Panneau massif contrecollé : construire plus haut

Chargement du player vidéo en cours, si rien ne se passe vous devrez très probablement installer la dernière version d'Adobe Flash.

Transcript →
13 Oct 2011 - 
1 2 3 4 5  (10 votes)
 - 2332 vues

Nous sommes à Saint Dié où le bailleur social Le Toit Vosgien a fait construire un ensemble de 30 logements sociaux sur deux immeubles de 4 et 5 étages, atteignant donc la plus grande hauteur en structure bois construite à ce jour en France avec ce projet appelé Les Héliades.

Les structures de planchers ainsi que les murs de refend sont en panneaux massifs contrecollés, une solution technique performante pour atteindre de grandes hauteurs. Robert Diss, directeur de l'entreprise Lignatec, en est l'unique importateur en France. Il nous en explique le principe.

Robert Diss : Le panneau collé croisé est, comme son nom l'indique, constitué de différentes couches collées croisées entre elles, c'est-à-dire qu'on va avoir une première couche dans le sens de la longueur du panneau, une deuxième couche avec des bois perpendiculaires, dont le fil du bois est perpendiculaire, une troisième couche qui sera à nouveau dans le fil de la premièrecouche, et cætera.

Les atouts mécaniques de ce panneau en font un élément de structure privilégié : stable dimensionnellement, inerte à l'humidité, il bénéficie aussi d'une très bonne résistance au feu.

Un panneau d'un mètre sur 3 pour 10 centimètres d'épaisseur peut supporter des charges verticales de 30 tonnes et un mètre cube de ce matériau ne pèse que 500 kg au m3, ce qui en fait la solution idéale pour construire des bâtiments de grande hauteur.

François Lausecker, l'architecte de ce projet, a lui aussi été séduit.

François Lausecker  : Les performances de ce matériau sont exemplaires puisque… on peut monter donc ces quatre niveaux plus le comble sur des refends qui ne font pas plus de 100 mm de largeur, même 97 mm pour être précis, ce qui montre par rapport aux solutions béton l'opportunité de ce système.

Au niveau mécanique c'est évident qu'on a une structure qui permet de faire des bâtiments relativement complexes et de grande hauteur, on pourrait très bien envisager des bâtiments de… d'une trentaine de mètres de haut sans problème.

Outre ses qualités structurelles, le panneau massif contrecollé a ici permis d'atteindre des objectifs d'énergie passive grâce à un très bon déphasage du matériau, et l'ajout de panneaux solaires et voltaïques fait passer le bâtiment à la positivité, c'est-à-dire qu'on va produire plus d'énergie qu'on n'en consomme. Par ailleurs la rapidité du chantier avec ce système de panneaux est également remarquable.

Robert Diss  : Une équipe va pouvoir monter assez facilement de l'ordre de… entre 600 et 800 m2 de panneaux par jour, donc vous faites le calcul, ça va vraiment très vite, et ces éléments, une fois assemblés, peuvent recevoir de suite les corps d'état secondaires.

Et là encore tout va très vite, car la réservation pour le passage des gaines techniques est déjà prévu en amont lors de la préfabrication des panneaux.

Utilisés ici uniquement en structure, ces panneaux d'un seul bloc permettent des jonctions performantes, apportant ainsi une excellente étanchéité à l'air et à l'eau.

Une précision au dixième de millimètre qui engendre qualité mais aussi facilité de mise en œuvre.

François Lausecker : C'était beaucoup plus simple de travailler avec des éléments monolithiques, qui ont pu être taillés sur commande numérique.

Donc quand vous posez un plancher, plutôt que de poser X solives vous posez un élément de plancher qui fait 2m50 de large par 12m de long, en une demi-journée vous avez posé un niveau complet et vous sécurisez l'accès des ouvriers par la même occasion.

Merci à François Lausecker et Robert Diss pour leur participation. Réalisation : Ioana Sincu. Enquête : Antonin Molino. Journaliste, Image et son : Pierre Grillot. Montage et mixage : Antony Noyelle. Producteur : Fabrice Papillon. Production exécutive : Scientifilms.

Panneau massif contrecollé : construire plus haut

Solution idéale pour réaliser des constructions de grande hauteur, le panneau contrecollé-croisé est un concept innovant. Il allie liberté de conception et grande rapidité de mise en œuvre. Bois structurel de dernière génération, ses performances techniques en font une réponse adaptée aux exigences thermiques actuelles. Robert Diss, importateur de ce matériau en France, et François Lausecker, architecte, présentent leur réalisation des Héliades, dans les Vosges.

Fiche technique

  • Reportage : septembre 2011
  • Lieu : Saint-Dié (Vosges)
  • Avec : Robert Diss, directeur de l’entreprise Lignatec et François Lausecker, architecte