Closoir en plomb détruit par l'acide acétique de l'isolation en fibre de bois, ou du sel de Bore ou ?

Closoir en plomb détruit par l'acide acétique de l'isolation en fibre de bois, ou du sel de Bore ou ?

il y a 3 mois

Bonjour,

J'habite dans le sud de la France et j'ai participé à l'auto-construction d'une maison, maintenant occupée depuis 6 mois dont le faitage en plomb vient de se révéler sévèrement oxydé en quelques mois à peine (voir photos ci-dessus et dessous).

Maison ossature bois de plein pied méthode "canadienne".

Composition de la toiture : charpente bois, voliges non jointives, pare-pluie lattes liteaux tuiles romanes.

Isolation en partie en sous-pente sur la partie centrale de la maison et sur plafond dans le reste.

A priori, la détérioration est imputable aux émissions d'acide acétique de la laine de bois de l'isolation, selon le fabricant du closoir (ils ont une note maintenant à ce sujet dans leur documentation).

https://terrealcouverture.com/fileadmin/MediaPIM/Documents/Fiche%20produit/Composants/TERREAL-Fiche-Produit-Lahe-Pro-Plomb.pdf  page 5

Sur les parties de la jupe du closoir pas trop attaquées on voit que l'oxydation commence par le dessous.

L'oxydation est la plus importante autour de la cheminée puis décroit en s'éloignant. Peut-être que les fumées ont aussi joué un rôle avec le brouillard qu'on a eu et la pluie et des précipitation alors chargées d'acides ?

La sévérité de l'attaque pourrait aussi être indexée directement au chauffage de la partie en dessous (c'est une observation) et donc rejoindre l'hypothèse des émanations des matériaux en dessous.

Précision : il y a du mastic par endroit sous la jupe de plomb mais c'est du mastic PU normalement compatible.

Mais nous avons aussi traité les voliges et les lattes au sel de Bore. Est-ce que ça a pu avoir une incidence ?


Le faitage doit être changé et nous allons mettre un faitage aluminium à la place. Il y a des pour-parlés avec l'assurance de la maison et le fournisseur du closoir. Tous deux disent ne jamais avoir eu un cas pareil.
J'ai contacté Steico aussi fabricant de fibre de bois, mais au téléphone ils m'ont dit ne jamais avoir eu une remontée de ce genre. J'ai envoyé un mail à leur demande mais je n'ai reçu qu'une réponse automatique pour me renvoyer à un revendeur local (qui n'en saura pas plus que moi).


Il y a aussi deux sorties de toit pour les deux cheminées qui sont aussi en partie en plomb et déjà blanchies mais moins attaquées et elle sont plus épaisses. Je me demande s'il faut les changer étant donné la difficulté de l'opération et son cout.

Ceci dépends en partie de la réponse aux questions du pourquoi et aussi à celle-ci :


Est-ce que le bois et les isolants en fibre de bois émettent de l'acide acétique toute leur vie ou bien ça diminue et s’arrête à un moment avec le séchage ?



En vous remerciant de l'attention que vous aurez bien voulu apporter à mon message,




20 réponses

1-10 sur 20 réponses
1/2
1. Closoir en plomb détruit par l'acide acétique de l'isolation en fibre de bois, ou du sel de Bore ou ? il y a 3 mois

Question : Ce que vous nommez "pare-pluie" doit être en réalité un film de sous-couverture HPV, pour autant, y-a-t-il un film pare-vapeur Sd minimum 18 mètres coté intérieur ?

2. Closoir en plomb détruit par l'acide acétique de l'isolation en fibre de bois, ou du sel de Bore ou ? il y a 3 mois

Oui film de sous-couverture réfléchissant. Oui, un pare-vapeur entre tous les isolants et les espaces habités.

3. Closoir en plomb détruit par l'acide acétique de l'isolation en fibre de bois, ou du sel de Bore ou ? il y a 3 mois

Questions complémentaires : Ce film sous-couverture "réfléchissant" est-il bien HPV ? - Sur la photo, on ne le voit pas remonter le long de la panne faîtière ?

4. Closoir en plomb détruit par l'acide acétique de l'isolation en fibre de bois, ou du sel de Bore ou ? il y a 3 mois

Je vais chercher l'information au sujet du film sous-couverture. Ce que l'on voit sous le closoir est une planche juste la pour soutenir la faitière. Il n'y a pas de pannes, la structure est constituée de cadres (un tous les 60 cm) de cette forme sur laquelle sont venues directement les voliges.

5. Closoir en plomb détruit par l'acide acétique de l'isolation en fibre de bois, ou du sel de Bore ou ? il y a 3 mois

Est-ce que le film sous-couverture est continu d'un pan à l'autre du toit ? Je ne m'en souviens plus. Je regarderai cette AM sur place.

6. Closoir en plomb détruit par l'acide acétique de l'isolation en fibre de bois, ou du sel de Bore ou ? il y a 3 mois

L'écran sous-toiture est du SPAN-ALU 300  et il n'est pas HPV à priori ( SD>100) ?. On a pris soin dans les parties d'isolation en sous pente de ne pas plaquer la fibre contre les voliges mais on ne peut pas dire qu'il y a un espace ventilé dans ces endroits.  La partie en sous pente représente à peu prés un tiers de la surface du toit. Il y a des combles sur 2 tiers environ et sur la partie centrale on, a gardé un plafond haut isolé en sous-pente mais qui ne vas pas non-plus jusqu'au sommet. Il revient à plat sur 1m au centre et il y a donc un espace vide triangulaire au dessus de 1 m de large par 40 cm de haut environ. 
Quelle est l'incidence sur la construction ? Et sur le questionnement actuel ?

Pour la continuité de l'écran ST au fait du toit, je n'ai pas encore pu regarder.
Je ne l'ai pas fait encore mais je remercie Boisphile de son attention sur ce sujet. :)

7. Closoir en plomb détruit par l'acide acétique de l'isolation en fibre de bois, ou du sel de Bore ou ? il y a 3 mois

Une hypothèse : Dans tous les cas, concernant les échanges thermo-hydriques, les parois doivent être conçues de telle sorte que lesdits échanges se fassent de l'intérieur vers l'extérieur librement. Dans le cas présent, si vous avez utilisé un film pare-vapeur de Sd 18 mètres, le film de sous toiture devait être HPV pour permettre cet échange. Avec un Sd de 18 m, une partie de la vapeur d'eau passe, mais ne peu pas ressortir naturellement sur l'extérieur. En utilisant un isolant LDB hygroscopique, celui-ci absorbe le delta de vapeur d'eau ce qui accentue son humidité interne, ce qui facilite la production le rejet d'acide acétique mélangé à la circulation de l'air qui passe par des points de passages localisés, défaut d'étanchéité, déchirure, etc... appelés transmission par convection.

8. Closoir en plomb détruit par l'acide acétique de l'isolation en fibre de bois, ou du sel de Bore ou ? il y a 3 mois

Oui et ça expliquerait que sur les parties plus ventilées (combles), il y ait moins d'oxydation. 
Et sur la capacité dans le temps de la LDB à produire des émanation acides ? Vous avez une idée ?

9. Closoir en plomb détruit par l'acide acétique de l'isolation en fibre de bois, ou du sel de Bore ou ? il y a 3 mois

C'est surement difficile de faire un diagnostic sur cette question, mais, mis à part les dégagements d'acides acétiques est ce que les inconvénients du écran ST non HPV justifierait de le changer ?  Ou, au pire de lacérer par endroit en démontant quelques tuiles là où il y a le moins de ventilation ?

10. Closoir en plomb détruit par l'acide acétique de l'isolation en fibre de bois, ou du sel de Bore ou ? il y a 3 mois

La construction bois est extrêmement technique, aussi, permettez-moi de "botter en touche" pour ces questions.

1-10 sur 20 réponses
1/2

Votre message :

Vous devez vous connnecter pour poster un commentaire.

S'identifier ou créer un compte
Nouvelle discussion

Vous n'avez pas trouvé les réponses à vos questions ?

Créer une discussion