Réaliser un escalier pour accéder aux combles

Le montage et la finition

Montage à blanc pour vérification de la réalisation, assemblage définitif et scellement au mur constituent les dernières étapes. Enfin, les finitions consisteront notamment à cacher les vis et à appliquer un produit protecteur sur l’escalier.

Noter cet article :

12345

Le montage

Il faut prévoir un montage à blanc avant la fixation définitive de l'ensemble. Pour commencer, positionnez la première crémaillère (dans notre cas, celle contre le mur). Placez la seconde crémaillère et fixez une marche au bas de l'escalier puis une autre marche au sommet de l'escalier. Ajustez l'ensemble, puis vissez provisoirement ces deux marches.

360x270-montage
360x270-vissage-marche

Les marches sont vissées sur la crémaillère par le dessus. Un bouchon en bois fera office de cache-vis par la suite. Nous n'avons utilisé qu'une seule vis pour permettre au bois d'encaisser les éventuelles déformations en profondeur et éviter que la marche ne fissure. Selon la largeur de la marche il est souhaitable de rajouter une vis, prévoyez cependant un jeu entre le montant de la crémaillère et la marche.  Si on ne souhaite pas voir les emplacements des vis, on peut fixer des tasseaux sur la crémaillère et visser les marches par le dessous.

Pour éviter les grincements à l'usage, vous pouvez intercaler une bande de liège de 2 ou 3 mm d'épaisseur entre les marches et la crémaillère.

L'escalier sera scellé au mur par deux équerres métalliques qui seront fixées à l'intérieur des crémaillère en partie haute de l'escalier. Elles seront cachées par la dernière marche.

Le poteau de départ traversant une marche est vissé sur la crémaillère par l'intérieur à l'aide de deux vis de 5x80. La découpe de la marche sera réalisée à la scie sauteuse.

Le poteau d'arrivée quant à lui est scellé au mur.

Les marches sont vissées sur la crémaillère par le dessus. Un bouchon en bois fera office de cache-vis par la suite. Nous n'avons utilisé qu'une seule vis pour permettre au bois d'encaisser les éventuelles déformations en profondeur et éviter que la marche ne fissure. Selon la largeur de la marche il est souhaitable de rajouter une vis, prévoyez cependant un jeu entre le montant de la crémaillère et la marche.  Si on ne souhaite pas voir les emplacements des vis, on peut fixer des tasseaux sur la crémaillère et visser les marches par le dessous.

Pour éviter les grincements à l'usage, vous pouvez intercaler une bande de liège de 2 ou 3 mm d'épaisseur entre les marches et la crémaillère.

L'escalier sera scellé au mur par deux équerres métalliques qui seront fixées à l'intérieur des crémaillères en partie haute de l'escalier. Elles seront cachées par la dernière marche.

Le poteau de départ traversant une marche est vissé sur la crémaillère par l'intérieur à l'aide de deux vis de 5x80. La découpe de la marche sera réalisée à la scie sauteuse.

Le poteau d'arrivée quant à lui est scellé au mur.

360x406-poteau-départ
360x406-poteau-arrivée

La main courante est fixée sur les poteaux par tenon et mortaise. On peut aussi utiliser des faux tenons ou une série de plusieurs tourillons bien dimensionnés. (12x60 par exemple).

La finition

Poncez les marches avant leur fixation définitive. Vissez-les en veillant à noyer suffisamment les têtes de vis. Mettez en place les cache-vis, puis arasez-les. Enfin poncez à nouveau la surface supérieure avant d'appliquer éventuellement une teinte. Pour terminer, appliquez, en trois couches, un vernis polyuréthane ou vitrificateur qui offre une bonne résistance à l'abrasion.

400x533-cache-vis

Conclusion

Cette fiche et les informations qu'elle contient vous permettront d'établir le plan de votre propre réalisation.