Les murs rideaux en bois

Chargement du player vidéo en cours, si rien ne se passe vous devrez très probablement installer la dernière version d'Adobe Flash.

Transcript →
29 Sep 2011 - 
1 2 3 4 5  (15 votes)
 - 2548 vues

Aujourd'hui, Hélène SCLAFER et Christophe GEHU sont à Limeil-Brévannes, sur le chantier d'un bâtiment destiné à accueillir 30 logements sociaux à loyer modéré.

Le cabinet d'architectes Géra de Madame Sclafer s'est donc associé au bureau d'études Géra'nium de Monsieur Géhu, spécialiste dans la construction environnementale.

Afin de répondre à un cahier des charges extrêmement exigeant en matière d'économies d'énergie, nos concepteurs ont opté pour une solution constructive dite en murs-rideaux.

Un principe simple : de grands panneaux sont posés puis fixés sur une structure de bâtiment construite au préalable.

Hélène Sclafer : Une fois qu'on a cette structure très simple en béton, le bâtiment tient par lui-même et donc on peut travailler en toute liberté les façades, et là nous avons choisi des façades à structure ossature bois, que l'on est venu poser sur le bâtiment en rideau.

Des panneaux à ossature bois donc, qui créent une couverture isolante extrêmement efficace, puisqu'elle couvre tout le bâtiment d'un seul tenant, sans aucune rupture d'isolation.

Nicolas MOREAU a conduit les opérations pour l'entreprise Socopa qui était en charge de la fabrication puis de la pose des panneaux à ossature bois.

Nicolas Moreau : L'ossature bois est masquée par le bardage, mais ce n'est ni plus ni moins qu'un assemblage de montants et de traverses qui assure un rôle porteur et qui est rempli ensuite par un isolant, ce qui fait tout l'intérêt de ce mur à ossature bois.

Nous, en tant qu'industriels, c'est une technique qui… qui nous convient tout-à-fait, puisque il y a la phase préfabrication en amont dans notre usine des Vosges et qui se marie très bien avec une pose sur ce type de gros chantiers équipés de grues à tour. Ca permet de fermer un bâtiment très rapidement.

Une technique à fort potentiel environnemental, mais qui offre aussi de gros avantages concernant la rapidité de mise en oeuvre. De quoi diminuer les coûts et briser encore l'image d'un mode constructif plus cher que les solutions béton concurrentes.

Christophe Géhu : On se rend compte que le prix au mètre carré d'une paroi en ossature bois est quasiment équivalent à celui d'un mur en béton. Ce procédé en bois par rapport à un autre procédé en béton mais à niveau  équivalent serait d'un coût quasiment similaire.

Encore peu répandue en France, la technique de construction en murs-rideaux à ossature bois a toutes les raisons de convaincre, clients et professionnels.

Facile à mettre en oeuvre, économiquement compétitif, environnementalement exemplaire, cette solution constructive a en tout cas séduit Christophe Géhu et son bureau d'études environnemental.

Christophe Géhu : La conception d'un ouvrage comme celui-ci et sa construction demandent un savoir-faire un peu nouveau, en tout cas en France.

Donc par rapport à la filière construction bois, il suffit d'aller en Allemagne, en Suède, ou dans des pays qui sont légèrement plus en avance que nous pour constater que... je ne sais pas combien, mais je dirais 60 pourcent des chantiers ou plus se font avec ce genre de mode constructif.

Merci à Hélène Sclafer, Christophe Géhu et Nicolas Moreau pour leur participation. Réalisation, enquête et journaliste : Antonin Molino. Image et son : Pierre Grillot. Montage et mixage : Antony Noyelle. Producteur : Fabrice Papillon. Production exécutive : Scientifilms.

Les murs rideaux en bois

Concernées par une démarche environnementale forte, les communes font de plus en plus appel à des systèmes constructifs dits en murs-rideaux. C’est le cas à Limeil-Brévannes, où la ville fait construire 30 logements sociaux avec cette solution constructive originale. Au programme : une structure béton, recouverte par des murs en bois préfabriqués en usine. Ceux-ci enferment complètement le bâtiment dans une enveloppe isolante, pour atteindre un objectif de basse consommation énergétique. Hélène Sclafer, architecte et Christophe Géhu, ingénieur environnement, font découvrir cette réalisation en avance sur son temps.

Fiche technique

  • Reportage : septembre 2011
  • Lieu : Limeil-Brévannes (Val-de-Marne)
  • Avec : Hélène Sclafer, architecte associée du cabinet Géra Architectes, Christophe Géhu, ingénieur environnement du bureau d'études Géra'nium et Nicolas Moreau, conducteur de travaux de l'entreprise Socopa