Réhabilitation - La Ferme d'En Haut, entre passé et présent

Nichée sur les pentes du Massif des Aravis, la Ferme d'en Haut semble figée dans le temps. Ne vous fiez pas aux apparences, derrière ces pittoresques façades se cache une maison d'hôtes au charme moderne et à l'élégance chaleureuse. Anne Wajda, propriétaire du chalet, nous dévoile les secrets de l'ambitieuse réhabilitation mise en œuvre.

Bois.com : Quand on découvre la Ferme d'en Haut, elle semble figée dans les années 1930. Pouvez-vous nous décrire les travaux réalisés ?

La ferme a subi toutes les contraintes naturelles — les années, la neige, la pluie, le vent — et elle n’a jamais bougé. Cette maison était saine, la structure était en bon état, mais elle avait quand même besoin de travaux. Nous avons commencé par une réfection de la toiture et une rénovation de l’isolation dans la partie habitation. Le plus gros du projet a été la transformation de l’ancienne grange en maison d’hôtes. L'entreprise de charpente locale – Bianchetti - avec laquelle nous avons travaillé, nous a recommandé le principe de « boîte dans la boîte ». Cela signifie que nous avons reconstruit une maison en bois entre les murs de l’ancienne grange, sans toucher aux façades et ni aux panes d’origine qui la traversent. Nous avons monté des panneaux d’ossature bois, doublés d’une couche d’isolant. La structure est désolidarisée des murs pour conserver une lame d’air, qui permet une bonne ventilation et renforce l’isolation. Nous avons également posé un pare-pluie à l’intérieur de la façade pour assurer son étanchéité. Une fois la boîte construite, nous avons installé des poutres en mélèze qui soutiennent les trois niveaux du chalet.

Bois.com : Vous avez déjà fait construire deux maisons en bois. Est-il plus simple de partir de zéro que de mener un projet de réhabilitation ?

La construction a été bien plus simple. Nous avions les plans et il a suffi de les suivre pour le montage de la maison. Le projet de rénovation, lui, a été une véritable aventure. Nous nous sommes entourés de deux architectes pour le travail de relevés et la délimitation des espaces. Pourtant, dans l’ancien, il y a toujours des surprises ! La rénovation a demandé beaucoup plus d’attention, car nous devions nous adapter aux caractéristiques de la maison. Abaisser une poutre ici, revoir l’emplacement d’une porte là. Heureusement, nous sommes restés réactifs. Il y avait toujours une solution.

Bois.com : Rénover plutôt que construire est en soi une démarche durable. Avez-vous mis en œuvre d’autres solutions écoresponsables ?

Nous avons commencé par isoler efficacement la maison, pour éviter les déperditions de chaleur. Nous avons installé une laine de roche en toiture, une éco-laine de verre dans l'ossature et une laine de bois dans les cloisons intérieures et planchers. Nous avons aussi remplacé toutes les menuiseries et choisi un double vitrage à l'argon. Pour le chauffage, nous avons choisi une chaudière à pellets. Elle produit de l’eau chaude en continu, qui alimente le plancher chauffant du premier niveau et les radiateurs dans les étages. L'éclairage, quant à lui, est 100 % LED pour une consommation électrique réduite. Enfin, pour le traitement des boiseries intérieures, nous avons choisi une peinture à l’eau, non toxique.

Bois.com : La modernité de votre intérieur contraste avec l’authenticité des façades. Quelle ambiance avez-vous voulu créer ?

Nous sommes dans un chalet typique savoyard, le bois y est évidemment très présent. Pour éviter l’effet « boîte », nous avons alterné lambris en épicéa thermochauffé, bardage en mélèze (étuvé ou thermochauffé) et peinture. Nous avons choisi des tons clairs et doux, déclinés autour du beige. Cela se marie parfaitement à la couleur du parquet en chêne brossé pour créer une atmosphère chaleureuse. Pour ajouter au charme, nous voulions garder certaines poutres visibles. Comme il est impossible d’utiliser des pièces anciennes, nous avons choisi du mélèze thermochauffé à l’aspect vieilli, fabriqué par SIVALBP. Il s’accorde parfaitement avec l’identité du chalet.

Bois.com : Le bois est très présent chez vous. Que représente ce matériau pour vous ?

Nous avons toujours aimé le bois. C’est une matière chaleureuse et rassurante qui vit. Visuellement, elle regorge de beaux détails. Au toucher, c’est très agréable, il se passe quelque chose. Et puis il y a l’odeur si particulière du mélèze. Bref, il y a un échange qui se fait entre le bois et nous.

Plus d'articles

charger plus