Des pieds de chaises transformés en petit bois. Une table de nuit abandonnée au coin d’une rue. Daté, endommagé ou brisé, nous connaissons tous un meuble qui a connu une fin similaire. Déchets pour les uns, mais matière première de choix pour les autres, l’Atelier Emmaüs vous présente la seconde vie de vos meubles en bois.

L’Atelier Emmaüs

C’est une toute jeune maison d’édition française, née du Mouvement Emmaüs. Depuis 2017, l’Atelier Emmaüs réunit designers, architectes d’intérieurs et artisans autour d’une idée : le beau aide à la résilience. À travers l’édition d’objet, chaque acteur de la création s’engage avec passion pour imposer un nouveau mode de vie et de production. Chaque réalisation sortie de l’Atelier Emmaüs — objet signature ou demande particulière — porte en elle des valeurs fortes.

Mobilier à haute valeur humaine ajoutée

À l’Atelier Emmaüs, la fabrication des pièces est confiée à des artisans-apprenants. Tous sont éloignés de l’emploi et trouvent dans l’artisanat une nouvelle voie vers l’insertion. Au sein de l’atelier-école, ils apprennent les gestes et découvrent les outils. Ils acquièrent les savoir-faire de la menuiserie et la fierté de façonner des pièces uniques de belle faction. Chaque objet passé entre leurs mains porte leur signature. Ces lignes tracées font ainsi le lien entre le fabricant et le client.

Bon à jeter, vraiment ?!

Les bennes des dépôts Emmaüs regorgent de meubles, récents et anciens, en bois massif ou aggloméré. Nombreux sont ceux qui, trop endommagés, ne peuvent être vendus. Ils sont pourtant loin d’être bons à jeter ! Le bois est un matériau facilement revalorisable. Rebuts de mobilier, mais aussi chutes industrielles et panneaux déclassés sont alors employés pour devenir la matière première d’objets de design. Chaque objet sorti de l’Atelier Emmaüs s’insère ainsi dans le cercle vertueux de l’économie circulaire.

Henri, tout simplement

Henri, c’est le petit nom donné à la toute première création de l’Atelier Emmaüs. Elle fut baptisée ainsi en l’honneur d’Henri Grouès, l’Abbé Pierre. Henri, dessiné par la designer Lisa Lejeune, est un petit module de rangement qui trouve sa place partout. Décliné en deux collections, il se prête à toutes les envies. « Gravée-unique en série » met le panneau récupéré en lumière. Il n’est en aucun cas dissimulé. Au contraire, il est sublimé grâce aux gravures graphiques et aux couleurs vives. La matière, brute, authentique et assumée, rappelle toute la démarche éthique de l’Atelier Emmaüs. « Morceaux choisis » intègre aux formes épurées d’Henri des éléments de meubles anciens. La marqueterie, la tapisserie et les pièces sculptées se substituent aux couleurs pop et aux lignes gravées pour bâtir des ponts entre design d’hier et d’aujourd’hui. Henri est un « compagnon du quotidien », comme le fut l’Abbé Pierre. D’ailleurs, l’homme veille toujours sur nous puisque chaque meuble arbore son visage logotypé, gravé en façade.

Déjà dans la cour des grands

Les créations de l’Atelier Emmaüs côtoient désormais les réalisations des grands noms du design. En 2017 déjà, seulement quelques mois après sa création, la maison d’édition s’exposait à la Paris Design Week et au salon Maison et Objet. Aujourd’hui, elle fait partie des incubés 2019 du French Design by VIA, en binôme avec les designers Ionna Vautrin, Férréol Babin et le collectif 5.5. Nul doute que cette belle collaboration donnera naissance à de surprenantes réalisations très prochainement. Et dire qu’à l’origine, il n’y avait que quelques bouts de bois supposément bons à jeter...

aller plus loin

Découvrir l'Atelier Emmaus 

Plus d'articles

charger plus