« Précédent  Retour à la liste des sujets Suivant »

Surface max OSB3 484 5 J'aime

 
Activité :
Messages : 13
Inscription : 09/01/2013


Bonjour,

Je remet de niveau un vieux plancher bois dans des combles, environ 50m2, 9m*6m40 comportant une trémie.
Je pose actuellement le platelage en OSB3 rainuré or il est conseillé de
ne pas dépasser 7m en longueur d'une part, et d'autre part 40m2
(citation commerciale).

La surface sera partagée en 4 espaces: sdb + cuisine sur 14m2 (6m70*2m10, 6m70
sur les 9m de longueur á cause de la trémie), pas besoin de joint de dilatation, cette partie est déjà
réalisée en OSB3, le revêtement sera en carrelage. Salon + chambre sur
37m2 (9m*4m10), je souhaite avoir un parquet d'un seul tenant.
Seule la sdb sera fermée avec une cloison en béton cellulaire et une porte.
Pas de joint prévu sur l'OSB entre les parties sdb/cuisine et
salon/chambre, puisque largeur inférieur 7m, il y aura simplement une
barre de seuil pour cacher la jonction entre parquet et carrelage.

Un joint de dilatation pour couper la longueur de 9m est-il vraiment indispensable pour l'OSB ?
Si oui, pourrai-je le recouvrir avec un parquet ou devrai-je le reporter et cacher le joint avec une barre de seuil ? Pour le moment aucune idée du parquet et du type de pose, je sais juste qu'il devra être perspirant.
 
Activité :
Messages : 13
Inscription : 09/01/2013


Voici un aperçu:

 
Activité :
Messages : 13837
Inscription : 09/02/2005


1) Attention à ce que les dalles OSB ne soit pas directement porteuses des cloison, lorsque celles-ci sont parallèles aux solives. Bien prévoir des entretoises sous-jacentes entre solives pour répartir la charge sur deux solives adjacentes.
2) Ne pas oublier de coller les assemblages de dalles.
3) Oui le joint est nécessaire mais est toujours caché par le revêtement.
4) La surface carrelée doit être renforcée de manière à obtenir une flèche la plus faible possible.
Poser le carrelage sur une surface de désolidarisation, carrelages ne dépassant pas 900cm² et joint étanches souples.
 
Activité :
Messages : 13
Inscription : 09/01/2013


Bonjour et merci,

1) Une cloison en BC de 2m50 par 2m50, épaisseur 10cm, sera "parallèle" au solivage (le solivage n'étant pas vraiment perpendiculaire aux murs...). Elle se trouvera au dessus d'une poutre en chêne difforme d'environ l130*h100 sur une portée de 2m30 entre murs porteurs (auparavant le plancher supportait de nombreuses cloisons en briques plâtrières).
J'ai encadré cette poutre avec des solivettes 38*150, vissées et clouées, pour rattraper le niveau d'environ 6cm, l'écart max entre ces 2 solivettes étant de 24cm. En guise d'entretoise, j'ai fixé quelques tasseaux entre solivettes au dessus de la poutre. Je met des entretoises dans chaque entraxe pour consolider et rigidifier le plancher.
Sur l'OSB j'ai prévu de fixer une lisse basse 45*95 qui reprendra et répartira les charges de la cloison.
Est-ce suffisant ?

2) Toutes les rainures sont collées au mastic colle (citation commerciale). Puis l'OSB est vissé partiellement. Après quelques jours, une semaine, je fixe définitivement.

3) Vous confirmez donc que je peux installer un parquet sans fractionnement sur la longueur de 9m, et que le joint sur l'OSB n'entraînera pas de dilatation/fissure du parquet ? Celui-ci étant parallèle à l'OSB et donc perpendiculaire au joint.

4) Pour la partie carrelée, la portée entre murs porteurs est au plus de 2m30, poutres en chêne sec, solivettes rajoutées pour le niveau et entretoises.
Je sais qu'il faut désolidariser, vu le prix, la complexité et le risque de fissure, j'hésite encore à faire un simple ragréage auto nivelant souple et fibré sur l'OSB, puis coller un revêtement plastique, moins lourd et plus souple que du carrelage. Le revêtement n'étant pas prévu avant plusieurs mois.
 
Activité :
Messages : 13
Inscription : 09/01/2013


Up
 
Activité :
Messages : 13837
Inscription : 09/02/2005


1) C'est quoi : Une cloison en BC ?
2) Est-ce suffisant ?Je ne sais pas, je ne comprends pas ce que vous décrivez, mais c'est très simple, il suffit de prévoir la cloison entre deux solives, avec des entretoises tous les 75cm pour répartir la charge sur les deux solives adjacentes.
3) Le plancher porteur et le parquet doivent vivre leurs vies indépendamment l'un de l'autre.
4)
solivettes rajoutées pour le niveau  Illusoire, mais bon ...
ragréage auto nivelant souple et fibré sur l'OSB, Cela ne tiendra pas, ce sera à refaire dans les 5 ans.
 
Activité :
Messages : 13
Inscription : 09/01/2013


Bonjour et merci pour vos réponses,

J'ai terminé ce plancher le mois dernier ainsi que les cloisons.
1. BC pour béton cellulaire
2. C'est ce que j'ai fait.
3. Ok.
4. Pourquoi illusoire ? J'ai vu cette technique sur d'autres forums, les solivettes ne servent qu'à surélever les poutres chêne existantes, et avec les entretoises ça ne bouge pas, en tout cas pour l'instant... Et je précise que j'ai utilisé cette technique uniquement pour le plancher avec une portée de 2m30. Pour la portée de 4m10 j'ai rajouté des madriers 63*175 ou 75*225 en fonction de la hauteur disponible d'une part pour rattraper le niveau et d'autre part pour consolider le plancher existant qui était trop soft. Cela m'a permis par la même occasion de faire des entraxes correspondant à mon osb.

5. On voit beaucoup de vidéos sur le ragréage de vieux planchers bois, et autant de techniques différentes; certains font un ragréage liquide fibré sur polyane, d'autres font des chapes sèches ou encore chape légère "liquide" armée (chanvre, billes d'argile...), d'autres se contentent de carreler directement sur l'OSB en utilisant une natte de carreleur (treillis en fibre de verre généralement 5*5cm aussi utilisé pour le crépis des façades). Et il existe les solutions préconisées ou "sponsorisées" par la marque d'OSB comme le [citation commerciale] (natte de polyéthylène) ou encore [citation commerciale] (membrane de bitume élastomère), il existe évidemment d'autres marques faisant des produits similaires.
J'ai démonté deux planchers correspondant à deux cuisines, les deux avaient une chape à base de chaux, chanvre et certainement terre, le tout recouvert par des dalles de PVC ou du lino.
On s'y perd un peu, la seule chose que j'en retient c'est qu'il faut soit désolidariser soit armer ou fibrer.

Que préconisez-vous pour carreler sur plancher OSB3 neuf ? Si possible une méthode simple et économique.
J'ai trois cuisines et une salle de bain, la plus grande surface étant 15m carré

6. J'attaque le plancher de la dernière des cuisines, cette fois-ci j'ai la possibilité de tout démonter, chose faite.
J'ai prévu deux muralières de 4m70 de long en 63*175 et un solivage en 63*175 avec une entraxe d'environ 49cm pour une portée entre muralières de 1m80.
Les muralières seront fixées sur différents types de support, à savoir béton (poutre armée), briques de terres cuite (18cm d'épaisseur) et vieux murs de pierres (mortier friable).
J'ai pensé à différentes fixations comme les tire-fonds Ø10 pour fixer dans le béton et la brique avec des chevilles de 5cm ou 7cm. Pour les murs en pierres, sceller des tiges filetées Ø14 (avec tube rond Ø16 pour traverser le bois) et/ou des corbeaux
PS: les solives seront positionnées SUR les muralières.
« Précédent  Retour à la liste des sujets Suivant »