Chauffage bois : Les combustibles

Découvrez les différents combustibles utilisés dans le cadre du chauffage bois : bûches, plaquettes, broyats, pellets, granulés, briquettes, etc.

Granulés de bois

Les bûches traditionnelles sèches

L'usage de bûches sèches et propres dans un appareil performant et bien réglé permet une combustion à haut rendement et non polluante. Il est donc primordial d’utiliser des bûches sèches à moins de 20 % d’humidité. Ce niveau s’atteint soit par un séchage naturel dans un endroit aéré et à l’abri de l’humidité, soit par un séchage artificiel réalisé dans un séchoir.

Les granulés ou "pellets" de bois

Issu de la compression de sciures de bois ou d'autres coproduits de bois affinés, le granulé est un combustible high-tech. Il est particulièrement performant, certifié pour le respect d'une norme exigeante (ISO 17225-2)5. Il mesure de 4 à 40 mm de long pour un diamètre de 6 mm6 et présente un haut pouvoir calorifique et une très faible teneur en cendres. Les granulés sont brûlés dans des appareils de haute technologie (poêles, chaudières, inserts), à alimentation automatique, offrant une autonomie allant jusqu’à 1 an et souvent pilotables à distance.

Les briquettes de bois densifié ou bûches reconstituées

Également fabriqués à partir de coproduits de bois affinés, les briquettes de bois densifié s'utilisent dans des appareils à bûches mais en veillant à la charge et au réglage : le pouvoir calorifique d'une briquette est de 20 à 35 % supérieur à celui à d'une bûche traditionnelle parfaitement sèche ! De formes cylindriques, pleines ou creuses, mais aussi rectangulaires, ces produits sont disponibles dans de nombreux circuits de distribution. Préférez les briquettes "de jour" et certifiées par un label, afin de respecter la qualité de l'air.

Plaquettes, ou broyats

Plutôt destinés aux installations collectives et industrielles, les plaquettes ou broyats sont des morceaux de bois de quelques millimètres à une quinzaine de centimètres de longueur. Ils proviennent du broyage de coproduits de l'exploitation forestière ou de la transformation du bois mais également de produits bois en fin de vie.

5) En France, trois certifications garantissent la conformité à la même norme ISO 17225-2 : NF Biocombustibles solides, DINplus, ENplus.

6) La norme autorise un maximum de 2 % d'additifs d'origine végétale facilitant la granulation (amidon, farine de blé ou de maïs, huile végétale) mais la grande majorité du granulé de bois fabriqué en France est produit sans aucun additif.

Plus d'articles

charger plus