L'isolation thermique par l'extérieur avec du bois

Chargement du player vidéo en cours, si rien ne se passe vous devrez très probablement installer la dernière version d'Adobe Flash.

Transcript →
16 Feb 2012 - 
1 2 3 4 5  (40 votes)
 - 9514 vues

Nous sommes à Clayes-sous-Bois en région parisienne. Cette petite maison autrefois revêtue de crépi avait besoin à la fois d'un ravalement de façade et d'être isolée suite à des hivers très rigoureux. C'est la solution d'isolation thermique par l'extérieur avec une ossature et du bardage bois qui a été retenue et apporte aujourd'hui un confort thermique et des économies d'énergie conséquentes, comme nous l'explique le propriétaire.

Propriétaire : A titre d'exemple, en 2010, quand la température extérieure était sous les zéros, sans l'isolation on arrivait à perdre quasiment un degré toutes les 20 minutes, dès lors que le poêle n'arrêtait de chauffer. Aujourd'hui, c'est plus du tout le cas. Les quelques soirées en dessous de zéro nous ont montré qu'on perdait, au lieu de un degré toutes les 20 minutes, c'était plutôt un degré toutes les une heure et demie, deux heures.

Permettant de ne perdre aucun mètre carré, l'isolation thermique par l'extérieur bois offre un confort accru, préservant une température égale partout dans la maison et des murs qui ne sont jamais froids. CHRISTOPHE VERMERSCH, ouvrier de la société Adybis qui a réalisé l'isolation, nous en explique une des raisons.

Christophe Vermersch : Un point important concerne la création d'une enveloppe sur la structure  de la maison et qui permet de supprimer l'ensemble des ponts thermiques de la maison, dont toutes les jonctions entre les murs et les planchers d'étage, ce qui permet complètement de supprimer tous ces endroits où vous avez des ponts thermiques et des problèmes d'étanchéité à l'air.

La simplicité et la rapidité des travaux ont été également des arguments de taille.

Propriétaire : Lors du chantier les ouvriers n'avaient pas du tout à traverser la maison et n'étaient pas présents dans la maison. Donc tout s'est fait à l'extérieur, ça n'a eu aucun impact sur l'aménagement intérieur et sur la qualité de vie pendant les deux mois qu'ont duré à peu près le chantier.

Le groupe Gascogne Wood Products, fournisseur de cette solution thermique innovante, a formé de nombreux artisans à cette technique, dont la société Adybis. MICHEL ALVAREZ, responsable commercial du groupe pour l'Ile-de-France, nous présente l'aspect technique de cette solution.

Michel Alvarez : Notre solution donc pour traiter l'isolation thermique par l'extérieur est conçue d'un principe de cadres, une ossature secondaire qu'on va rapporter sur la façade, en structure légère, qui va permettre d'incorporer un isolant en laine minérale, un isolant qui va être respirant, donc qui va permettre d'assécher la paroi, de ne pas créer d'humidité à l'intérieur du mur, pas de point de condensation entre l'isolant et le mur existant, parce qu'on ne va pas avoir de différentiel de température, donc cette structure va être préfabriquée sur le chantier, rapportée sur la façade, on va mettre l'isolant, on va mettre si besoin un film pare-pluie si la façade n'est pas étanche, et on va constituer une lame d'air entre l'isolant et le bardage, et ensuite on pose le bardage de façon traditionnelle comme sur une maison à ossature bois.

La maison a été grandement valorisée par cette technique d'isolation également sur un plan esthétique. S'inscrivant dans une démarche de qualité hautement environnementale, l'isolation thermique par l'extérieur bois a apporté confort thermique été comme hiver, rapidité de chantier, amélioration de l'isolation acoustique, protection de la façade, économies d'énergie, évacuation de toute humidité. Le dirigeant de la société Adybis, PASCAL DEFAUT, nous présente un autre avantage, et pas des moindres :

Pascal Defaut : On se rend compte qu'en fait, au bilan global de l'achat immobilier du bien et des travaux éventuels à faire, on reste sur un équilibre qui, à la revente, peut être plus intéressant pour le propriétaire, du fait des diagnostics de performance énergétique qui sont maintenant obligatoires et qui font que un bien mieux isolé, moins consommant, sera vendu plus cher qu'un bien mal isolé et avec une consommation avec des factures énergétiques élevées.

Merci au propriétaire, à Christophe Vermersch, Michel Alvarez et Pascal Defaut, pour leur participation. Enquête et réalisation : Ioana Sincu. Journaliste : Pierre Grillot. Montage, mixage  : Antony Noyelle. Image et son : Pierre Grillot et Antony Noyelle. Producteur : Fabrice Papillon. Production exécutive : Scientifilms

L'isolation thermique par l'extérieur avec du bois

L'isolation thermique par l'extérieur avec du bois est la solution par excellence pour isoler un bien préexistant. Cette technique permet en effet d'éviter tous les ponts thermiques et d'atteindre une étanchéité excellente, tout en préservant la surface d'origine du bien. Le confort qui en résulte est double, car l'ITE bois permet de protéger la maison hiver comme été. De nombreux autres avantages nous sont présentés par Christophe Vermersch et Pascal Defaut, de la société Adybis qui a réalisé les travaux, ainsi que par Michel Alvarez du groupe Gascogne Wood Products.

Fiche technique

  • Reportage : janvier 2012
  • Lieu : Clayes-sous-Bois (Yvelines)
  • Avec : Le propriétaire d'une maison particulière de Clayes-sous-Bois, Christophe Vermersch, ouvrier pour la société Adybis, Michel Alvarez, responsable commercial Ile-de-France pour le groupe Gascogne Wood Products, et Pascal Defaut, dirigeant de la société Adybis.