Un théâtre éphémère en bois

Chargement du player vidéo en cours, si rien ne se passe vous devrez très probablement installer la dernière version d'Adobe Flash.

Transcript →
17 Dec 2012 - 
1 2 3 4 5  (4 votes)
 - 285 vues

Le théâtre éphémère, 5000 m3 d’épicéas et de mélèzes ont été nécessaires pour sa construction au cœur des jardins du Palais Royal, à deux pas du théâtre de la Comédie Française et il y restera pendant un an. Son objectif, prendre le relais pendant toute la durée des travaux de rénovation de ce haut lieu historique construit en 1790 puis il sera démonté et remonté ailleurs. Pour Sophie Bourgeois, la directrice du bâtiment, monter cette structure bois autoporteuse sans l’ancrer au sol, allait de soit, et pour obtenir l’autorisation préfectorale,  la directrice a du présenter un argument de poids.

Sophie Bourgeois : Nous avons ressorti des archives historiques qui expliquaient que, à la construction de la Comédie Française en 1790, ils avaient construit un théâtre en bois à cet emplacement qui a duré trois ans, pour permettre la construction du théâtre.   

Ainsi le bois est depuis toujours, l’allié du théâtre de la Comédie Française mais aujourd’hui, les contraintes techniques et économiques sont nombreuses.

Sophie Bourgeois : La problématique de la Comédie Française nous a amené à construire un théâtre proche de notre lieu qui devait se monter rapidement et qui devait être éco-responsable dans sa démarche. Tout de suite on est arrivé au bois avec sa possibilité de monter, démonter rapidement et par un procédé de préfabrication en amont, on a pu monter ce théâtre de 750 places en 4 mois.

Un rendez-vous avec le public qui reste place Colette, une éco-responsabilité dans le choix du matériau et un montage et démontage rapide sont certes importants mais pour une salle de spectacle de 750 places, d’autres contraintes étaient à prendre en compte.

Sophie Bourgeois : Le choix du bois répondait aux contraintes spécifiques à l utilisation d’une salle de spectacle puisqu’il nous apporte l’acoustique par la réverbérance et pour porter les voix des acteurs et de manière plus pragmatique, économiquement parlant, le thermie, c’est à dire que la construction bois nous permet de rationaliser le fonctionnement  du chauffage et du froid de la salle.   

Grâce au bois la maîtrise de tous ces paramètres a été totale mais l’accueil réservé à ce lieu éphémère par un public habitué au confort  d’un théâtre construit en dur restait une inconnue.

Sophie Bourgeois : Les spectateurs habitués de la Comédie Française ont été très rétissants au départ ayant peur : 1- du confort, l’acoustique et avaient peur d’avoir un théâtre un peu dégradé. Dès les premiers spectacles on s’est rendu compte que au contraire, les gens étaient enthousiastes et les gens étaient très contents.

Ainsi le théâtre de la Comédie Française peut faire peau neuve pendant que son remplaçant éphémère en bois, fidélise  son auditoire et avec 9 pièces jouées pendant l’année des travaux la programmation du théâtre éphémère réalise le même nombre de créations que d’habitude dans un cadre chaleureux digne de la Comédie Française. Un théâtre éphémère et mobile qui pourra bientôt prendre le large. 

Merci à Sophie Bourgeois pour sa participation. Réalisation, montage, opérateur grue et travelling : Dove Belhassen. Enquête : Hélène Rochereuil. Image et son : Antony Noyelle et Pierre Grillot. Mixage : Antony Noyelle. Producteur : Fabrice Papillon. Production exécutive : Scientifilms.

Un théâtre éphémère en bois

Entre 1783 et 1830, la galerie d'Orléans du Palais Royale était déjà occupée par des assemblages temporaires de bois, sous une structure de verre et des boutiques y avaient été ouvertes. Tout Paris s’y précipitait.
Depuis début 2012, c’est la troupe de Molière qui s’est installée là, sous une structure éphémère, un théâtre de bois, inséré dans la galerie d'Orléans. Il se veut écologique et démontable, un assemblage de briques de bois, un jeu de lego.
Sophie Bourgeois, la directrice du bâtiment, fait la visite de ce théâtre éphémère où la magie du bois opère.

Fiche technique

  • Reportage : septembre 2012
  • Lieu : Paris
  • Avec : Sophie Bourgeois