Exemple de surélévation/extension

Cette maison des années 1920 a déjà été agrandie de toutes parts dans les années 1950, au point de faire disparaître le jardin. Grâce à une opération de surélévation-extension, la surface habitable est multipliée par deux et une terrasse est alors créée.

Noter cet article :

12345

L’ossature bois s’impose pour plusieurs raisons : la résistance de la structure est difficile à appréhender, les fondations sont hétérogènes, les calculs de reports de charges complexes. Cette technique permet aussi une pose très rapide; les différents éléments de façade étant préfabriqués en atelier.

 

La technique retenue s’articule autour d’un système de caissons en bois intégrant côté intérieur un isolant en laine de roche recouvert de plaques de plâtre. A l’extérieur, un contreplaqué, un pare pluie et un bardage en bois protègent efficacement et durablement l’ensemble de la structure.

 

En fin de chantier, la maison comprendra trois chambres ; toutes les pièces auront gagné en surface, le séjour sera deux fois plus important, et le projet aura permis d’intégrer une grande terrasse, qui remplace en partie le jardin disparu.