Aménager des combles : savoir bien s’entourer

Bon moyen pour gagner de l’espace, l’aménagement de combles fait la part belle au bois. Incontournable dans la charpente, apprécié entre autres pour les surélévations comme pour les planchers, le matériau fait valoir sa polyvalence : solidité, légèreté, isolation…

Noter cet article :

12345

Nicolas Leroux, gérant de la SARL Leroux (50) revient pour Bois.com sur les points clés de l’aménagement de combles. La SARL Leroux est certifiée Qualibat.

Expertise et coordination de compétences

Parce que les combles ne sont pas initialement pensés comme des espaces de vie, leur aménagement doit être pris très au sérieux. Chaque situation requiert l’ingéniosité et le savoir-faire d’un maître d’œuvre professionnel.

Clef de voûte de votre projet

L’aménageur de combles orchestre les travaux du début à la fin et planifie l’intervention des différents corps de métier complémentaires (charpentiers, menuisiers, couvreurs, plaquistes, plombiers, électriciens…)

Le diagnostic de faisabilité

Ne démarrez jamais un chantier sans identifier les contraintes de l’existant : murs inclinés, conduit de cheminée mal placé, maisons en L... Un temps d’étude est nécessaire pour connaître les caractéristiques techniques des combles (solidité, isolation, adaptabilité…) et proposer des solutions de transformation adaptées à vos besoins.

Nicolas Leroux : Le diagnostic de faisabilité est l’étape incontournable pour évaluer les volumes disponibles et expliquer aux clients ce qu’il est possible de faire… et ce qui ne l’est pas. Etudier leurs besoins et leur façon de vivre nous permet de proposer des solutions auxquelles ils n’avaient pas pensé, comme par exemple un puits de lumière pour illuminer la maison jusqu’au rez-de-chaussée.

Au cœur du projet : les structures porteuses

La nature de la charpente et les qualités du plancher existant seront les premiers éléments déterminant de tout projet d’aménagement.

Deux types de combles

Dès qu’ils possèdent un plancher porteur (capable de supporter cloisons, équipements et mobilier) et une hauteur minimale de 1,80 m sous plafond, les combles sont considérés « habitables ».

On parlera de combles « perdus » si vous avez une charpente avec des fermettes en W, espacées de seulement 60 cm, une trop faible hauteur sous plafond, une pente de toit insuffisante ou si vous n’avez pas de vrai plancher.

Dans tous les cas, une restructuration de la charpente est à prévoir. Mais la réhabilitation des combles perdus passe par des travaux plus lourds. Pour gagner du volume, vous pouvez notamment opter pour une surélévation ou un changement de pente de toiture.

Plancher et réglementation

Si le plancher existant est porteur, une simple déclaration de travaux suffit. S’il ne l’est pas, il vous faudra obtenir un permis de construire pour démarrer les travaux.

N.L. : Il est essentiel de connaître la fonction de chaque pièce avant même de débuter les travaux. Pour installer par exemple un billard de 800 kg ou une salle de musculation, le plancher aura besoin d’un renfort ponctuel.

Créer des espaces de vie

Une fois devenus habitables, les combles doivent se transformer en pièces à vivre. Il vous faudra penser aussi bien à l’agencement qu’aux questions de confort. Vous pourrez ensuite tranquillement vous concentrer sur la déco.

Se sentir bien en faisant des économies

Avant d’installer un système de chauffage efficace, l’isolation du toit est la priorité. Le bois est un excellent isolant thermique, utilisé seul ou associé à d’autres matériaux. L’isolation par l’extérieure présent l’avantage de ne pas réduire les volumes.

Faites entrer la lumière

Si les fenêtres de toit s’adaptent facilement à presque toutes les pentes, les lucarnes demandent plus de travail. Vous avez également la possibilité d’installer des verrières.

Optimiser la place

Les finitions intérieures commencent par la pose de cloisons pour l’agencement des différentes pièces. N’oubliez pas que les sous-pentes peuvent être aménagées en espace bureau…

Cacher les fils et les tuyaux

Les arrivées d’eau et d’électricité, comme l’évacuation, doivent être reliées au réseau existant. Pour des raisons évidentes de sécurité, la réglementation est stricte. Une installation respectueuse des normes en vigueur implique l’intervention d’un spécialiste.

La touche finale : l’escalier

La prise de mesure pour la fabrication de l’escalier se fait seulement quand le plaquiste a fini son travail. Pour perdre le moins de place possible dans les pièces du bas, l’entrepreneur aura travaillé sur plan côté.

N.L. : Nous travaillons avec des poutr’Espace, spécialement conçues pour l’aménagement de combles. Elles permettent notamment le passage facile et discret de l’alimentation électrique, des arrivées d’eau et de l’évacuation, si le client souhaite une salle de bain ou des toilettes dans les combles.

Questions travaux…

Rapide et discret, le chantier d’aménagement de combles est aussi un moyen d’agrandir votre maison à moindre coût.

N.L. : Pour aménager des combles perdus dans le cadre d’un prêt-à-finir (comprenez sans l’électricité, la plomberie, le chauffage et les travaux de finition), comptez en moyenne 20 000 €. Pour des combles clé en main, prévoyez le double. Toutefois, le coût de chaque projet dépend beaucoup des envies de chacun, et surtout de la configuration des lieux.

De nouvelles pièces en quelques semaines…

Alors qu’un nouveau projet immobilier peut prendre facilement 6 mois, les travaux d’aménagement de combles vous offriront très rapidement de nouveaux espaces de vie.

N.L. : Un projet clé en main prendra jusqu’à 2 mois. 1 à 2 semaines suffisent généralement pour s’occuper d’un prêt à finir.

… sans être dérangé

Votre vie quotidienne n’est pas perturbée durant les travaux. Vous pouvez continuer à profiter des pièces existantes des étages inférieurs, pendant que votre maison s’agrandit sereinement.

N.L. : Nous veillons à ce que les travaux soient le moins contraignant possible pour les habitants. Nous passons donc systématiquement par l’extérieur. Cela nous permet également de limiter l’entrée de poussières dans la maison.