Bois naturel et construction

Chargement du player vidéo en cours, si rien ne se passe vous devrez très probablement installer la dernière version d'Adobe Flash.

Transcript →
1 Mar 2012 - 
1 2 3 4 5  (16 votes)
 - 3272 vues

Nous voici à Lezennes, en périphérie de Lille, en compagnie de LAURENT BAILLET, architecte. La réhabilitation de la salle Grémaux et de tout l'ensemble qui l'entoure va de pair avec un désir de haute qualité environnementale, de respect des sols, en utilisant du bois sans traitement chimique, tout en revalorisant la ressource locale de peuplier et de hêtre.

Laurent Baillet : On se refuse à utiliser un maximum de matériaux qui ont eu des traitements chimiques, tout simplement puisque à terme les éléments mis en place ou en œuvre vont être sujettes à la corrosion, aux pluies battantes. Et donc éviter au moins cette pollution de sol qu'on va retrouver, qu'on est susceptible de retrouver en partie basse des bâtiments. Voilà.

Et le côté intéressant, c'est surtout de se poser la question du produit en fin de vie, de dire voilà, comment on va le recycler ? Voilà. Donc un matériau qui n'a pas eu de traitement est beaucoup plus facile à recycler qu'un matériau qui a eu un traitement.

Pour pouvoir se passer de traitement, les 1 500 pièces de bois qui constituent l'enveloppe en structure ossature bois de la salle Grémaux ont été séchées à 12 % d'humidité maximum et testées pièce par pièce par hygromètre pour s'assurer de leur teneur en eau.

Laurent Baillet : L'intérêt d'avoir un séchage qui est aux environs de 12 %, à plus ou moins 1 %, permet d'avoir un bois complètement stable, en fait de s'affranchir de tout traitement chimique.

Donc si on est bien rigoureux dans la mise en œuvre, c'est-à-dire avoir une bonne étanchéité entre le sol et la structure, ce qu'on appelle une coupure capillaire, pour éviter toutes les remontées d'eau sur les pièces de bois, ça nous permet de rendre stable complètement l'ensemble de l'ossature, il n'y aura pas de reprise d'eau, et le bâtiment va bien se tenir, sans souci, sans problématique de développement de champignons ou d'insectes.

Les solutions sont nombreuses mais doivent être validées par des normes avant d'être appliquées par l'ensemble de la filière. Ici, un vernis intumescent en phase aqueuse sur le platelage permet de laisser le bois des poutres et de la structure entièrement naturel, sans même qu'il soit ignifugé, avec un résultat d'une qualité et d'une sécurité indéniable.

Laurent Baillet : Les normes évoluent énormément, notamment avec les idées d'un développement durable, l'utilisation d'isolants végétaux. Au lieu d'utiliser des vernis intumescents ou des choses comme ça, on pourrait très bien avoir un système de sprinklers qui va protéger le bâtiment.

Donc avoir des matériaux sains, qui vont donner une qualité de l'air saine, et après avoir des dispositifs de protection qui soient plus respectueux. Donc on voit bien qu'il y a vraiment une vraie envie, que ce soit des maîtres d'œuvre, que ce soit des maîtres d'ouvrage, d'avoir des bâtiments vraiment performants en termes de qualité environnementale.

Architectes et bureaux d'études, grâce à leurs projets de plus en plus ambitieux, font évoluer cette réflexion sur la mise en œuvre du bois non traité. Utiliser du bois sans traitement chimique permet d'éviter la libération de gaz toxiques dans l'air. Une qualité de vie améliorée donc, avec des matériaux plus sains.

Laurent Baillet : La tendance d'aujourd'hui, on le voit bien, l'idée c'est d'avoir vraiment des bois le plus naturels possible, et toujours avec cette logique, en tout cas celle que nous on défend, de dire la bonne essence au bon endroit.

Le bois, au naturel, sans aucun traitement, a toutes les qualités requises pour pouvoir construire de façon la plus saine possible. Le tout, c'est qu'il ait bien été usiné, bien été préalablement mis en œuvre, etcetera. C'est la rigueur des dispositions architecturales et constructives qui va faire que le bâtiment sera pérenne.

Merci à Laurent Baillet pour sa participation. Enquête, réalisation et journaliste : Ioana Sincu. Image et son : Lionel Reynier. Montage et mixage : Antony Noyelle. Producteur : Fabrice Papillon. Production exécutive : Scientifilms.

Bois naturel et construction

Le bois est un matériau naturel qui n'a pas besoin de traitements chimiques pour être mis en oeuvre. Bien que les normes actuelles exigent des traitements en amont, il y a toujours des solutions pour construire le plus possible sans utiliser de produits nocifs. Découvrez, en compagnie de Laurent Baillet, architecte de la salle Grémaux à Lezennes, un projet avec une forte volonté de respect environnemental. Et qui, de plus, revalorise les ressources de bois locales : le hêtre et le peuplier.

Fiche technique

  • Reportage : février 2012
  • Lieu : Lezennes (Nord)
  • Avec : Laurent Baillet, architecte