Le métier d'exploitant forestier

Chargement du player vidéo en cours, si rien ne se passe vous devrez très probablement installer la dernière version d'Adobe Flash.

Transcript →
10 Oct 2011 - 
1 2 3 4 5  (15 votes)
 - 1756 vues

Rendez-vous aujourd'hui dans le bois de Gauville, en Haute-Normandie. Une plantation essentiellement composée d'épicéa. Eric Cesse est exploitant forestier et réalise aujourd'hui une première coupe dans cette forêt de résineux appartenant à l'Office National des Forêts.

Eric Cesse : Le but c'est d'éclaircir la forêt pour que les arbres à l'avenir grossissent, donc en général on enlève une ligne sur cinq eton fait une éclaircie de chaque côté pour laisser valoriser les plus beaux.

Vers la troisième ou quatrième éclaircie on arrive vers la coupe définitive, qui s'appelle une coupe rase, et donc là on obtient des bois de plus grande qualité, de plus gros diamètre, 70, 80, qui sont destinés à faire du bois de charpente.

L'objectif est donc d'entretenir régulièrement les forêts afin de pouvoir exploiter la ressource de manière pérenne.

Les exploitants travaillent pour des propriétaires privés ainsi que pour les forêts nationales. Dans ce dernier cas, c'est l'ONF qui vend ses arbres sur pied aux exploitants par l'intermédiaire d'un appel d'offre anonyme.

L'exploitant évalue la quantité de travail et la valeur des arbres puis propose un prix.

Eric Cesse : La valeur d'une parcelle dépend de la qualité du bois, de la grosseur des bois et de la qualité de l'essence aussi.

Parce que dans la forêt vous avez différentes essences, comme là on a de l'épicéa Sitka, et si vous avez du... Vous avez du Douglas qui a un peu plus de valeur que l'épicéa Sitka.

Depuis quelques années, les exploitants français ont accès à un matériel de haute technologie qui permet d'accélérer les délais et de gagner en compétitivité.

Elle est loin, l'image d'Épinal du bûcheron et de sa hache. Aujourd'hui les exploitants pilotent des machines numériques.

Eric Cesse : Là vous avez une tête abatteuse, c'est pour faire des éclaircies de résineux et couper des arbres, ébrancher et couper à longueur, donc vous avez plusieurs possibilités, vous pouvez couper plusieurs longueurs.

Vous voyez, les longueurs sont mesurées à la base de la roulette qui se trouve ici, là, donc les diamètres de l'arbre sont pris sur les couteaux, les couteaux à l'arrière, et le bois, il est entraîné sur les rouleaux, les quatre rouleaux qui sont là, c'est entraîné par des moteurs hydrauliques, et par la vitesse ça ébranche le sapin puis ça le coupe à longueur. 

Malheureusement pour les exploitants, l'abatteuse ne s'attaque pas à tout type d'arbre. Les feuillus et les résineux de grande taille sont encore abattus à la tronçonneuse.

Eric Cesse : Moi ça fait vingt ans que je fais ça et… je peux dire que le matériel, oui, il a grandement évolué par rapport au début, quand on avait les tronçonneuses qui coupaient à la main, et maintenant on est passé à... je ne sais pas, une machine, ça fait au moins le boulot de 10, 15 bonhommes à la tronçonneuse.

Mais le travail d'exploitant forestier ne s'arrête pas à l'abattage.

Un camion tout-terrain équipé de bras mécaniques réalise le débardage, c'est-à-dire la récupération des bois et leur stockage en bord de route.

Enfin, d'autres camions de transport, les grumiers, récupèrent les bois pour les livrer aux scieries.

Eric Cesse : En résineux, on va dire qu'on fait à peu près 40 à 45 mille mètres cubes de bois par an, quasi autant en bois durs, et pour un chiffre d'affaires qui représente environ 3 millions d'euros.

Merci à Eric Cesse pour sa participation. Réalisation, journaliste, enquête, montage et mixage : Antonin Molino. Image et son : Pierre Grillot. Producteur : Fabrice Papillon. Production exécutive : Scientifilms.

Le métier d'exploitant forestier

Poste en amont de la filière bois, le métier d’exploitant forestier se situe entre gestion de la forêt et commerce. De la plantation des arbres à la mise en place d’équipements de protection des arbustes, de la coupe à la vente, il a un grand nombre d’interlocuteurs et doit faire face à des responsabilités diverses. Eric Cesse, exploitant forestier pour l’entreprise familiale, présente son métier.

Fiche technique

  • Reportage : septembre 2011
  • Lieu : Forêt de Gauville (Haute-Normandie)
  • Avec : Eric Cesse, exploitant forestier de l’entreprise Cesse et Fils