Faut-il entretenir sa maison en bois ?

Chargement du player vidéo en cours, si rien ne se passe vous devrez très probablement installer la dernière version d'Adobe Flash.

Transcript →
31 Oct 2011 - 
1 2 3 4 5  (23 votes)
 - 5316 vues

Jérôme LAPLANE est architecte et vit dans une maison en bois. Fort de son expérience professionnelle et personnelle, il a fait le choix de ce matériau pour des raisons esthétiques, mais aussi et surtout pour sa durabilité et le peu d'entretien qu'il nécessite.

Jérôme Laplane : Le bois a un avantage extraordinaire par rapport aux autres matériaux de construction, qui sont des matériaux jeunes, comme le béton qui a un siècle, ou l'acier un peu plus, mais pas… pas très ancien.

Nous on a plusieurs siècles de... d'expérience et de retour d'expérience sur l'usage du bois, donc on sait exactement ce qu'il faut faire et pas faire pour le faire durer.

Une mise en œuvre intelligente est donc essentielle pour éviter d'avoir de l'entretien à effectuer sur une maison en bois. Un fait qui se vérifie aussi avec les platelages, pourtant exposés en permanence.

Jérôme Laplane : On a ici du mélèze, c'est un platelage en mélèze qui vient du Plateau de Millevaches. Alors il est bien-sûr purgé d'aubier, c'est-à-dire qu'on a retiré la partie extérieure de l'arbre qui est plus sensible aux attaques de champignons et d'insectes. Du coup on a là un bois qui est assez dur et qui résiste bien aux intempéries et donc à l'eau, au soleil…

Bien entendu, lorsque l'on ne traite pas et lorsque l'on n'a pas non plus de lasure, on a un bois qui va devenir gris, qui va grisailler. Mais bon, c'est la patine, c'est... c'est le... le vieillissement naturel, dans la mesure où il n'y a pas de filtre pour les ultra-violets.

L'entretien d'un bois conçu pour être à l'extérieur est purement esthétique. Sa durabilité ne sera pas entachée si on le laisse grisailler. Si on veut garder une couleur chaude d'origine, on va être tenu de passer une lasure, en général on le fait en trois couches au départ, pour bien... bien imprégner les parements, et au bout de six ans, sept ans, huit ans, ça va dépendre, là pour la maison que vous avez derrière vous, la première repasse a été faite après dix ans, et on n'a pas souffert de grisaillement intempestif. Ça, ça va dépendre aussi du milieu et de la pollution ambiante.

Ici, malgré une exposition à l'ouest de la façade principale, donc subissant plus les rayons ultra-violets et les intempéries, le choix d'essences de bois naturellement durables, adaptées au climat, a permis une excellente préservation de la maison.

Que l'on choisisse le grisaillement ou la lasure, l'entretien est donc réduit et la durabilité reste extrême.

Jérôme Laplane : Alors la particularité de cette maison est qu'elle est avec une structure bois habillée de bois, surtout la partie à l'étage, avec la toiture terrasse qui est en bois, la structure bois jusqu'au balcon, et la partie inférieure, qui est à moitié enterrée, est en structure d'agglomérée de ciment habillée de bois.

On a du bois qui vient protéger du béton, or ça, c'est quelque chose qui est assez remarquable pour l'usage du bois, c'est qu'on l'utilise comme une peau extérieure respirante. Vous voyez, aujourd'hui il faisait cinq degrés ce matin, l'hiver il peut geler et puis on a un coup de soleil dessus.

On a des efforts thermiques qui sont très importants dans le béton, donc on a un risque de fissuration. Là, le bois, lui, est complètement insensible aux chocs thermiques. Il va être sensible simplement à l'humidité, c'est-à-dire qu'il peut gonfler un tout petit peu, mais il a des joints qui lui permettent de vivre, de respirer tranquillement. Et donc on va protéger toute la structure béton, et on peut être sûr que tant que l'aspect visuel du bois est satisfaisant, on n'aura aucune infiltration dans le béton.

Merci à Jérôme Laplane pour sa participation. Réalisation : Ioana Sincu. Montage et mixage : Antonin Molino. Enquête et journaliste : Dove Belhassen. Image et son : Pierre Grillot et Dove Belhassen. Producteur : Fabrice Papillon. Production exécutive : Scientifilms.

Faut-il entretenir sa maison en bois ?

Contrairement aux idées reçues, une maison en bois n'implique pas davantage de contraintes d'entretien qu'une maison traditionnelle. C'est même le contraire ! En structure, comme en parement extérieur, le bois est un matériau durable. Utilisé en bardage, il devient même une protection pour la longévité des autres matériaux de construction qu'il recouvre. Jérôme Laplane, architecte, en fait la démonstration sur sa propre maison.

Fiche technique

  • Reportage : octobre 2011
  • Lieu : Le Mesnil-le-Roi (Yvelines)
  • Avec : Jérôme Laplane, architecte