Quand sonne l’heure de la rentrée, les écoliers se dirigent souvent à l’école à reculons. C’est sûrement parce qu’ils n’ont pas encore découvert la Ruche. Le projet, lauréat du Prix National de la Construction Bois, fait la part belle à ce matériau naturel. Le résultat : une école originale et chaleureuse que petits et grands s’empressent d’aller découvrir !

LA RÉALISATION

De loin, l’école maternelle « la Ruche » ressemble à une succession de maisonnettes. Leur silhouette est élémentaire, très graphique, tel que les enfants auraient pu la dessiner. Dans la cour de l’école, ce sont pourtant les architectes de l’agence TRACKS qui se sont amusés avec les lignes et les volumes. Ils ont joué avec les hauteurs et les largeurs pour délimiter les espaces.

LA RÉALISATION EN QUESTION

L’école maternelle est bâtie en plain-pied. Pour sa construction, les maîtres d’œuvre ont fait le choix d’une structure en panneaux d’ossature bois en douglas. Cette solution constructive permet d’offrir de vastes volumes à l’intérieur. À l’extérieur, chaque pignon est habillé d’un bardage à bâtons rompus en mélèze prégrisé, orné çà et là d’un motif animalier. Pour conserver l’aspect très graphique de la structure, une couverture en zinc vient envelopper les pentes du toit. Les lignes tracées sur la toiture sont prolongées par un bardage à claire-voie horizontal, lui aussi en mélèze. Dans chaque pièce, des panneaux absorbants en fibre de bois ont été installés afin d’améliorer le confort sonore. De larges ouvertures en façade et dans les pentes du toit permettent à chaque salle d’être baignée de lumière naturelle. Bien que la vue s’ouvre sur la cour de récréation, l’allée boisée ou le jardin pédagogique, toutes les conditions sont réunies pour donner aux très jeunes élèves l’envie d’être studieux.

UN PROJET RESPONSABLE

Les murs et caissons de toiture ont été isolés avec de la laine de bois, matériau biosourcé, conformément aux exigences de la norme RT2012. Une chaufferie bois a été installée dans l’école. Outre le chauffage de la Ruche, elle alimente un réseau de chaleur connecté à l’ensemble des équipements de la ville. Les eaux de pluie sont récupérées pour l’arrosage du jardin pédagogique.

Année de livraison : 2018
Surface de plancher : 800 m2
Coût total : 1 840 000 €
Maître d’œuvre : Tracks

aller plus loin

Plus d'articles

charger plus