« Précédent  Retour à la liste des sujets Suivant »

solives aux anchois 305 2 J'aime

 
Activité :
Messages : 2
Inscription : 11/01/2017


Bonjour,

j'ai découvert ce site depuis peu, j'avoue qu'il m'a déjà bien aidé, hyper intéressant. Bravo pour le contenu !

Ma problématique :
J'ai acheté une maison de 1962 il y a quelques années, que je rénove.
Je vais bientôt poser un poêle à bois dans mon salon. Le tubage va traverser le plafond et les combles, juste au dessus.

Le problème, c'est qu'à l'endroit précis où le tubage doit passer, les solives ne sont pas suffisamment espacées pour que je puisse respecter les distances de sécurité imposées par les normes DTU (8 cm minimum entre paroi extérieur du tubage et tout matériau combustible).

J'ai en effet mes combles divisés en 3 volumes. 1 seul volume est concerné, avec un plancher supporté par des solives de 3300 mm, section 38 x 135 mm, espacée de 340 mm sauf à l'endroit de mon tubage, espace de 290 mm (pour quelle raison, je ne sais pas).

J'aimerais donc couper une solive pour créer un décalage en la prolongeant avec un autre morceau juxtaposé, avec un chevauchement sur plus d'1/3 de sa longueur et des traverses en renfort.


Voici mes 2 options :

2 solives prolongées


1 solive avec entretoise :


Quelle option est la meilleure d'un point de vue résistance/charge ?
Comment dois procéder pour la fixation, plusieurs gros boulons de charpente suffiront ?

Merci d'avance pour vos conseils
 
Activité :
Messages : 13602
Inscription : 09/02/2005


Tout d'abord, merci de réduire vos croquis, ou même de les supprimer, dans la mesure où ce que vous proposer ne peut pas s'envisager.
Mais là n'est pas le plus important, des solivettes de 38 x 135 de portée 3300 et d'entraxes 330 ne sont pas porteuse d'un plancher habitable.
Flèche relative L/150 - Taux de flexion 93% et déformations de 15 à 22mm.
Pour ce genre de problème il faut créer un chevêtre.
 
Activité :
Messages : 2
Inscription : 11/01/2017


Bonjour, merci pour votre réponse. Je vais réduire mes images mais les laisser. L'erreur sera plus explicite si d'autres personnes envisagent la même chose.

J'avais pensé au chevêtre mais je voulais trouver un assemblage qui garde à tout prix la longueur totale des solives pour ne pas soliciter davantages les solives voisines en terme de charge.
Ce que je trouve étonnant, c'est que l'ancien propriétaire avait aménagé les combles. Il n'était pas charpentier, certes, mais menuisier-ébéniste. Et ça fait 30 ans que ça tient..

Bref, par sécurité je vais condamner cette partie des combles et procéder avec un chevêtre.

Merci
« Précédent  Retour à la liste des sujets Suivant »