La ville de Strasbourg est connue et reconnue pour ses projets d'urbanisme orienté développement durable. Après le lancement de la première tour d'habitation à énergie positive, c'est encore une première pour Strasbourg qui voit sortir de terre la plus grande tour en construction bois de France, durable et biosourcée.

La tour qui fait sensation

Avec ses 38 mètres de haut, ses 11 étages et ses 146 appartements, la résidence « Sensations » à Strasbourg est la première tour d'habitation grande hauteur 100 % bois érigée en France. Contrairement à d’autres constructions en cours ou en projet, planchers, façades, noyaux d’ascenseurs et escaliers sont ici entièrement conçus en bois. Seuls les fondations et le socle restent en béton. La structure de l’édifice, grâce à son alliage de matériaux naturels et biosourcés, offre d’excellentes résistances mécaniques. Et le bois présente de belles propriétés en matière d’isolation phonique et s’avère bien plus résistant en cas d’incendie. Ce projet fait figure d’exemple. Associé à d’autres réalisations fleurissant en France, il démontre la capacité actuelle à construire en bois, en hauteur et en ville. Une réalité encore balbutiante il y a quelques années.

Un nouvel art de vivre engagé dans le respect de l’environnement

Au-delà de la prouesse technologique, la réalisation strasbourgeoise revêt aussi une approche écologique exemplaire. Car outre son aspect novateur sur le plan architectural, le bâtiment entend en effet se prévaloir d’une empreinte carbone la plus faible possible. Un objectif auquel le projet répond d’ailleurs à double titre. Par la rapidité tout d’abord avec laquelle sa tour principale a été érigée : il a fallu deux fois moins de temps pour élever les 11 étages qu’il en aurait fallu pour construire un immeuble en béton de la même hauteur. Par les gains d’énergie qu’il entend ensuite faire réaliser à ses futurs occupants. Le bois offre en effet une meilleure maîtrise des échanges thermiques entre l’intérieur et l’extérieur et par conséquent une bien meilleure isolation. Sa structure en panneaux de bois lamellé-croisé (CLT) - lames de bois collées entre elles, constitue un isolant très efficace capable de diviser par six la consommation de chauffage. L’engagement durable a cependant un coût. Noblesse des matériaux et coûts de fabrication obligent, le projet immobilier coûtera au final à ses promoteurs 20 % de plus qu’un bâtiment classique.

Une volonté des pouvoirs publics

Flanquée de deux autres bâtiments de huit étages conçus selon la même matrice, la résidence « Sensations » occupe une surface de près de 10 000 m² dans le quartier des Deux Rives à Strasbourg, un quartier en pleine réhabilitation. Le choix d’y implanter une construction bois n’est donc pas anodin. Le projet entre en résonance avec la volonté des pouvoirs publics, de plus en plus forte en France, d’accorder une place plus grande à la nature en ville. Un choix auquel les constructions en bois répondent à merveille, sans délaisser ni le confort ni la modernité.

Maîtrise d’œuvre : KOZ Architectes (mandataire), ASP Architecture (associé), Ingénierie Bois (B.E structure bois), Illios (fluides), Aïda Acoustique (acoustique)
Bureau de contrôle : Socotec
Entreprise générale : Eiffage Construction ; Altibois, sous-traitant charpente bois
Surface : 9 146 m2
Prix moyen : 3 500 € le m²
Objectifs de performance : RT 2O12 niveau Bepas et BBCA niveau Excellence

Plus d'articles

charger plus