Extensions bois : quelles règles à connaître ?

Les extensions bois ne sont pas exemptes de démarches administratives. La réglementation est la même que pour une maison en maçonnerie. Alors, avant de penser votre projet d’agrandissement, il est important de connaître la réglementation en vigueur.

Consulter le Plan Local d’Urbanisme (PLU)

La première étape de votre projet, avant même de penser à la conception de votre extension bois, c'est de consulter le Plan Local d’Urbanisme de votre mairie. Chaque commune possède ses propres règles et peut demander le respect de certaines règles spécifiques.

Permis de construire ou déclaration de travaux ?

  • le permis de construire pour une extension supérieure à 20 m². Vous devez faire la demande à votre mairie, qui dispose de deux mois pour vous répondre. Lors ce que la mairie accepte votre demande, elle publie un arrêté municipal qui vous est transmis par lettre recommandée avec accusé de réception.

  • la déclaration de permis pour une extension inférieure à 20 m². Vous pouvez faire la demande auprès de votre mairie, qui devrait vous apporter une réponse dans un délai d’un mois.

Mon projet d’extension en bois risque-t-il un refus de la mairie ?

Le refus du permis de construire ne peut être motivé par la nature d’un matériau de structure. Le Plan Local d’Urbanisme concerne uniquement l’aspect des constructions (et donc aussi des extensions) dans un objectif d’intégration. Donc, votre mairie ne peut refuser votre projet au simple motif qu'il est en bois. Un projet d’extension bois, peut en revanche être refusé s’il ne s’intègre pas dans l’architecture locale ou à l’esprit du plan d’urbanisme.

 

À qui confier mon projet d’extension bois ?

Concevoir une extension en bois exige compétences et savoir-faire.

Se passer d’une compétence professionnelle signifie concevoir seul son projet : dessiner les plans, produire les pièces nécessaires à l’établissement de la déclaration préalable de travaux ou du permis de construire, contacter des entreprises, fournir un descriptif des travaux à chiffrer, planifier les travaux, suivre les équipes et assumer la responsabilité de l’ouvrage. Toutes ces étapes sont essentielles au bon déroulement de votre projet.

Le recours à des professionnels comme un architecte spécialisé dans les extensions bois ainsi qu’à un constructeur bois compétant est fortement recommandé.

Qui dépose le permis de construire ?

Pour une extension dont la surface hors œuvre nette (SHON) ne dépasse pas les 170 m², le permis de construire peut être déposé par un particulier. Dès lors que la surface totale de votre logement après extension dépasse les 170 m², la signature de l’architecte est obligatoire pour l’obtention du permis de construire.

Que faire à la fin de mes travaux ?

Vous disposez de 90 jours suivant la fin de vos travaux pour déclarer aux services fiscaux l’extension de la surface habitable de votre maison.

Plus d'articles

charger plus