Ponts et passerelles : les plus belles réalisations françaises

Laissé de côté au profit du béton durant plusieurs décennies, le matériau naturel bois retrouve aujourd’hui sa place dans le domaine du génie civil. Tour d’horizon des différents usages du bois dans les ouvrages d’art en France.

Le pont de la corne d’or

Cette passerelle se situe à l'endroit d'un ancien pont disparu et franchi un petit cours d'eau l'Amasse afin de prolonger une promenade au bout du « parc Léonard de Vinci ». Elle relie ainsi le parcours paysagé et muséographique du « Château du Clos Lucé » au parking des visiteurs. Cet ouvrage est construit uniquement en chêne massif des Pays de la Loire pour de favoriser les circuits courts.

Maître d’œuvre : Jahan Pierre Architecte

La passerelle de Bouverans 

Ce type de passerelle est une première en France. Conçue par RTE (Réseau de Transport d’Électricité), elle supporte une ligne électrique de 63 000 volts et permet aussi aux promeneurs de traverser la rivière à pied ou à vélo. Ce projet en bois de mélèze non traité est beau de jour et lumineux de nuit. Cet assemblage est le seul en France de ce type à avoir un agrément. Sa particularité est d'être totalement invisible et plus résistant que les assemblages boulonnés traditionnels.

Maîtres d’œuvre : Jean-Michel Lhommée, Jonathan Sanchez

La passerelle de la combe d’Ire

Ce pont couvert au-dessus de l’eau, clin d’œil à Sur la route de Madison, trace le sentier d’une berge à l’autre de la rivière. Pour mieux se confondre dans son environnement forestier, le bois qui a servi à la construction de la passerelle provient d’une scierie locale. La passerelle et le tablier sont réalisés en poutres treillis. Le platelage se compose de planches brutes de sciage.

Maître d’œuvre : Spaces Architecture Urbanisme

La passerelle Caméléon

Ce projet de passerelle offre aux promeneurs de nouveaux points de vue pour redécouvrir le paysage pittoresque du parc de la Clinique de Lyon. Ainsi, le projet est pensé comme une architecture au paysage de transition. On l’appelle Caméléon car elle se confond parfaitement à l’environnement et s’inspire de la poésie et de l’atmosphère des lieux. Composée en matériaux mixtes, la structure métallique asymétrique s’harmonise avec l’habillage bois.

Maître d’œuvre : Bigbang

La passerelle piétonne de la coulée verte

Tantôt posée à fleur d’eau, tantôt filant à travers la verdure, la passerelle dessine la coulée verte. avoir un moindre impact sur son environnement, la structure est portée par des poteaux-pieux en bois exotique. Les poutres qui donnent sa forme à l’édifice, ainsi que le platelage, sont en chêne breton. Le barreaudage se compose de pièces bizautées, en douglas et mélèze. Bâtie dans une zone protégée, l’ouvrage de bois apporte une touche de modernité naturelle dans cet espace préservé.

Pour Maître d’œuvre : Ects - Novam Ingenierie

Plus d'articles

charger plus