Zoom sur l’extension bois

Chargement du player vidéo en cours, si rien ne se passe vous devrez très probablement installer la dernière version d'Adobe Flash.

Transcript →
24 Dec 2012 - 
1 2 3 4 5  (30 votes)
 - 7584 vues

Pousser les murs de sa maison, un rêve qui revient souvent quand l’espace vient à manquer. Ce rêve pourtant porte un nom : l’extension. Aujourd’hui, de nombreux particuliers ont recours à un architecte dans le but d’agrandir une propriété. Car ajouter un étage ou bien agrandir une surface existante est réalisable. Les possibilités sont nombreuses.

Le propriétaire : Avant la maison, elle n’avait qu’un seul rez-de-chaussée, et un aménagement en sous-pente pour la chambre des enfants. Donc ce qu’on a fait, c’est un agrandissement pour augmenter le volume de la chambre des enfants. Et on voulait un agrandissement sur le jardin pour le salon / séjour.

Le bois est devenu un atout majeur dans ces extensions.

Le propriétaire : Au départ, on n’a pas du tout pensé au bois. C’est l’architecte qui nous a proposé cet aménagement avec le bois, l’ossature, le bardage. Et ça nous a bien plu. On a trouvé que c’était très très moderne. On aime bien le bois déjà, il y a le côté écologique qui nous touchait.

Ecologique et moderne, mais pour l’architecte Nicolas Mazurel, les contraintes techniques étaient nombreuses. Le choix du bois est devenu une évidence.

Nicolas Masurel : L’accès au jardin était difficile. Donc c’était plus facile de ramener un atelier et de fabriquer l’ossature bois dans le jardin, que de ramener une grue dans la rue et de bloquer la circulation. Donc là on avait un accès possible par la cave, donc les charpentiers ont passé leurs montants, leurs lices, ainsi que leurs panneaux qu’ils ont ensuite monté sur place, et on est venu dresser sur la dalle quand elle était coulée. Le bois nous a semblé une évidence, aussi bien pour l’ossature du rez-de-chaussée que de l’étage, où se pose aussi le problème du poids : une extension en bois, c’est moins lourd qu’une extension en béton armé par exemple. Donc ça c’était un choix de départ, structurel, qui nous a semblé bon.

L’étage de cette construction a été entièrement réalisé en bois puis recouvert d’un enduit dans le but de l’intégrer au ravalement du rez-de-chaussée.

Le propriétaire : On a gardé d’ailleurs la même teinte que le rez-de-chaussée sur l’ossature bois, et l’harmonie du bardage du bois, des volets, et de l’extension avec le reste du ravalement fonctionne très très bien. Il y a une très belle harmonie.

Dans cette maison qui a gagné plus de 35 m2, le bois est omniprésent.

Nicolas Masurel : Le bois effectivement a plusieurs fonctions : ça peut être un rôle porteur, donc la structure ; un rôle esthétique, le bardage, la vêture ; et puis un troisième rôle, l’isolation, parce qu’on fait un isolant – qu’on a utilisé ici d’ailleurs – en laine de bois.

L’extension bois permet aujourd’hui à l’architecte Nicolas Mazurel de répondre aux demandes croissantes des particuliers, d’exprimer librement ses idées et de trouver des solutions adéquates aux contraintes propres à chaque projet.

Nicolas Masurel : Moi j’utilise très souvent le bois. Je fais beaucoup de projets pour des particuliers, des maisons, et surtout en ville. Je me rends compte qu’en ville, c’est une solution intéressante. Donc pour moi c’est avant tout une réponse technique ; et de la technique, je suis arrivé à l’esthétique.

Merci à Nicolas Masurel et au propriétaire de la maison.
Réalisation, opérateur grue et travelling, montage : Dove Belhassen. Enquête : Hélène Rochereuil. Image et son : Antony Noyelle et Pierre Grillot. Mixage : Antony Noyelle. Producteur : Fabrice Papillon. Production exécutive : Scientifilms.

Zoom sur l’extension bois

C’est dans cette maison déjà existante, à Nantes, que les propriétaires ont choisi de réaliser une extension en bois. Augmenter le volume de leur maison était une nécessité ; elle a ainsi gagné plus de 35 m² ! L’architecte à l’origine de ce projet, Nicolas Masurel, a voulu inscrire cette extension dans la continuité de la maison, tout en restant dans une démarche écologique et économique. Le bois offre ici une grande liberté architecturale et esthétique, tout en conservant un parfait équilibre entre structure existante et création d’un nouvel espace.

Fiche technique

  • Reportage : Octobre 2012
  • Lieu : Nantes
  • Avec : Nicolas Masurel de la société Koutok Architecture et le propriétaire de la maison