« Précédent  Retour à la liste des sujets Suivant »

Solivage : charge maximale ? 343 3 J'aime

 
Activité :
Messages : 2
Inscription : 04/07/2017


Bonjour,
Je suis en cours d'aménagement de combles, et je me pose quelques questions concernant la solidité du solivage. Si quelqu'un était capable de m'éclairer, cela me faciliterait grandement la tâche, car je nage en plein brouillard, et c'est assez stressant !

Configuration :
- la maison est un carré d'à peu près 6m, construit dans les années 50 ;
- le solivage est constitué de planches de 15x3 cm, apparemment cimentées dans les briques de la maison ;
- les solives sont espacées de 40 cm au centre ;
- une partie du plancher a été soulevée, laissant apparaître des étrésillons à peu près tous les 2 m ;
- le solivage supporte les plafonds du dessous : plâtre projeté sur lattis ;
- à l'étage du dessous se trouvent deux murs perpendiculaires au solivage, sur lesquels celui-ci repose : ce sont des murs de brique (creuse, je pense) recouverts de plâtre, épais de 8cm environ, qui ne se trouvent pas eux-mêmes au-dessus de murs porteurs du rez-de-chaussée ;
- suite à une modification de la charpente il y a quelques années, des jambes de force ont été installées à environ 1m des deux murs opposés, m'empêchant plus-ou-moins d'accéder aux rampants, et de soulever cette partie du plancher ;
- il reste donc un espace d'environ 4x6m, que je compte aménager.

Ce que je compte faire de la pièce :
- un espace chambre d'adultes avec placards sous les rampants ; le sol sera probablement un vinyle, ou du gerflor.
- un espace salle de bain comprenant une douche (receveur en acrylique + murs carrelés), un plan-vasque, un sanibroyeur ; le sol sera très probablement un vinyle.

Les travaux déjà faits :
- dans la partie contenant la future salle de bain, j'ai enlevé le plancher, que j'ai remplacé par de l'OSB 3 en 22mm, afin d'améliorer la stabilité et l'étanchéité.

Remarque :
- parti pendant trois ans de la maison, j'ai entreposé au grenier des cartons de livres, étagères démontées, et autres objets en tous genres : je ne connais pas leur poids, mais le grenier était plein du sol au plafond d'affaires plus-ou-moins lourdes. Il semble que rien n'ait bougé ;
- je sais que cette configuration n'est pas idéale, et le solivage ne doit pas correspondre aux normes actuelles. Je voudrais simplement savoir si mon projet est possible.

Mes questions :
1) à l'état actuel, le solivage est-il capable de soutenir les deux espaces ?
2) est-il utile de démonter le plancher actuel pour le remplacer par de l'OSB afin d'améliorer la stabilité ?
3) si je démonte le plancher actuel, sera-t-il utile de fixer des étrésillons supplémentaires ?
4) doubler les solives dans leur épaisseur, sur leur longueur, même si je ne peux le faire que sur les 4m centraux (et donc pas fixer le doublage dans le mur) peut-il avoir un effet bénéfique ?
5) dans le cas où vraiment, la configuration actuelle ne permet pas la présence d'un lit et de deux personnes dans ces combles, qu'est-il possible de faire pour pouvoir remédier au problème ?

Vraiment, merci beaucoup pour tout conseil : je suis complètement perdu face à cette situation, et ne sais vraiment vers qui me tourner...

A bientôt,
 
Activité :
Messages : 13732
Inscription : 09/02/2005


Il n'est pas possible de donner une réponse objective sans rien connaitre de cette charpente, sans savoir ce que les jambes de force reprennent comme charge.
A priori sur vos simples mais incomplètes description, le problème essentiel vient des jambes de force. Au-delà de 65Kg de réaction d'appui, la cloison intermédiaire de passe plus.
Le taux de flexion passe à plus de 100% et l'appui de la cloison est limite, sachant que dans ce cas, l'appui milieu reprend 80% des charges de la solive et augmente au fur et à mesure qu'on augmente la descente de charge des jambes de force.
Ce solivage n'est prévu que pour soutenir le plafond de plâtre sur bacula et un stockage de type grenier au sens où on l'entendait au siècle dernier.
Sans un dossier complet accompagné de photos et de plans dimensionnés, je déconseille cet aménagement en l'état, qui de toute façon demandera un changement de solivage.
 
Activité :
Messages : 2
Inscription : 04/07/2017


Bonsoir,
Je vous remercie pour votre réponse claire. Je reste dans le doute, mais pense me tourner vers l'entreprise [citation commerciale] qui avait fait les travaux en 2012 de renforcement et modification de la charpente (en ajoutant notamment ces jambes de force), afin de voir ce qu'ils entendaient alors, dans le devis, par "renforcement du gîtage" (opération que nous n'avions alors pas faite...)
Nous verrons... En attendant, espérons !

 
Activité :
Messages : 13732
Inscription : 09/02/2005


Sage décision.
Effectivement dans certaines régions, le terme "gitage" désigne le solivage.
« Précédent  Retour à la liste des sujets Suivant »