Les « immeubles à vivre bois » en France

Paris, Strasbourg, Grenoble, Le Havre, Dijon, Toulouse… les constructions bois poussent un peu partout en France. Elles ont connu un bel essor en 2017 grâce au concours d’architecture piloté par Adivbois (Association pour le développement des immeubles à vivre bois) et le Plan urbanisme construction architecture (Puca). Cet appel à manifestation d’intérêt a permis de faire émerger 11 projets sur le territoire national dans lesquels le bois y est présenté en ossature, en façade et en aménagement intérieur. Aujourd’hui plus agiles sur les plans architecturaux et technologiques, ces réalisations reposent sur un concept novateur alliant design, respect de l’environnement et cadre de vie. Revue de projets.

Les bois d’Angers : un immeuble en bois à la lisière d’un bois Angers (49)

Modèle d’insertion urbaine et paysagère, la construction angevine est implantée sur les hauteurs de la ville, dans le quartier Belle-Beille. Il s’agit d’un programme mixte intergénérationnel dont la livraison est prévue fin 2020. Il regroupe des logements en libre accession ou destinés aux personnes âgées (92 appartements au total) ainsi qu’une halte-garderie. Le bâtiment le plus haut atteint 9 étages et jusqu’à 37 mètres de hauteur. Visuellement, l’ensemble se présente comme un paysage de bois dans le prolongement de la forêt avoisinante avec panneaux de bois lamellé-croisé (CLT), façades en bardage de bois ajouré et jardins suspendus au sommet des volumes. Les espaces extérieurs privés sont également protégés par une « peau de bois » à claire-voie.

ÉQUIPE LAURÉATE : Calq Architecture et Lina Ghotmeh Architecture / OBM / Oregon/ S2t / Aïda
Maître d’ouvrage : Angers Loire Métropole
Destination : logements + halte-garderie
Nombre d’étages : R+9 Surface : 6 513 m²
Prix moyen : 2 800 € le m²
Plus d’informations

Wood up : une entrée de ville boisée Le Havre (76)

Immeuble d’habitation en structure bois de grande hauteur, le projet compte 14 étages et 52 logements. Il s’inscrit dans le quartier Dumont d’Urville situé à l’interface ville-port et déjà marqué par l’innovation urbaine et architecturale. L’aménagement des surfaces intérieures, également conçu en bois, rend les futurs logements totalement modulables dans la distribution des pièces. Cette tour représente l’emblème de l’industrie du futur : le bois. Sa vocation ? Devenir un « bâtiment signal » marqueur d’une nouvelle identité , moins bétonnée, pour Le Havre. « C'est pourquoi nous avons souhaité que la tour surgisse de sa propre source : le végétal et qu'elle s'en détache en flottant au-dessus de ce socle qui l'a fait naître et pour lui rendre sa liberté », explique Marie Schweitzer *, architecte du projet.

ÉQUIPE LAURÉATE : ATAUB ARCHITECTES / BESB / EGIS / AÏDA/SOCOTEC
Maître d’ouvrage : Eiffage Immobilier
Destination : logements
Nombre d’étages : R+14
Surface : 4 374 m²
Plus d’informations

Light house : nouveau phare havrais Le Havre (76)

Ce projet également situé dans le quartier Dumont d’Urville (cf. Projet Wood up) propose une tour de 14 étages présentant deux volumes tel un livre sur le point d’être ouvert. Pensée à l’opposé des noyaux de circulation traditionnels des tours, confinés et sombres, la percée verticale et centrale définit un espace de distribution ouvert et traversant. Viennent s’y ajouter des paliers conçus comme des lieux de vie, ouverts sur le paysage et propices aux échanges de voisinage. C’est là que réside l’âme de la tour et que va s’exprimer toute la dimension sociale et organique de l’art de vivre bois.

ÉQUIPE LAURÉATE : ATAUB ARCHITECTES / BESB / EGIS / AÏDA/SOCOTEC
Maître d’ouvrage : Eiffage Immobilier
Destination : logements
Nombre d’étages : R+14
Surface : 4 374 m²

Balcons en forêt : logements innovants et évolutifs Saint-Herblain (44)

Ensemble composé de deux bâtiments de 7 et 9 étages, « Balcons en forêt » abrite 47 logements modulables (implantations des fenêtres et balcons) dans le nouveau quartier Bagatelle. Les immeubles sont entièrement conçus en structure bois : cages d’escalier et d’ascenseurs, et façades. Les plateaux sont libérés de points porteurs, grâce à une structure en caissons bois de grande portée, pour permettre au cadre de vie d’évoluer dans le temps et pour offrir une expérience inédite à ses futurs habitants. Des solutions technologiques ont été trouvées pour tirer au mieux parti de l’orientation des immeubles et réduire ainsi au maximum les consommations énergétiques. L'ensemble est doté d’un dispositif innovant de ventilation naturelle avec cheminées sur les toitures.

ÉQUIPE LAURÉATE : ATELIER PASCAL GONTIER ET SATHY ARCHITECTE / LA FORME ET L’USAGE / INSIGHT DESIGN / LEICHT FRANCE / AMOES / AÏDA/HASAP / INSIGHT / POLIPHILE / ARCADIAL PRODUCTION / GESTIONBAT
Maître d’ouvrage : Ville de Saint-Herblain
Destination : logements
Nombre d’étages : R+8 plus attique
Surface : 3 160 m²
Plus d’informations

Des Alpes aux jardins : question de point de vue Grenoble (38)

Avec ses 30 mètres de hauteur et ses 9 étages, le projet grenoblois s’implante dans le quartier Flaubert en pleine reconversion urbaine et écologique. Son originalité tient à ses performances environnementales : haute isolation thermique, énergies renouvelables, biodiversité positive, continuité végétale, confort d’été, toitures végétalisées pour la gestion des eaux de pluie... L’ensemble illustre une volonté de bâtir et d’habiter autrement en ville. Une construction invitant, au travers d’espaces de rencontres aménagés, à la circulation entre logements, bureaux et commerces. Elle symbolise aussi un art de vivre bois en convoquant la nature à l’extérieur et à l’intérieur des bâtiments. Les logements traversants intègrent une loggia, deuxième salon ouvert sur un panorama alpin.

ÉQUIPE LAURÉATE : TEKHNÉ ARCHITECTES ET R2K ARCHITECTE / INSIGHT DESIGN/ MAÎTRE CUBE (MANDATAIRE) / SDCC / HASAP / INSIGHT / ARBORESCENCE / TRIBU/DENIZOU / ITF / ACOUSTB / DPI
Aménageur : SPL Sages
Destination : logements + bureaux + commerces
Nombre d’étages : R+9
Surface : 8 600 m²
Plus d’informations

Ecopolis : un immeuble de bureaux convivial et confortable Dijon (21)

Constitué de deux volumes et d’un noyau central servant de distribution, le projet Ecopolis est implanté sur l’ancienne friche militaire devenue l’écoquartier Heudelet 26. Les plateaux libres distribués sur 6 étages peuvent être subdivisés entre les différents locataires comme ils l’entendent. L’ensemble du bâtiment est construit en filière sèche en dehors des fondations et du rez-de-chaussée qui seront en béton. Des ouvertures à claire-voies en bois laissent passer la lumière en façade. Autre spécificité : les matériaux de construction sont laissés apparents pour limiter les coûts en économisant sur les finitions, tout en conférant aux espaces une empreinte singulière.

ÉQUIPE LAURÉATE : GRAAM architecture (mandataire) / C&E Ingénierie / Armelle Claude / ATEEC / Hydraeco / Meta
Maître d’ouvrage : SEM - Société Est Métropoles
Destination : bureaux
Nombre d’étages : R+6
Surface : 2267 m²
Plus d’informations

Casa Jenga : défi architectural et urbain Paris (14e)

Clin d’oeil au jeu en bois d’adresse et de construction, l’immeuble est un empilement (maîtrisé) de modules 3D. Chaque module correspond à un logement. La construction est érigée sur la dalle de 800 m² couvrant le boulevard périphérique adjacent et longeant la ligne ferroviaire de la SNCF. Un environnement très minéral dans lequel est introduit ce bâtiment à l’ossature bois et façade en lames de pin de 8 étages comportant une centaine de logements. Un jardin d’agrément borde également l’un de ses côtés. La résidence est conçue par ses architectes comme une liaison intra/extra-muros à travers la frontière du périphérique, favorisant une grande mixité urbaine fonctionnelle et sociale.

ÉQUIPE LAURÉATE : AAVP ARCHITECTURE / ARBONIS (MANDATAIRE) / SICRA / DHOMINO/ALABISO / ATELIER ROUCH
Maître d’ouvrage : RIVP
Destination : logements
Nombre d’étages : R+8
Surface : 2 586 m2
Plus d’informations

Wood’ up : habiter autrement Paris (18e)

Projet porté par la Société d'économie mixte d'aménagement de Paris (Semapa), la tour Wood’ up (à ne pas confondre avec le projet havrais) abrite 112 logements, activités et commerces sur 14 étages pour atteindre les 50 mètres de hauteur. L’édifice répond aux canons de l’art de vivre bois avec une structure tout bois (lamellé-collé et CLT) enveloppée d’un bardage bois. Une façade en verre vient en outre « encapsuler » le bâtiment, lui offrant ainsi une protection mais aussi, un jeu de transparence et de lumière. L’ensemble est coupé à mi-hauteur par un espace commun proposant différents services : laverie, conciergerie, bagagerie, terrasse équipée d’une salle de restauration au 8e étage… une invitation à habiter autrement une résidence.

ÉQUIPE LAURÉATE : LAN Architecte / Compagnie de Phalsbourg / Maitre Cube / ELIOTH / EQO / Sinteo / Casso / Apave / Piveteau bois / FCBA
Maître d’ouvrage : REI, promoteur
Destination : logements + commerces
Nombre d’étages : R+14
Surface : 7636 m²
Prix moyens : entre 11 000 € et 15 000 € le m²
Plus d’informations

La Tour commune : résidence universitaire nouvelle génération Paris (13e)

Son nom résonne comme une promesse : celle du lien, du partage et de la mixité. La tour est recouverte d’une écorce de métal laissant discrètement apparaître sa structure bois. Une ossature bois visible mais non exposée contrairement à la plupart des constructions bois grande hauteur du moment, Une grande attention est portée à la création d’espaces collectifs et verts. Le toit-terrasse accueille un jardin, des potagers et un belvédère avec une table d’orientation. Une salle collective et centrale appelée « Grande commune » est pensée comme un lieu de rencontre. « Si la tour est une maison, c’est le salon. Si c’est un village, c’est la place avec le café ».

ÉQUIPE LAURÉATE : Atelier WOA architecte et NL V.Lavergne architecte / Bouygues Bâtiment IDF / Brezillon / Elioth/Egis / AcoustB / LCA / Techniwood
Maître d’ouvrage : Paris Habitat
Destination : logements universitaires
Nombre d’étages : R+15
Surface : 6100 m²
Plus d’informations

Pop up : élancé et élégant Saint-Etienne (42)

Encore un projet emblématique en matière de construction d’immeuble en bois en France, tant pour sa démarche environnementale que ses innovations technologiques. Le bâtiment impressionne avec sa silhouette singulière : une façade principale portée par deux grandes échasses de bois. Du bois que l’on retrouve également dans les cages d’escaliers et d’ascenseurs, les planchers et plafonds, et sur le toit-terrasse. Un vitrage des façades inférieures et du rez-de-chaussée offre des jeux de transparence et de reflets sur la rue. Autre particularité : son jardin suspendu à une dizaine de mètres de hauteur sur l’un des côtés du bâtiment. La filière bois (Sapin blanc du Pilat) et les entreprises locales interviennent dans la construction de l’édifice dont la livraison est prévue en 2021.

ÉQUIPE LAURÉATE : GCC Immobilier / Tectoniques architectes / Arborescence / Numéro 111 / Cool & Bed / Colodge/ Indiggo / Qualiconsult / CGC Rhône-Alpes / Martigniat / Montmartin / Vray / Chorain / Colladello / La Fabrique
Maître d’ouvrage : GCC Immobilier
Destination : logements + bureaux + hôtel
Nombre d’étages : R+9
Surface : 3 586 m²
Plus d’informations

Cartoucherie Wood’Art : en rouge et bois Toulouse (31)

Grand ensemble urbain de plus de 13 000 m², ce projet accueille logements, commerces, espaces de travail, ainsi qu’un hôtel. La logique « tout bois » fonde sa conception et ce, dès les premiers étages (en dehors des circulations communes). Au total, 76 % de la structure sont en bois : bardage des balcons et coursives, plafonds, planchers… Le projet fait également la part belle à un autre matériau biosourcé : la terre, que l’on retrouve en seconde peau, en façade. De couleur rouge, celle-ci fait écho aux halles industrielles de l’ancienne Cartoucherie en partie conservées. L’immeuble grande hauteur est pensé comme un assemblage de modules préfabriqués : éléments en deux dimensions pour les logements et modules en trois dimensions empilés pour les chambres d’hôtel.

ÉQUIPE LAURÉATE : Much Untertrifaller et Christina Kimmerle, Architectes - Dietrich Untertrifaller Architekten / Seuil Architecture / Maître Cube / François Detours / IDTech / Terrell / Soconer / Gamba / Sept / Yves Pochard
Maître d’ouvrage : Icade
Destination : logements + commerces + hôtel
Nombre d’étages : R+9
Surface : 13 057 m²
Plus d’informations

Plus d'articles

charger plus