Le revêtement extérieur en bois

Chargement du player vidéo en cours, si rien ne se passe vous devrez très probablement installer la dernière version d'Adobe Flash.

Transcript →
8 Jun 2011 - 
1 2 3 4 5  (22 votes)
 - 6885 vues

Isolant thermique, esthétique, protégeant le bâti, le bardage en bois est une technique de revêtement extérieur qui n'a pas toujours été employée à sa juste valeur. Aujourd'hui, les professionnels mettent en avant sa modernité.

Monsieur BOUTHILLON est le gérant de Cosylva, l'une des rares entreprises françaises à concevoir des bardages bois en lamellé-collé. Et pour cause, c'est son père qui fut le premier à expérimenter cette technique. Les planches sont purgées de leurs défauts, raboutées avec de la colle, ce qui produit des bardages larges et faciles à poser.

Julien Bouthillon : Aujourd'hui, la demande, de plus en plus, c'est des durées de vie en extérieur sans traitement. Et là, c'est vraiment l'essence de bois qui permet de l'obtenir, on ne l'obtiendra pas avec de l'épicéa, on l'obtiendra avec des bois naturellement durables, dont le Douglas.

Le pin Douglas, donc, une essence idéale pour Cosylva, dont les installations sont situées en lisière de l'un des plus grands massifs de pin Douglas européen. Des transports réduits pour un bilan carbone exceptionnel.

Julien Bouthillon : Alors évidemment, pour faire un bardage de qualité, il faut commencer par sélectionner des bois de qualité. Ce qu'on peut noter dans le Douglas, c'est qu'il y a deux parties dans la grume, il y a le coeur, qui est un peu plus rouge, qu'on appelle le duramen, et il y a la partie aubieuse, l'aubier, qui est sur le tour de la grume. La partie centrale, le coeur de l'arbre, dans le Douglas, est naturellement durable.

Pour convaincre ses clients de sa solution de revêtement, Cosylva a conçu l'installation de sa nouvelle série comme un gigantesque show-room.

Julien Bouthillon : Voilà, donc là on a un bâtiment, un show-room de Cosylva, et on a travaillé sur la mise en oeuvre du bardage, donc on peut voir qu'il y a des débords de toit importants qui protègent la façade, donc ça évite un vieillissement, enfin un grisaillement accéléré du bois. Donc on voit là que le bois n'a quasiment pas bougé. Il a été mis en oeuvre il y a à peu près trois ans.

Outre son aspect chaleureux et ses qualités esthétiques, le bardage n'a pour autant pas perdu sa vocation première.

Julien Bouthillon : Là on est toujours sur du bardage lamellé-collé qu'on a utilisé pour un bâtiment industriel, donc là on peut vite se rendre compte de l'intérêt d'avoir des lames de grande longueur et de grande largeur. Les lames font un mètre carré chacune. Sur des surfaces de ce type, c'est... on a un gain de temps en pose relativement important.

En biais ou à claire-voie, naturel ou lasuré, le bardage offre surtout une immense liberté de mise en oeuvre. Une liberté qui a séduit Monsieur SAINTEMARTINE, client de Cosylva et maître d'oeuvre de cette maison de particulier.

Jean-Claude Saintemartine : Là, il reste quelques entourages, quelques habillages à faire, et puis... encore deux, trois jours de travail et puis ça sera... ça sera terminé. Le choix, ici, a été fait sur du bardage en pose verticale.

C'est un choix de... esthétique, uniquement, puisqu'on peut le poser horizontal ou en biais si vous avez vue sur les pignons, qui nous permet d'avoir une pose au kilomètre, sans jamais avoir de joints, donc très peu de pertes.

Merci à Julien Bouthillon et Jean-Claude Saintemartine pour leur participation. Réalisation, montage et mixage : Antonin Molino. Image et son : Pierre Grillot. Enquête : Valérie Rosier. Producteur : Fabrice Papillon. Production exécutive : Scientifilms.

Le revêtement extérieur en bois

Pour rajeunir un bâtiment vieillissant ou donner une touche moderne à une construction neuve, le revêtement extérieur, ou bardage en bois, est idéal. Facile à poser sur tout type de construction, c’est une solution durable et un atout pour l’isolation du bâtiment. Julien Bouthillon fait visiter ses ateliers, chez Cosylva, fabricant de charpentes et bardages en bois. Il y explique les différentes étapes de la fabrication et présente des chantiers bénéficiant de ces larges bardages en pin Douglas.

Fiche technique

  • Reportage : avril 2011
  • Lieu : Bourganeuf et Boussac (Creuse)
  • Avec : Julien Bouthillon, directeur de l’entreprise Cosylva et Jean-Claude Saintemartine, maître d’œuvre