Les bâtiments publics retrouvent leurs racines avec le bois ?

La ville d’aujourd’hui ne sera plus celle de demain. Diminution des consommations énergétiques, population en constante augmentation, lutte contre le réchauffement climatique ou développement d’un mieux vivre en zone urbaine sont autant de problématiques essentielles auxquelles les villes vont devoir répondre à très brève échéance. Les constructions bois apportent à la ville des réponses à la hauteur de ses ambitions en matière de densité, d’environnement et de projet de société. Puits de carbone, filière sèche, préfabrication, mixité, créativité architecturale, démarche design… les arguments sont légion et les exemples poussent comme autant d’arbres en France, en Europe et dans le monde. Tour d’horizon du nouveau visage de la ville en bois.

La Direction Départementale des Territoires et de la Mer du Morbihan

La volumétrie élancée du projet crée un repère urbain dans le paysage. Ici, l'enveloppe de bois crée une variation d'apparences tout au long de l'année, en fonction de l'inclinaison de ses brise-soleil verticaux. La façade entièrement vitrée du rez-de-chaussée haut soulève le volume supérieur, et accentue son effet signal. Les terrasses extérieures sont autant d'espaces d'extensions possibles. Le long du hall traversant Nord/Sud, l'ensemble des services s'enroule autour d'un patio central paysager.

La mairie de Castels et Bézenac

La construction d’une mairie est un projet emblématique pour une commune. Ce projet, rendu nécessaire par des problématiques d’accessibilité et d’exiguïté des locaux existants est guidé par trois objectifs. Le bâtiment reflète le caractère institutionnel d’une mairie de part sa géométrie rigoureuse et une entrée très repérable. Il assure une insertion paysagère et affirme des volontés environnementales fortes.

Centre d’examen du permis de conduire d’Evry

Le bâtiment s’inscrit dans une logique modulaire et recyclable. Il s’intègre dans un paysage peu construit et marqué par la présence d’arbres. Au-delà de sa vocation de centre d’examen pratique du permis de conduire, ce projet permet une lecture pédagogique des modes constructifs, notamment par les panneaux en polycarbonate en façade nord qui rendent l’isolation paille visible en partie.

Extension du centre hospitalier de Béziers

Ce projet se veut simple et logique pour une image claire et une utilisation fonctionnelle. Une des contraintes fortes de ce projet est la forme triangulaire du terrain bordé de 2 routes et d'un cheminement piéton. Point clé du projet, le traitement de l'entrée a été déterminé par une réflexion globale du projet, dans sa fonctionnalité et son environnement. Les patients profitent de la lumière et du prolongement de l'espace offert par les ouvertures de grande hauteur.

Le gymnase ZAC du Bon Lait

Ce gymnase est principalement construit en ossature bois et avec une isolation en bottes de paille. Dans ce quartier à l’ environnement bâti dense et hétérogène, le gymnase s’ouvre sur la place par une loggia urbaine qui assure la liaison avec l’espace public et stimule les interactions entre intérieur et extérieur.

Une résidence étudiante à Marseille

Ce bâtiment étudiant en R+7 a été entièrement réalisé en bois : CLT, bois lamellé et ossature. Il abrite 200 logements. La préfabrication en atelier de l’ensemble de la structure bois permet de respecter le délai de pose et de s’adapter aux contraintes du chantier en milieu urbain.

La médiathèque de Brumath

Ici l’architecture traditionnelle alsacienne se même volontiers à un style plus contemporain. La médiathèque met le bois lamellé en vedette. La carte du bois se joue à l’intérieur comme à l’extérieur, d’où l’on aperçoit une structure poteau-poutre, laissé visible. La totale transparence était une volonté forte de la maîtrise d’ouvrage. La structure est ainsi laissée totalement apparente grâce au mariage bois/verre.

Plus d'articles

charger plus