La ferme pédagogique des chevrettes du terril

La ferme pédagogique des chevrettes du terril se dresse sur un ancien site d’exploitation de schiste. Dans ce paysage isolé, la ferme réhabilite une friche industrielle pour y développer des activités pédagogiques autour de l’élevage caprin et vendre en direct son lait et ses fromages biologiques.

Le défi

Construire sur une surface réduite un bâtiment écologique qui regroupe les différentes activités de la ferme.

La réalisation en question

La structure

Panneaux de bois massif, panneaux ossature bois et poteaux-poutres de bois lamellé pour la structure verticale Solivage traditionnel pour le niveau L’essence utilisée est le pin.

Le revêtement extérieur

Claire-voie et lames de bois massif en pin, traitées par autoclave

Aménagement intérieur

Cloisons en bois

Un projet responsable

  • Isolée des réseaux urbains, la ferme possède son propre système d’assainissement. Le choix s’est porté sur le lagunage dont les plantations de roseaux et saules recomposent le paysage du terril.
  • La ventilation naturelle du bâtiment et l’apport de lumière du jour sont assurés par un travail précis d’espacement des lames de bardage.
  • Le chauffage de l’espace d’accueil des visiteurs est assuré par un poêle à granulés. Son installation plein sud favorise les apports naturels de lumière et de chaleur et limite les besoins en énergie.
  • Le choix d’une solution constructive exclusivement en bois a permis un chantier rapide et peu énergivore.
  • Le bois permet de réguler naturellement l’humidité de l’étable. De plus, il présente d’intéressantes propriétés isolantes. Cela, combiné au travail effectué pour la bonne ventilation de l’espace et l’apport en lumière naturelle, apporte aux animaux confort et bien-être (pour en savoir plus).

Surface de plancher (m²) : 484

Coût total (en € HT) : 465 000

Maître d’œuvre : Atelier Amélie Fontaine

Source

Plus d'articles

charger plus