La clôture : le détail essentiel

La clôture a pour rôle principal de matérialiser notre espace extérieur. Différente de celle du voisin, elle ajoute une touche de personnalisation.

Noter cet article :

12345

Choix et environnement

Choisir une clôture bois peut-être l'occasion :

  • d'embellir un lot clôturé d'un grillage ou de parpaings,
  • de créer un rappel bois avec un détail existant (bardage, menuiseries, volets, terrasse…),
  • de s'insérer dans le paysage avec discrétion,
  • d'apporter une note de chaleur en zone (péri)urbaine,
  • de rajeunir l'aspect d'un lot pavillonnaire un peu désuet.

Styles et dimensions

En règle générale, c'est la hauteur du portail qui détermine la hauteur de la clôture. Les clôtures de 1,50 à 2,60 m de haut permettent l'isolation phonique et visuelle, tandis que les soubassements de 0,40 à 1 m de haut surmontés d'éléments ajourés favorisent le contact et participent au décor.

Pour la plupart en résineux traités de type classe 4, pré-montées sur panneaux et fixées sur des poteaux, les clôtures sont fabriquées à partir :

  • de lames rabotées 4 faces arrondies ou appointées d'environ 20 mm sur 75-95
  • de demi-ronds d'environ 55 mm de diamètre
  • de rondins d'environ 60-90 mm de diamètre

Selon le style de l'habitation, on choisira :

  • la clôture à lisses aux lames ou barreaux horizontaux fixés sur des poteaux,
  • la clôture à travées aux lames ou barreaux verticaux, fixés sur des lames de soutien et/ou maintenues par des lisses hautes et basses,
  • les croisillons aux lames ou demi-ronds fixés sur des poteaux.

Alternativement, on préfèrera :

  • les tresses et palissades en osier sec ou vivant, une solution idéale pour la clôture en limites séparatives (c'est-à-dire entre votre terrain et ceux de vos voisins),
  • les haies vives dont les arbres sur pieds (cyprès, lauriers, troènes, sapins…) ne forment pas une clôture au sens administratif, mais offrent assurément les plus beaux écrans.

Pose et conditions

Pour une bonne tenue de la clôture, la longueur des poteaux doit être 2 fois celle des éléments de clôtures . La distance entre poteaux dépend du système de fixation (équerres métalliques et/ou clous galvanisés) et de la largeur de la clôture.

En limite séparative, sauf s'il y a entente préalable entre voisins :

  • la clôture est posée sur le terrain de celui qui la met en place et non sur la limite séparative,
  • la hauteur de la clôture doit respecter les usages locaux et plans d'urbanismes consultables en mairie ou à la préfecture départementale. En règle générale, la hauteur est de 3,20 m dans les villes de plus de 50 000 habitants et 2,60 m dans les autres,
  • seul celui qui décide d'implanter la clôture en assume les frais. Lorsque la clôture est édifiée à cheval sur la limite séparative et mitoyenne au jour de sa construction les deux parties peuvent être contraintes à partager les frais.