Les menuiseries extérieures bois

Chargement du player vidéo en cours, si rien ne se passe vous devrez très probablement installer la dernière version d'Adobe Flash.

Transcript →
2 Feb 2012 - 
1 2 3 4 5  (26 votes)
 - 5066 vues

Nous sommes aujourd'hui à Guillac, dans le Morbihan, chez MGT Menuiseries Bois, une société spécialisée dans la fabrication de menuiseries extérieures sur mesure. Portes, fenêtres, hublots, oeils-de-boeuf, en moyenne 35 menuiseries sortent chaque jour de cet atelier que LOUISE RANVIER nous fait visiter. Une production à rendement limité, mais à haute valeur ajoutée par la trentaine d'employés qui travaillent dans l'atelier.

Louise Ranvier : Nous sommes en fin de process, au quai d'expédition, où on va re-contrôler la menuiserie. Une menuiserie est composée de différents cadres, donc le cadre dormant qui est fixé au mur et les cadres ouvrants pour permettre donc l'ouverture des menuiseries. Donc chaque client a des demandes spécifiques. Ici, par exemple, donc on a une mortaise pour une grille de ventilation et des cadres petit bois amovibles pour le nettoyage... pour simplifier le nettoyage des carreaux.

Mais essayons un peu de remonter l'histoire de cette fenêtre. De quoi est-elle constituée et quelles ont été les étapes de sa fabrication? Dans un premier temps, les bois sont mis à longueur. La seconde étape consiste à réaliser le profilage du bois, c'est-à-dire la taille de chaque pièce à la forme souhaitée. Le profilage est entièrement automatisé et réalise les découpes selon les données fournies par le bureau d'études de l'usine. Les différentes pièces d'une menuiserie doivent s'emboîter parfaitement afin d'éviter les déperditions d'énergie.

Louise Ranvier : Les critères vraiment à prendre en compte, ça va être les performances thermiques, acoustiques, l'étanchéité à l'eau, à l'air et au vent. Il y a tout ça qui est vraiment à prendre en compte au niveau de la menuiserie, parce que c'est... généralement, dans les bâtiments, on dit que les... toutes les perditions vont se faire au niveau donc des ouvertures, et donc il faut vraiment jouer sur ce point-là.

La variété de pièces réalisées est immense. Selon la complexité de l'ouvrage, une part plus ou moins importante du travail est réalisée à la main, ce qui offre d'autant plus de flexibilité lors de la conception.

Louise Ranvier : On peut adapter au niveau dimensionnel, au niveau des formes, au niveau... différentes options que le client voudrait, en fait, on peut... Grâce au bois on peut proposer vraiment une multitude d'options. Par exemple on peut jouer tout simplement sur une hauteur de poignée, pour des handicapés on baisse quelquefois des hauteurs de poignées, donc il faut être capable de modifier juste une partie de certains programmes pour le pilotage des machines.

Après avoir été assemblées, les menuiseries sont amenées au traitement. On va leur appliquer une lasure et éventuellement une couche de peinture. Les fenêtres sont passées dans un scanner en entrant dans la salle, ce qui permet à un robot de déterminer les surfaces sur lesquelles projeter les produits. Une fois encore, le processus est étonnant de technicité. Une fois les menuiseries sèches, un opérateur réalise la pose des vitres. Plusieurs qualités de vitrages existent, chacune répondant à un besoin d'isolation thermique différent. Double vitrage, triple vitrage, taille des chambres d'air intermédiaires et remplissage de ces chambres avec un gaz font partie des solutions existantes. Enfin, reste à poser les quincailleries. Systèmes de poignées et serrures, gonds, en fer ou en aluminium, le tout est là encore effectué par un robot, à moins qu'on n'ait préféré quelque chose de plus original, comme cette poignée en fer forgé, qui a, elle, été placée à la main.

Louise Ranvier : Le bois est le matériau qui offre le meilleur compromis au niveau des performances thermiques, mais aussi au niveau écologique et esthétique.

Merci à Louise Ranvier pour sa participation. Réalisation, enquête, journaliste, montage, mixage : Antonin Molino. Image et son : Corentin Doucet. Producteur : Fabrice Papillon. Production exécutive : Scientifilms

Les menuiseries extérieures bois

En plus de leurs fonctions premières d'aération et d'éclairage, les menuiseries extérieures en bois apportent une qualité incomparable sur le plan esthétique de l'architecture d'une façade. De par la légèreté et la simplicité de mise en oeuvre de ce matériau noble, elles peuvent s'adapter à la fois à la construction neuve et à la rénovation et offrent une grande liberté pour faire du sur mesure. La très bonne étanchéité qu'elles offrent, ainsi que leurs performances mécaniques, thermiques et anti-effraction sont prouvées et reconnues. Louise Ranvier de la société MGT Menuiseries Bois, nous en explique le process de fabrication.

Fiche technique

  • Reportage : décembre 2011
  • Lieu : Guillac (Morbihan)
  • Avec : Louise Ranvier, responsable de projet chez MGT Menuiseries Bois