Le village d’entreprises s’inscrit dans un projet de pérennisation de l’emploi local lancé par la Communauté de Communes Conflent Canigou dans les Pyrénées-Orientales. À l’intérieur comme à l’extérieur, le bois

Le défi

Penser et construire deux bâtiments écoresponsables, un espace atelier de 430 m² et un espace tertiaire et service de 310 m² pour en faire des lieux de dynamique économique pour les chefs d’entreprises et leurs salariés.

La réalisation en question

La structure

Le projet se développe sur un niveau de plain-pied, au travers d’un ensemble architectural en bois comprenant un bâtiment tertiaire (bureaux et salle de formation) et des ateliers. Le site se développe sur deux parcelles distinctes situées de part et d’autre d’une voie publique : la composition architecturale nait ainsi naturellement d’une volonté de relier l’ensemble au travers d’un parcours piéton qui articule le site. Dans un souci de pérennité des ouvrages, les bâtiments sont enveloppés dans une peau en bardage métallique doublée d’un filtre en bois marquant les façades principales. Les couleurs choisies pour l’extérieur ont été définies dans l’objectif de se fondre dans le paysage et d’anticiper le vieillissement du bois posé en extérieur.

L’aménagement intérieur

Les intérieurs des deux bâtiments doivent s’adapter aux entreprises qui y travaillent. En effet, le principe du village d’entreprise réside dans l’accueil pour une durée maximale de 3 ans des activités. Les besoins de chaque entreprise peuvent être différents et les intérieurs doivent donc s’adapter. Les cloisonnements « amovibles » sont constitués en structure bois articulés à de la terre crue ou du verre. Les étagères en bois massif sont tenues à ces cloisons et suivent elles aussi naturellement le rythme de la structure du bâtiment. Au centre de la pépinière, l’îlot central comprenant les espaces de services (kitchenette, reprographie) est ceinturé par des baffles d’absorption acoustique intégralement biosourcés constitués de cadres en douglas, remplissage laine de bois et toile en lin naturel, l’ensemble tenu sur un cintre en acier.

Un projet responsable

Les solutions spatiales mises en œuvre répondent d’une conception volontairement bioclimatique afin d’atteindre le niveau d’exigence du label allemand « Passiv House ». L’aspect intégration paysager du bâtiment dans son environnement a été largement étudié. Le chauffage est réalisé par une chaudière de biomasse (pellets), l’air est rafraichi au travers d’un système de refroidissement adiabatique couplé à une ventilation double flux et l’empreinte carbone réduite par mise en œuvre d’un maximum de matériaux biosourcés régionaux. Possibilité de ventilation naturelle des espaces en intersaison. Réversibilité programmatique des espaces pris en compte en amont (démontage sans destruction : récupération de la halle de 13x25m cloisonné actuellement). Illumination LED généralisée. Cloisons terre crue et verre.

Plus d'articles

charger plus