Une véranda à ossature bois : luxe, calme et volupté

Une pièce supplémentaire chaleureuse et baignée de lumière. Un havre de paix bien intégré dans le paysage, avec vue sur le jardin… Ce n’est pas un rêve, c’est une véranda à ossature bois !

Noter cet article :

12345

La part belle au naturel et à l'esthétique

Salon, salle de jeux, bibliothèque, salle à manger, atelier d'artiste… Esthétique et chaleureux, espace à vivre privilégié, la véranda à ossature bois valorise intelligemment votre maison, quel que soient son style et les matériaux qui la composent :

  • esthétique et naturel d'un matériau noble,
  • charme de ses poutres intérieures apparentes,
  • attraits d'une matière première recyclable,
  • adaptée aux énergies renouvelables : panneaux solaires, géothermie

Quelle exposition pour ma véranda ?

Exposition sud
Une bonne façon d'emmagasiner la chaleur.
Idéal pour les vérandas d'hiver, dans le nord de la France.

Exposition est / sud-est
Présent tôt le matin, le soleil se fait moins direct dans la journée, évitant la surchauffe.
Idéal pour les régions ensoleillées.

Exposition nord
Une solution intéressante pour combiner luminosité et chaleur limitée.
Idéal pour les régions ensoleillées, l'été.

Exposition ouest
Souvent déconseillée, elle entraîne des températures trop élevées l'été.

Pour un choix aussi pratique que raisonné

Le choix du bois dans la construction d'une véranda répond, au-delà de l'aspect visuel, à un réel souci écologique. A fortiori parce que, consommation responsable oblige, les essences exotiques auparavant très utilisées an France, comme le teck ou l'ipé, sont peu à peu remplacées par des bois indigènes, issus d'exploitations locales. Leur emploi limite donc à la fois les risques d'une exploitation forestière non certifiée et l'impact environnemental des transports tout en résolvant des problématiques d'économie, de confort et de durabilité comme :

  • une isolation thermique et phonique optimale,
  • la solidité, idéale pour les vérandas à profil porteur (toit en verre, en tuiles ou ardoises...),
  • la durabilité d'un matériau anticorrosion,
  • l'aspect pratique d'un entretien aisé.

Une véranda c'est permis !

En deçà de 20 m², une déclaration préalable de travaux effectuée en mairie suffit avant de vous lancer. Pour toute surface supérieure à 20 m², y compris si votre véranda ne comporte pas de fondations, il vous faudra procéder à une demande de permis de construire en mairie. Le droit à construire dépend du PLU (Plan Local d'Urbanisme) dont la lecture renseigne sur la faisabilité du projet.

L'avis de Jacques Comte, Consultant en mobilier extérieur bois chez Trames Conseil

Bois.com : Quelles essences de bois privilégier dans le cadre de la construction d'une véranda ?

Jacques Comte : Idéalement, on emploiera des essences résistantes aux champignons de classe d'emploi 4, dures et de forte densité comme le cèdre rouge, le chêne, le robinier ou le châtaigner. Mais il est également possible d'employer des bois moins résistants, à condition qu'ils soient traités.

Bois.com : Comment entretenir le bois de sa véranda ?

J.C. : Un traitement tous les deux ou trois ans à l'aide d'une peinture microporeuse ou d'une lasure longue durée sur l'extérieur suffit. Aujourd'hui, certains produits permettent même de n'intervenir que tous les 5 à 6 ans pour un gain de temps et d'énergie bien réel ! L'intérieur, quant à lui, ne nécessite pas plus d'entretien que des boiseries classiques.

Bois.com : Quels sont les avantages écologiques à choisir le bois pour ce type de projet ?

J.C. : Ils sont multiples ! Matériau naturel, renouvelable et recyclable, le bois offre de nombreuses possibilités en termes d'éco-conception : il se prête aisément à l'installation de dispositifs comme la climatisation réversible, la géothermie ou encore, les panneaux solaires. Sa rapidité de mise en œuvre et la propreté du chantier en font un matériau de prédilection pour intervenir sur l'existant.

Bois.com : Sur le plan économique, que puis-je gagner à utiliser du bois ?

J.C. : Les propriétés isolantes du bois limitent la déperdition de chaleur, les ponts thermiques et régule très efficacement la condensation.