Bonjour Boisphile,

 

Merci encore pour tous vos précieux conseils.

Je pense avoir toutes les données en main. Il ne me reste qu’à attendre la maison…

 

Je ne manquerai pas de vous informer sur l’évolution de mon projet et des éventuelles difficultés rencontrer.

 

« Précédent  Retour à la liste des sujets Suivant »