Le bois se jette à l'eau

Chaleureux, élégant et résistant, le bois a pris d'assaut les salons et les chambres. Mais sa conquête ne s'arrête pas là : salles de bains et cuisines vont bientôt découvrir la "déferlante bois" !

Noter cet article :

12345

Bois de l'eau !

Les préjugés ont la vie dure... et nombre d'entre nous continuent de penser que le bois n'a pas sa place là où il y a de l'eau. Et pourtant, ce ne sont pas les preuves qui manquent pour témoigner du contraire : des milliers de bateaux (voiliers et hors-bord) qui, pour les plus élégants, arborent fièrement leurs couleurs bois, des terrasses, des saunas, des jacuzzis...

C'est donc une évidence : adapté aux pièces d'eau, le bois va bientôt envahir cuisines et salles de bains qui n'attendaient que ça.

L'eau et le bois, oui, mais lequel ?

Le fait est que certaines essences sont plus résistantes que d'autres à l'humidité.

Soit parce que leurs caractéristiques naturelles leur permettent de résister à la présence de l'eau, soit parce qu'elles ont subi un traitement modifiant leur composition dans ce sens. Ainsi, une essence peut être thermo-traitée (principe de cuisson) ou traitée par imprégnation d'huiles (l'huile remplace l'eau dans les cellules).

En fin de compte, le bois utilisé devra faire la preuve qu'il peut résister à l'humidité de façon fréquente, pour un sol par exemple, ou de manière permanente, pour un élément sanitaire (consulter tableau des classes d'usage).

Tableau des classes d'usage du bois

ClassesSituation en serviceExemples d'emplois
1 Bois sec, humidité toujours inférieure à 20 % Menuiseries intérieures à l'abri de l'humidité : parquets, escaliers intérieurs, portes...
2 Bois sec mais dont l'humidité peut occasionnellement dépasser 20 % Charpente, ossatures correctement ventilées en service
3 Bois à une humidité fréquemment supérieure à 20 % Toutes pièces de construction ou menuiseries extérieures verticales soumises à la pluie : bardages, fenêtres... Pièces abritées mais en atmosphère extrêmement humide
4 Bois à une humidité toujours supérieure à 20 % Bois horizontaux en extérieur (balcons, coursives...) et bois en contact avec le sol ou une source d'humidification prolongée ou permanente
5 Bois en contact permanent avec l'eau de mer Piliers, pontons, bois immergés

Du bois partout

Des essences comme le châtaigner, le chêne rouvre ou l'acacia (tous trois classe 4) peuvent aisément satisfaire aux exigences d'une cuisine ou d'une salle de bains puisqu'ils admettent le contact avec une source d'humidité.

Ces bois pourront donc être mis en oeuvre aussi bien en revêtement de sol que de mur, de même que le liège, naturellement imperméable et totalement imputrescible.

Côté ameublement, rien n'est interdit ! Toutes les essences pourront être utilisées pour meubler ces pièces, du moment qu'elles sont convenablement ventilées.

Enfin, pour des usages plus inattendus, en éléments sanitaires par exemple, les bois utilisés font l'objet de nombreux soins (séchage, imprégnation, collage parfois, résine, vernis...) garantissant un comportement irréprochable.